Peugeot P4 : la mûle de l’Armée Française

Jeudi 6 mars 2014
Retour

Officiellement, Panhard a produit sa dernière voiture, une 24 CT, en 1967 (lire aussi: Panhard 24). Pourtant, sans le savoir, des générations de jeunes français ont conduit une Panhard. Car l’antique marque française n’a jamais disparu, et continue à produire au sein du groupe PSA, puis Auverland (rachat en 2005), et enfin Renault Trucks Defense (devenu Arquus depuis), des véhicules blindés militaires (PVP, Panhard VBL), et notamment la P4.

La P4, commercialisée sous la marque Peugeot (elle fût d’abord fabriquée à Sochaux entre 1981 et 1985, puis à Marolles en Hurepoix chez Panhard à partir de 1985), sera vendue à l’armée française à 13500 exemplaires (dont 6000 fabriqués par Panhard). Une version civile vit le jour, mais ne rencontra jamais le succès.

Ceux qui n’ont pas fait leur service militaire trouveront que ce 4×4 leur rappelle quelque chose, et ils auront raison : il s’agit d’une Mercedes Classe G remotorisé par Peugeot avec un moteur de 504 (2,5 litres, 76 ch) et une boîte de vitesse de 604. C’est tout de suite moins glamour quand on la compare avec la G65 AMG dotée d’un V12 de 612 ch encore vendue aujourd’hui par Mercedes.

C’est d’ailleurs ce qui explique les faibles volumes de la P4 civile : difficile de lutter contre de tels engins bien mieux motorisés et équipés. En 1986, le P4 s’affiche à 190 000 F, tandis que le G « de base » (2,3 litres de 125 ch) coûte tout juste 205 000 F. En outre, les accords avec Mercedes empêche Peugeot d’exporter la P4 ailleurs qu’en Afrique (et encore, seulement les pays « liés par un accord de défense avec la France »).

En 2006, la DGA choisit de remplacer en partie la P4 en la personne du PVP, produit lui aussi par Panhard mais se rapprochant plus du blindé. En effet, il est devenu inconcevable que les véhicules destinés à aller en zone de combat soient aussi peu protégés. Pour remplacer les P4 utilisés par ses commandos, l’Armée de l’Air a passé commande de Defender chez Land Rover, sans spécifications militaires. Récemment, ce sont les Ford Ranger (lire aussi: Ford Ranger) et Everest (lire aussi: Ford Everest) qui ont été choisies pour remplacer les dernières P4 encore en service.

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

8 commentaires

Paul

Le 06/03/2014 à 13:51

Pour éviter tout débat, j’ai utilisé arbitrairement le féminin pour dénommer LA P4, certains diront pourtant LE P4. Je dirais que les deux se disent, que l’on parle d’UN 4×4 ou d’UNE voiture… Votre avis ?

CARNAL

Le 24/11/2016 à 21:40

On dit un P4 car c’est le prototype N°4. ou si vous préférez c’est aussi un VLTT P4, c’est à dire un Véhicule Léger Tout Terrain

Paul

Le 06/03/2014 à 14:52

Pour beaucoup, P4 est un sigle qui signifie autre chose (et qui explique qu’ils n’ont jamais vu de P4). Comprenne qui pourra 😉

Sébastien CALERO

Le 09/08/2017 à 21:52

Oui, mais seul un P4 ne comprendra pas…

alex

Le 17/05/2015 à 18:23

bonjour il me semble avoir lu quelque part que si le P4 ne sait pas vendu en version civil celaet du a mercedes qui l’avait interdit

Paul

Le 17/05/2015 à 19:49

non, il était juste défendu à Peugeot de le vendre ailleurs qu’en France et dans les pays africains avec lesquels la France aviat des accords de défense

Laisser un commentaire