Peugeot 104 LM5 Sovra : une rareté à portée de main !

Vendredi 12 juin 2015
Retour

De plus en plus, des lecteurs bien informés me signalent quelques perles à vendre sur le Coin Coin national, m’offrant la possibilité d’écrire un article « contextualisé » par une possibilité d’achat immédiat. C’est le cas aujourd’hui puisque je vais vous parler de la Peugeot 104 LM5 de chez Sovra, un petit cabriolet bien sympa, et surtout très rare.

KM5 05 Catalogue

La société LM Sovra a été créée par un ingénieur, ancien de chez Bonnet, Michel Landois (d’où les initiales LM, Sovra voulant dire société de vente et de réparation automobile). L’activité principale de l’entreprise consiste en la fabrication de kits permettant de transformer votre vieille Cox en buggy, du plus classique (le LM1), ressemblant aux créations de Bruce Meyers (lire aussi : Meyers Manx) au plus futuriste avec son nez pointu et ses angles saillants (le LM2).

En 1980, LM Sovra décide de se diversifier, et propose une version découvrable de la petite Renault 5 (sous le doux nom de LM4, nous en reparlerons). La sortie en 1982 de la petite Citroën LNA Cab de chez Bertin-Cholet (lire aussi : Citroën LNA Bertin Cholet) donne des idées au constructeur du Gatinais, qui s’attaque aussitôt au duo de chez PSA, les 104/LNA.

LM5 01

Si Bertin-Cholet privilégie la LNA (mais propose aussi la 104 dite « Marina »), LM Sovra privilégie la 104 appelée LM5 (mais propose aussi des versions LNA). Il faut dire que mis à part leurs logos (et des bicylindres présents sous le capot des LNA de base, lire aussi : Citroën LN/LNA), les deux petites voitures sont quasiment identique et demandent les mêmes transformations. Michel Landois opte pour une solution proche de celle de Bertin-Cholet : la 104 devient une sorte de Landaulet, mais ne disposera pas de T-Roof comme sa consoeur, mais bien d’une double capote en toile, à l’avant comme à l’arrière. C’est ce qui vous fera repérer sans vous tromper une Sovra d’une Bertin-Cholet.

LM5 02

LM Sovra n’est pas un constructeur à proprement parlé, mais un artisan transformateur. Le client amenait sa Peugeot 104 neuve ou d’occasion, et récupérait sa voiture transformée 4 ou 5 jours après pour la modique somme de 10 à 12 000 francs de l’époque. Malgré un coût relativement bas, et des délais plutôt rapide, la LM5 ne sera pas énormément vendue : on parle de 11 à 17 exemplaires selon les sources, entre 1983 et 1987, pour la version Peugeot 104 qui nous intéresse (entre 3 à 5 exemplaires de la LNA seront aussi fabriqués).

LM5 04

Il faut dire que malgré une qualité de fabrication très correcte, la 104 LM5 devait affronter une redoutable concurrente, la Talbot Samba Cabriolet présentée en 1982 (lire aussi : Talbot Samba Cabriolet). Sans compter la sortie en 1986 de la redoutable Peugeot 205 Cabriolet, ruinant tout espoir de percer sur ce marché.

La production des LM5 s’arrêtera en 1987, et Sovra se consacrera à la réalisation de Dune buggies jusqu’à sa faillite en 2000 puis l’arrêt total de la production malgré sa relance en 2003. Ces deux versions proposées à la vente sont donc relativement rares. L’une semble être en bon état (mais relativement chère, 6500 euros), tandis que l’autre est à restaurer (et encore plus chère vue le boulot, à 5000 euros). A vous de voir si la rareté vaut ce prix là. En tout cas, vous risquez d’en épater plus d’un si vous dégottez un exemplaire comme celui qui illustre ces pages.

 

Les photos illustrant cet article appartiennent à « Sans4 », forumeur que je n’ai pas pu contacter (qu’il me contacte s’il ne veut pas que sa voiture illustre l’article), visible ici : http://forum.campeugeot.fr/viewtopic.php?f=12&t=2845&start=15

 

Galerie d'images

Voir toute la galerie

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Contenu alimenté par

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire