Oltcit Club Cabriolet : roumaine découvrable

Lundi 31 octobre 2016
Retour

Aujourd’hui vous aurez droit à un court article. Normal hein, tout le monde fait le pont, et moi je bosse ! Plus sérieusement, c’est aussi à cause du manque d’informations ou de photos sur ce modèle que l’article sera bref. Car croyez-moi : voilà une voiture qui se fait discrète sur le web ou ailleurs, j’ai nommé l’Oltcit Club Cabriolet !

oltcit-02

Oui je sais, il est de bon ton de se moquer de l’Oltcit Club (ou son pendant français Citroën Axel, lire aussi : Oltcit Club / Citroën Axel), sort de Visa du pauvre (c’est dire!) fabriquée en Roumanie. Dérivée du projet Y retoqué par le nouveau propriétaire de Citroën, Peugeot, la Club (et son pendant français l’Axel) affiche un drôle de profil et ne séduit pas vraiment au premier abord.

oltcit-04

Quelle mouche a donc piqué les designers et ingénieurs de chez Oltcit pour envisager une version cabriolet de la vénérale Club ? Nul ne le sait, mais en 1986, ce sont deux prototypes de Club décapsulés que l’on découvre, et il faut bien l’avouer : la Club est beaucoup plus jolie sans toit !

oltcit-03

Prouesse : alors que Citroën avait présenter quelques années auparavant un unique exemplaire de Visa cabriolet avec arceau, Oltcit décide de s’en passer pour sa proposition, offrant une ligne bien plus pure. Aussitôt le Conducator, l’inénarrable Ceaucescu, est séduit par la bête, et un 3ème exemplaire sera construit. Notez l’intérieur clair des 2 premiers prototypes (sans doute du cuir, ou bien peut-être du skaï?) et le couvre capote du même acabit !

oltcit-07Non vraiment, cette Oltcit cabrio est bien séduisante… Mais, car il y a un mais, il n’y aura pas plus de modèles que les 3 déjà construits. Malgré l’enthousiasme du chef éclairé (!) et bien aimé (!!) de la nation roumaine, la production en série ne sera jamais lancée. D’une part sans doute parce que le marché du cabriolet était bien limité dans la Roumanie des années 80, mais surtout parce que sans arceau, cette Oltcit se tortillait dans tous les sens : et oui, la rigidité de l’ensemble était déplorable. Elle ne réussira jamais à passer les tests d’homologation, même en Roumanie, c’est dire !

oltcit-06

Bref, aujourd’hui, il semblerait qu’un seul cabriolet Oltcit ait survécu : de couleur noire, avec un intérieur tissu, et immatriculé en Hongrie ! Un doute subsiste cependant : est-ce une réplique ? Ou bien le 3ème exemplaire de la série des Club Cabrio ? Impossible à savoir. En tout cas, n’espérez pas en trouver un exemplaire aussi facilement, mais « à cœur vaillant rien d’impossible » !

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Articles associés

21 commentaires

Eddy123

Le 31/10/2016 à 11:48

De toute façon, si la caisse n’avais pas correctement était rigidifier, même le modèle survivant à du s’affaisser avec le temps…..

Nabuchodonosor

Le 31/10/2016 à 12:19

D’après wikimachinchose, Olcit viendrait de l’assemblage de Olt, qui tire son nom de l’Olténia, région sise au sud-ouest de la Roumanie dont Craoiva en est la préfecture, qui elle-même tire son nom de la rivière Olt, affluent du Danube prenant sa source dans les Carpates et de cit, soit les trois premières lettre de Citroën; Nous voilà instruit !
😉

Alex C.

Le 31/10/2016 à 14:47

De mémoire pour la petite histoire les deux exemplaires bleus clair ont été construits pour l’inauguration de l’usine par tonton mitterand et caucescu… Qui n’eut jamais lieu. Par ailleurs les exemplaires n’était sans doute pas prévu pour rouler sur route car en plus d’avoir une coque à la rigidité relative il n’y avait pas de capote !

Nabuchodonosor

Le 31/10/2016 à 16:01

A bien regarder les deux photos du haut, on a l’impression qu’il n’y a qu’un siège pilote à l’avant… Aussi et compte tenu de la remarque pertinente d’Alex C. je me dis qu’il est possible que les deux premiers exemplaires furent prévus justement pour l’inauguration de l’usine de Craiova qui se faisait attendre… Elena et Nicolae dans l’une, Danièle et François dans l’autre, ça aurait pu avoir de la gueule !
mulțumesc mult.
🙂

esteban

Le 31/10/2016 à 17:54

les 2 premiers, le couvre capote m’a l’air bien factice.

Quant à la noire, je pencherais pour un découpage artisanal : il n’y a pas de déflecteur sur les portes, contrairement aux versions « officielles ». De plus le coffre semble revenir derrière la capote, à l’horizontal. Chose qu’on ne voit pas non plus sur les autres modèles

Paul

Le 31/10/2016 à 18:15

Oui je suis d’accord avec toi, d’où mes doutes émis dans l’article… 😉

fc30

Le 31/10/2016 à 21:17

Vu l’état de la Roumanie dans les années 80, cela m’étonnerait que les cabriolets aient été jugés comme un marché porteur… Et la finition apparemment en cuir beige partout fait effectivement penser à des voitures d’apparat. A noter le logo sur la calandre qui semble différent de celui OLTCIT (ellipse et chevron ) : s’agirait-il de deux drapeaux croisés ?
Quant à la pauvre Axel, franchement côté esthétique il n’y a que les feux arrière qui sont assez « particuliers », pour le reste c’est plutôt passe-partout. Née trop tard, pas avec le bon nombre de portes et pas au bon endroit (mais quelque part elle préfigure les délocalisations de l’industrie auto vers les pays de l’Est, comme la Logan 20 ans plus tard), elle aurait pu avoir un belle carrière si elle avait pris la place de la Visa.

Olivier Guin

Le 01/11/2016 à 19:47

Paul, connais-tu cette version ?
Je me demande si ce Citroën n’avait pas déjà entrepris de la décapsuler, à moins que ce ne soit une version artisanale…
https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/c0/35/d5/c035d5663a694dd19682dc8eea55936e.jpg

Paul

Le 01/11/2016 à 20:06

Oui je la connais, c’est le proto sur base Visa dont je parle dans l’article, avec justement l’arceau disgracieux 😉

Nabuchodonosor

Le 01/11/2016 à 23:11

En effet, on dirait un panier pique-nique avec sa anse…
Et ils le vendait, ça ?
🙂

Azam66

Le 02/11/2016 à 16:57

Cette photo présente un proto d’Axel et pas de Visa cabriolet… elle possède toutes les spécifications de l’Axel (sa face avant sans l’entourage en plastic de la Visa II, la découpe de la portière avant et sa longueur, la forme du passage de roue arrière arrondi alors qu’il est droit sur la Visa ou les larges bandeaux de protection latéraux dont disposaient les Axel “haut de gamme”…) la légende de cette photo est fausse, tout comme celle de cette autre photo https://fr.pinterest.com/pin/395402042265050148/ de la même voiture, qui confirme que la base est une Axel avec ses feux arrière verticaux. La réalisation témoigne d’un certain souci du détail, et il semble que les places avant sont recouvertes d’un toit “en dur”.

Paul

Le 02/11/2016 à 18:18

Marrant, parce que, après coup, j’ai fait des recherches, et que j’en arrivais à la même conclusion que toi… et le conservatoire Citroën n’en a pas trace non plus… Promis, je vais réussir à lever le lièvre, enfin, à découvrir d’où vient ce proto mi Axel, mi Visa, mi pas beau, mais avec arceau !

Nabuchodonosor

Le 02/11/2016 à 19:13

De mieux en mieux, voilà en effet maintenant une version Landaulet…. Vous n’irez pas jusqu’à me faire croire que les dirigeants français de l’époque réussirent à la vendre au dictateur mégalo…
🙂

Mat Ador

Le 02/11/2016 à 19:43

L’idée sous-jacente était d’offrir des voitures d’apparat pour apparat-chics !
😉

Quentin R.

Le 04/11/2016 à 15:42

Petites, ou plutôt grosses précisions: les 2 cabriolets (et seulement 2) ne furent jamais destinés à entrer en production, mais seulement à permettre la visite de l’usine de Craiova à Nicolae Ceausescu et au président français lors de l’inauguration officielle de celle-ci.
On dit que ce sont les SM découvrables de l’Elysée qui inspira ces véhicules, souvenir de la visite de l’usine d’Aulnay à bord de l’une d’elle par le dictateur roumain lors de sa venue en France en juillet 1980.
Mais comme le précise Alex C. (que je connais bien), l’inauguration n’eut jamais lieu et ce pour 2 raisons:
1: La construction de l’usine puis sa mise en route pris beaucoup de retard, la 1ère pierre fut posée en 1977 et la production ne démarra véritablement qu’en 1983 alors que l’accord initial prévoyait une mise en service pour 1980.
2: C’est un fameux 10 mai 1981 qui changea la donne, VGE cédant la présidence à François Mitterrand… De là, les relations entre les deux pays prirent une tout autre tournure.
Au sujet de leur fabrication, effectivement le couvre-capote est factice, l’intérieur est en cuir, le siège avant passager est supprimé pour permettre l’accès de la banquette arrière et l’on remarque des portes-fanions sur le sommet des ailes.
Ils n’étaient pas tout à fait roulants mais tout juste bonnes à se déplacer dans l’enceinte de l’usine du fait de leur rigidité relative. Cela fut fait sciemment afin d’éviter toute appropriation de qui que ce soit.
Par la suite, l’une d’elles fut exposée dans le hall d’honneur de l’usine puis après les événements de 89/90 il est envisagé de les vendre à une société de location.
Mais du fait de problèmes d’homologation, elles furent finalement vendues à des particuliers, l’une à Bucarest, l’autre à Cluj (à vos souhaits!!!).
Cela pourrait corroborer avec l’existence de l’exemplaire noire immatriculé en Hongrie, mais au vu de la découpe arrière plus basse que sur les exemplaires gris, je pencherais plutôt pour une fabrication artisanale.
Précisons que la chute du Rideau de Fer et les événements qui suivirent ont permis l’arrivée dans les pays de l’Est de cette abomination automobile qu’est le tuning!!!
L’exemplaire à arceau serait en faite une proposition faite par le carrossier turinois Coggiola qui ne sera pas retenu. Je doute également qu’elle date de 1982.
La plus petite photo de l’article est un photomontage basée sur une photo de lancement de l’Axel en 1984, je reconnais les jantes alu dispo sur la 12 TRS, communes à certaines Visa.
La dernière question que l’on peut se poser à leur sujet, c’est la motorisation utilisée: bicylindre Visa ou flat-four GSA?

Il existe un livre sur l’Axel richement documenté et illustré de nombreuses photos inédites éditée par Citrovisie, avec d’autres ouvrages sur des youngtimers chevronnées (Visa, CX, BX et GS/GSA). Malheureusement, ils ne sont disponibles qu’en néerlandais… et c’est bien dommage.

Ouf!!! Je pense avoir dit tout ce que je savais.
Et j’espère ne pas avoir « cassé » cette article par mon commentaire.

Olivier Guin

Le 05/11/2016 à 01:04

Chapeau Quentin ! Pour info, Thijs, le monsieur Citrovisie a dans les tuyaux des versions anglaises et françaises de certains de ses ouvrages… Je l’ai pas mal travaillé là-dessus et l’ICCR l’a apparemment convaincu 😉

Paul

Le 05/11/2016 à 01:37

Au non au contraire, merci beaucoup pour ces précisions… tant il est difficile de trouver de vraies infos sur ce modèle 😉

Quentin R.

Le 05/11/2016 à 13:27

Merci pour l’info au sujet de Citrovisie. Bien que le travail de traduction s’avérera sans doute fastidieux, j’espère que l’on aura pas à attendre trop longtemps et que cela s’étendra à tout leur catalogue.

Quant à mes « précisions », j’ai juste une bibliothèque bien garnie ^^.

D’ailleurs, si jamais Paul a besoin de contributeurs pour écrire des articles de temps à autre, j’suis volontaire!!!

Alex C.

Le 04/11/2016 à 21:51

J’ai été reconnu !
Je n’aurais rien à ajouter au commentaire bien plus complet de quentin r. si ce n’est que sbarro à également proposé un concept break avec une face avant a « lamelles » (oui il s’est intéressé à ce modèle !), et que pour continuer dans les variantes si cela peut intéresser Paul pour de nouveaux articles il existe une version utilitaire de l’olcit en version cabine et pick-up, une version oltina 5 portes plutôt agréable à l’œil présenté en 1989 à la foire de Bucarest juste avant la chute du conducator et jamais lancé en production, une version restylé après le rachat de la marque au milieu des années 90 par daewoo appelé rodae suivant des versions équipés de pièces dacia adapté à « l’arrache » et même un projet de version américaine après contact avancé avec chrysler, le tout dans le dos de Citroën !

Nabuchodonosor

Le 05/11/2016 à 11:25

Y’a pas à chier les mecs, BR c’est d’la balle.
🙂

… Veuillez excuser cette vulgarité.

Laisser un commentaire