Opel Manta A « Black Magic » : magie noire à Bochum !

Lundi 29 février 2016
Retour

Si vous êtes totalement frappés du Blitz (il y en a, si si!) et que vous recherchez un modèle plutôt fun, à la déco sympa, un peu old school, et surtout plutôt rare, j’ai peut-être une solution pour vous. Laissez tomber le rêve inaccessible d’une Lotus Omega (lire aussi Opel Lotus Omega), ou celui, trop banal, d’une Calibra (lire aussi : Opel Calibra), et partez en chasse d’une Opel Manta A. Mais pas n’importe laquelle, hein ! Visez la perle, la rareté, rien de moins qu’une GT/E Black Magic.

L'Opel Manta (ici une rare SR) s'opposait à la Ford Capri en Europe !
L’Opel Manta (ici une rare SR) s’opposait à la Ford Capri en Europe !

Mais parlons d’abord de la Manta. Opel (filiale de GM), voit d’un œil inquiet la sortie de la Ford Capri (lire aussi : Ford Capri), sorte de Mustang européenne abordable ! Aussi, sous le nom de code de projet 1450, les ingénieurs du blitz vont concocter une version coupé de la future berline Ascona ! Opel compte beaucoup sur ces deux modèles qui représente le cœur de la gamme de la marque allemande, un secteur oh combien stratégique ! Mais ne pensez pas que la Manta soit juste une variante de l’Ascona : elle est au contraire stratégique pour Opel à une époque où les coupés se vendaient à la pelle. L’Ascona disposait de son propre coupé 2 portes, tandis que la Manta était un vrai modèle, à part !

Manta 01 Black Magic

D’ailleurs, la Manta sera présentée en septembre 1970, deux mois avant l’Ascona (novembre 1970), preuve qu’Opel comptait vraiment sur son nouveau coupé. Aux côtés de l’Ascona, la Manta devait séduire une clientèle jeune, cherchant l’apparence sportive (à défaut d’en avoir les moteurs). Histoire de faire rêver la jeunesse allemande, Opel va jouer sur les mots : GM proposait la Corvette Stingray aux USA, Opel proposera elle la raie Manta (Manta Ray) ; voilà pour l’origine du nom.

Manta 07 Black Magic

La ligne est particulièrement réussie, bien dans son époque, et relativement agressive. Elle est en tout cas séduisante, surtout dans ses versions les plus sportives, la SR (avec son capot moteur noir mat), et la GT/E ! Côté moteur, le ramage n’est pas toujours à la hauteur du plumage : tout commence avec un petit 1,2 litre de 60 ch ; on trouve ensuite un 1.6 litre de 68 ch (qui tombe à 60 ch en 1975), un 1.6S de 80 ch (75 en 1975) et un 1.9 de 90 ch (88 ch en 1975). Tout en haut de la gamme, la GT/E récupère le 1.9 mais à injection électronique, développant 105 ch ! Autant dire que seule cette dernière peut prétendre (et encore) au titre de vraie sportive. Mais peu importe, car Opel, avec sa Manta, cartonne en Europe (avec 498 553 exemplaires fabriqués en 5 ans, de 1970 à 1975), et sera même exportée jusqu’aux Etats-Unis (l’importation d’Opel aux States cessera en 1975, quand le Deutsch Mark trop fort enlèvera toute compétitivité aux modèles de Bochum).

Manta 06 Black Magic

Mais revenons à notre Black Magic, car l’Opel Manta est presque trop commune pour être « Boîtier Rouge ». Depuis quelques temps, Opel songe à remplacer son duo Ascona/Manta par un couple plus moderne qui portera les mêmes noms, mais que les amateurs distingueront pas des lettres (la Manta B remplacera la Manta A, vous suivez?). La Manta B est prévue pour août 1975, et il faut donc écouler les stocks de Manta A. Comme beaucoup de constructeurs (la formule marche toujours aujourd’hui), Opel va donc lancer une série spéciale pour vendre les dernières GT/E, la Black Magic.

Manta 10 Black Magic

Quel beau nom que cette Magie Noire ! Et surtout quelle ligne ! Partant d’une GT/E normale, et de son moteur de 105 chevaux, la Black Magic va se parer d’une superbe livrée noire, soulignée par des bandes latérales jaunes/orangées du plus bel effet. Le jaune se retrouve aussi sur le spoiler avant, le tout se montrant très distinctif tout en restant relativement sobre : un vrai tour de force. A l’intérieur, « Noir c’est noir » disait la chanson, mis à part l’intérieur des sièges reprenant la teinte jaune/orange ! Avec très peu de modifications esthétique, Opel aura réussi à « changer » la Manta : c’est de la magie noire on vous dit !

L'Opel Manta B aura droit à sa version Black Magic, beaucoup moins réussie !
L’Opel Manta B aura droit à sa version Black Magic, beaucoup moins réussie !

Pour le reste, il ne s’agit que d’une GT/E, mais la Black Magic est beaucoup plus exclusive. Seuls 850 exemplaires seront proposés aux aficionados ! Autant dire qu’aujourd’hui, il ne doit pas en rester des masses. Moi en tout cas, je trouve cette Opel bien désirable (ce qui n’est pas toujours le cas du côté de Bochum). La Manta B aura droit elle aussi à sa série spéciale « Black Magic » mais dans un style « année 80 » beaucoup moins réussi.

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

4 commentaires

Greg

Le 29/02/2016 à 12:13

Injection électronique sur la Manta A, déjà?
Il me semble que l’injection Bosch L-Jetronic est apparue en même temps que la Manta B?
Quand j’étais étudiant, un copain avait une Manta B GT/E du 1er millésime avec la L-Jetronic.

Quoi qu’il en soit, ne pinaillons pas: encore une belle découverte typiquement Boitier Rouge!

Paul

Le 29/02/2016 à 12:24

Le moteur 1.9 105 ch à injection Bosch L-Jetronic est apparu en mars 1974 sur les Manta GT/E (et donc Black Magic), moteur que l’on retrouvera sur les Manta B GT/E à partir d’août 1975 😉

Greg

Le 29/02/2016 à 13:36

Ceci explique cela, bravo pour la précision!
Effectivement, la GT/E du copain étudiant faisait 105 chevaux donc: même moteur que les dernières Manta A.
Quelques souvenirs de franche rigolade comme passager de cette propulsion: pas très puissante mais pas très lourde non plus!

SRDT

Le 29/02/2016 à 21:54

Le E est pour Einspritzung, injection quoi. Il y a eu des Manta A plus puissantes mais la Turbomanta et la TE2800 sont vraiment à part.

Laisser un commentaire