Opel Omega Evolution 500 : plus rare encore que l’Omega Lotus !

Publié le jeudi 11 décembre 2014.
Mis à jour le jeudi 4 juillet 2019.
Retour

Comme beaucoup d’entre vous, j’avais été marqué par l’Opel Lotus Omega qui, avec ses 380 chevaux et son blason britannique, n’avait presque plus rien à voir avec la placide berline teutonne (lire aussi : Opel Lotus Omega). Et comme beaucoup, je sais qu’en posséder une relève du rêve. Et puis, maîtriser tous ces canassons n’est pas donné à tout le monde, et entre l’Omega 3000 (204 ch) et l’Omega Lotus (380 ch), il y a une sacrée différence.

Evo 02

J’ai pourtant trouvé de quoi satisfaire les amateurs d’exclusivité et de rareté, tout en offrant un peu moins de brutalité. D’une certaine manière, le modèle que je vais vous présenter est l’ancêtre de l’Omega Lotus (quelques mois d’aînesse, ça compte). Voici donc l’Opel Omega 500 Evolution, produite en 1990 en série limitée.

Evo 05

En effet, Opel a décidé d’engager ses berlines en championnat DTM, et doit, pour l’homologation, produire 500 exemplaires d’une version « route ». C’est le préparateur Irmscher qui s’attaquera à réaliser la version DTM (380 ch) comme la version « civilisée » 500 Evolution. Cette version « homologation » disposait d’une préparation moteur faisant passer le 6 cylindres 3 litres Opel de 204 ch à 230 ch. Certes, on est loin de la Lotus Omega, mais elle mettait seulement 7,5 secondes au 0 à 100 km/h. Pas mal !

Evo 03

Mieux, certains exemplaires eurent droit à une préparation plus poussée, permettant d’atteindre 272 ch. Seuls 36 exemplaires bénéficieront de cet upgrade. Esthétiquement, l’Evolution 500 annonce avec presque plus d’outrance le physique de l’Omega Lotus : élargisseurs d’ailes, spoiler avant démesuré (celui de la Lotus sera plus raisonnable), aileron arrière. A l’intérieur, c’est toujours sérieux et tristounet comme toute Opel, mais les sièges sont des Recaros.

Evo 06

Encore plus rare qu’une Omega Lotus (1100 ex contre 500), tout en étant plus civilisée et moins chère à l’achat, voilà ce que vous offrira l’Evolution 500. Petit hic : elle n’a jamais été commercialisée en France, mais seulement en Allemagne (et au compte goutte dans certains pays limitrophes). C’est donc Outre-Rhin qu’il vous faudra aller pour dégoter votre merveille qui pourra faire illusion aux yeux du néophyte. Le passionné, lui, notera tout de suite le petit logo sur le côté « Evo 500 » .

Images: http://www.senatorman.de

Articles associés

1 commentaire

L'Ornithorynque

Le 13/12/2014 à 16:54

Une (belle) inconnue, pour moi.

J’aimais encore bien l’Omega, même si je reste un défenseur des Rekord …

Laisser un commentaire