Opel Calibra Convertible Concept : la tentation du cabriolet

Publié le mercredi 26 septembre 2018.
Retour

Saviez-vous que l’Opel Calibra aurait pu avoir son dérivé cabriolet ? Il en était fortement question, à tel point que Valmet, qui assurait une partie de la production de ce grand coupé siglé du Blitz, décida d’en réaliser un concept parfaitement fonctionnel appelé Opel Calibra Convertible Concept en 1992.

Fin 1989, lorsque Opel, filiale de General Motors en Europe à l’époque, lançait son grand coupé Calibra, il s’agissait surtout de faire perdurer une tradition entretenue dans les années 70 et 80 par la Monza (lire aussi : Opel Monza). Pour cette dernière, il n’y eut jamais de dérivé cabriolet, mis à part des initiatives « personnelles » de carrossiers indépendants comme Keinath (lire aussi : Keinath KC5), et dans les plans primitifs d’Opel, il devait en être de même avec la Calibra.

Pourtant, le succès retentissant de cet élégant coupé ouvrait des perspectives aux dirigeants d’Opel. Dans un premier temps, il fallut recourir à un sous-traitant, Valmet, pour répondre à la demande. Puis, avec le rachat de 50 % de Saab, on eut l’idée d’en créer une version siglée du griffon pour les USA (lire aussi : Saab Calibra). Enfin, la création d’un cabriolet sur la base de la Calibra commença à titiller certains, tant pour les USA (si Saab avait distribué là-bas le produit) que pour l’Europe (sous le badge Opel).

Les plus chauds partisans d’une Calibra Convertible étaient, vous vous en doutez, les finlandais de chez Valmet. Ils produisaient déjà la voiture, et possédaient une expérience non négligeable des cabriolets avec la Saab 900 elle aussi produite exclusivement dans ses usines (lire aussi : Saab 900 Cabriolet). Aussi, ils décidèrent de réaliser 2 prototypes totalement roulant afin de décider l’état major d’Opel.

Il s’agissait de Calibra équipées du « simple » moteur 2 litres 8 soupapes de 117 chevaux (étrange choix). La capote en toile était d’excellente qualité, à la façon des Saab 900, et elle offrait des sièges arrière rabattables permettant de transporter de longs objets. Une jolie vidéo « promotionnelle » fut tournée et les cadres de chez Valmet tentèrent de « vendre » leur projet aux dirigeants allemands.

Pourtant, le projet ne vit jamais le jour. L’idée d’exporter la Calibra aux USA avec le logo Saab avait fait long feu, tandis qu’un tel projet rentrait un peu trop frontalement en concurrence avec les productions de Saab et notamment le futur cabriolet NG (lire aussi : Saab 900 NG). Les prototypes furent rangés dans les réserves et on peut encore en voir un (rouge) parmi les autres prototypes de Valmet (comme ce projet de 9000 cabriolet, lire aussi : Saab 9000 Fivebow).

Articles associés

8 commentaires

Eddy123

Le 26/09/2018 à 12:54

Je ne le trouve pas vilain ce cabriolet… Dommage…

Rubinho

Le 26/09/2018 à 14:26

c est plutôt joli , pas contre, la tête du bonhomme dépasse largement au dessus du pare-brise (ou c’est la coupe de cheveux trop 90’s) 🙂

Allan Wagos

Le 27/09/2018 à 12:00

Oui vraiment dommage, il était équilibré et sobre d’aspect, curieux que le V6 n’ait pas été retenu pour ce modèle …

Whealer

Le 03/10/2018 à 08:20

La rigidité du coupé était loin d’être la qualité 1ère de la Calibra. Le V6 n’avait aucun mal à déborder un train AV très pompeux et imprécis, alors en cabriolet…

beniot9888

Le 27/09/2018 à 14:10

Pas mal, mais il aurait bénéficié à avoir aussi un couvre capote tôlé pour affiner la ligne. Là, au mieux, ça aurait été couvre capote en toile.

Mais les aspects « pratiques » (banquette rabattable, poignée centrale de déverrouillage…) étaient très aboutis.

Valentin

Le 28/09/2018 à 09:40

Petite correction si je peux me permettre. J’ai visité deux fois les sous-sols du musée Opel Classic à Russelsheim où on peut voir une des deux Calibra Convertible (celle de la première et deuxième photo). Celle-ci est un 2.0 16v 150ch. Il y a quelques curieux détails : il est écrit « 1997 » sur la plaque arrière alors que Valmet à fait cette proposition bien avant 1997. La voiture est une phase 1, 2.0L 16v 150ch (c20xe) qui n’existait plus depuis fin 94. Le mécanisme est différent entre cette 16v et la 8v de la vidéo. L’intérieur de la 16v a reçu une très belle sellerie cuir noir avec surpiqûres rouges.
Soit la version qu’on peut voir au musée (photo 1 et 2) n’est pas de Valmet, soit ils ont créé deux prototypes avec des solutions techniques différentes.
La photo 3 montre la 8v avec des jantes différentes mais ça a bien l’air d’être la même voiture (répétiteurs de cligno et lave-phares obligatoires dans certains pays européens à l’époque).

Whealer

Le 03/10/2018 à 08:34

Opel a très bien pu le modifier après la livraison de Valmet. A noter que Hornstein proposait de modifier la Calibra en cabrio. A vérifier que le 2ème, que tu as vu, ne serait pas celui-là :
http://club.caradisiac.com/whealer/cabri-lait-75281/photo/calibra-cabrio-hornstein-5250866.html

Cath

Le 26/10/2019 à 18:23

D’après ce que j’en avais lu le problème était plus bête encore : le Calibra avait un tel succès que Général Motors n’arrivait pas à répondre à demande ! Comme Renault et le premier Espace, quoi… Bref la version cabriolet n’aurait fait qu’amplifier le problème ! Tout ça pour que SAAB mette la clé sous la porte quelques années plus tard…

Laisser un commentaire