Opel / Vauxhall Speedster : la soeur d’Elise.

Publié le lundi 31 mars 2014.
Mis à jour le jeudi 13 juin 2019.
Retour

En 1998, les dirigeants d’Opel regardent avec admiration le produit phare de son ancienne filiale, Lotus (désormais propriété du constructeur malais Proton) : l’Elise (lire aussi : Elise S1). Conscient de son déficit d’image sur le marché européen, et désireux d’investir de nouveaux segments du marché, Opel s’inspire des anglais et présente son concept car Speedster, basé sur la petite Lotus. L’objectif avoué et de tester les réactions du public pour une éventuelle commercialisation.

Le succès rencontré à Genève décida Opel à lancer le Speedster. Etant donné les faibles volumes attendus et son chassis de Lotus, il fut décidé de la construire à Hethel, en Angleterre, dans l’usine Lotus. La parenté du speedster avec le petit roadster anglais, ainsi que l’implication des ingénieurs de Lotus dans la réalisation du Speedster permit de réduire les coûts. Pour Lotus, c’était un moyen de rentabiliser son usine. Enfin, c’était l’occasion de reformer un alléchant duo après avoir commis la fabuleuse Opel Omega Lotus entre 1990 et 1993 (lire aussi: Opel Omega Lotus).

L’Opel Speedster concept !

La production peut commencer en 2001. Contrairement à l’Elise, le Speedster reçoit des moteurs Opel (un 2,2 atmo de 147ch et un 2 litres turbo de 200 ch à partir de 2003) en position centrale arrière. Son chassis est un peu modifié, avec un empattement plus long, afin d’en rendre la conduite moins pointue que l’Elise. Elle est aussi un peu plus lourde, même si son poids reste contenu (entre 880 et 930 kg).

Le Speedster est aussi commercialisé sour la marque Vauxhall en Angleterre. Produit jusqu’en 2005, le roadster anglo-allemand sera commercialisé à 7189 exemplaires. Malgré un réel succès d’estime, le Speedster sera un « relatif » échec à comparer à Lotus (au réseau commercial sans commune mesure). Il faut dire que les concessionnaires de la marque, peu habitués à vendre ce type de véhicules, étaient peu enclins à le vendre et à disposer de modèles en stock.

L’Opel Speedster sera remplacé en 2006 par la GT, roadster à la philosophie différente (1395 kg) basée sur la Saturn Sky et fabriquée aux Etats Unis dans l’usine de Wilmington (usine qui sera rachetée en 2009 par Fisker).

Sachez qu’aujourd’hui, on trouve des Opel Speedster à des tarifs plutôt abordables, c’est à dire bien moins cher que l’Elise pour un plaisir tout à fait comparable (la force du blason en moins). Il sera toutefois parfois difficile à trouver en France (moins de 100 exemplaires vendus), mais on en trouve à foison en Allemagne.

Articles associés

3 commentaires

loic45

Le 25/04/2014 à 15:35

Ma première voiture de sport en version atmo ! J’en garde un excellent souvenir !

SpeedGuerilla

Le 11/06/2015 à 20:25

J’en ai eu une, ca reste que des bons souvenirs jusqu’au poteau électrique…. 😀

Pierre

Le 21/10/2015 à 00:00

Il existait un troisième badge pour cette voiture, elle était vendue en Asie sous le logo Daewoo.
En outre, même si elle est certainement moins désirable qu’une Elise aux yeux des puristes, elle est bien plus rare, et cela se paie cher sur le prix des pièces, où l’Elise fait figure de voiture populaire (mis à part son troisième feu stop, d’origine Rolls-Royce)

Laisser un commentaire