Peugeot 205 Gutmann i16v : une perle dans le parc de presse de Peugeot Italie !

Publié le vendredi 2 janvier 2015.
Mis à jour le jeudi 4 juillet 2019.
Retour

Même si je n’ai jamais vraiment été porté sur le tuning, j’avoue avoir longuement feuilleté Option Auto, adolescent, et admiré certaines réalisations sur base Peugeot venues d’outre Rhin ! Voir la 205 GTI, déjà iconique pour ma génération (lire aussi: Peugeot 205 GTI), se transformer en monstre de puissance n’avait pour moi pas grand chose à voir avec du tuning. D’ailleurs, en Allemagne, les préparateurs étaient des officines reconnues, obtenant parfois, comme Alpina, le statut de constructeur à part entière (lire aussi: Alpina). Hartge, Irmscher, Zender ou Gutmann, autant de nom restés mythiques pour de nombreux ados de l’époque.

Kurt Gutmann a commencé à s’intéresser à Peugeot avec la 205 GTI, après avoir préparé des Talbot. Conscient de l’excellente base que représente la petite sochalienne, il s’attaque donc à la rendre encore plus performante. Au départ, c’est avec l’ajout d’un Turbo que Gutmann améliore la 205, faisant passer la 1,6 litres à 150 ch et la 1,9 litres à 175 ch. Bien évidemment, la 205 Turbo est aussi revue de fond en comble (suspensions, train avant etc), et pouvait disposer d’un kit carrosserie spécifique.

Gutmann 06

L’apparition de la 405 Mi16 donne des idées au sorcier allemand, qui se lance alors dans la réalisation d’une 205 Mi16. Pour cette voiture, Gutmann greffe donc le moteur de la 405 sous le capot de la 205. Le 1,9 litres injection offre 155 ch tandis que le poids reste contenu à 900 kg. Mais l’aboutissement des 205 de chez Gutmann sera la i16v.

Gutmann 03

Le moteur de la Mi16 est revu pour proposer 5 chevaux de plus (160 au total), permettant à la 205 i16v d’atteindre les 220 km/h. Avec elle, on s’éloigne du tuning, comme le montrent les photos illustrant cet article, pour s’approcher de la série spéciale. A tel point que cet exemplaire totalement restauré appartient à… Peugeot Italia !

Gutmann 05

C’est pour saluer cette initiative que j’écris cet article. Il me semble que les marques devraient plus s’intéresser à leur passé, et à leurs modèles les plus rares ou spécifiques avec lesquels il est facile de faire de l’image tout en préservant le patrimoine. C’est l’idée qu’a eu le service de presse de Peugeot Italie : restaurer à neuf début 2014 une 205 Gutman i16v afin de l’intégrer à son parc de véhicules de presse. Une initiative intéressante l’année où sort la 208 GTI 30th ! J’aimerai que Peugeot fasse de même en France, avec une Gutmann, mais aussi pourquoi par une Ruggeri, histoire de proposer à la presse des possibilités d’articles intéressants !

Gutmann 02

En tout cas, si vous cherchez une Gutmann, le plus dur sera surtout d’en trouver une en état d’origine. En outre, si les modifications améliorent les performances de la voiture, qu’en est-il de la fiabilité 25 ans après ? Sachez qu’environ 300 exemplaires de ces 205 un peu spéciales ont été réalisées par Gutmann, qui s’attaqua aussi aux 405 (un break Mi16 notamment) ou aux 106 (légèrement boostées elles-aussi!).

Lire le blog de Peugeot Italia: http://blog.peugeot.it/2014/01/205-gti-1-9-gutmann/

Articles associés

4 commentaires

Medved

Le 21/06/2015 à 15:50

Eh ben c’est du joli!
Non, sérieusement, très content que la distinction soit fait entre les mauvais côtés du tuning et les réalisations qui s’approchent de la philosophie des séries spéciales.
Y’avait pas eu aussi la 205 Rugierri à compresseur?

wolfgang

Le 23/11/2015 à 13:40

La 405 Mi16 c’était une 2.0, pas une 1.9 il me semble.
Et le 2.0 ne rentre pas dans le compartiment moteur sauf à faire des transformations selon ce qui se dit (car certains l’ont fait).

Medvejonoc

Le 26/11/2015 à 03:22

Les premières séries de 405 étaient équipée d’un moteur 1.9 (de 88 à 92). çà coincide à peu près avec l’époque de « production » de la Gutmann

Tonytct

Le 01/05/2016 à 11:47

405 mi16 xu9j4 donc 1,9 160ch pour les premiere phase !
Et il passe sans soucis dans le compartiment moteur d’une 205

Laisser un commentaire