Peugeot 206 CC : Aurélie et son nouveau jouet

Vendredi 14 octobre 2016
Retour

Aurélie a du laisser tomber sa Ford Puma (ou plutôt c’est sa Puma qui l’a laissé tomber), bref, notre normande adorée a retrouvé un jouet et c’est tant mieux:

Lorsque j’énumère sur mon canapé avec mon mari les cabriolets que j’aimerais au moins une fois retrouver dans mon garage, il y avait bien évidemment la Ford StreetKa, follement girly pour laquelle j’ai dédié un article (lire aussi : Ford Streetka). J’y évoquais notamment l’ombre que lui faisaient ses principales concurrentes qui ont su prendre à pleines mains le marché des petits cabriolets du début des années 2000. Parmi elle, la Peugeot 206 CC avec une innovation des plus séduisantes, en commun avec la Mercedes SLK, le toit rigide  (lire aussi : Peugeot 206 CC et Mercedes SLK) !

Le zéro central des Peugeot à trois chiffres (allez on travaille ses méninges ! ) et leurs déclinaisons en cabriolet ont pour la plupart marqué les esprits, faisant de ces modèles des best-sellers ! Tout le monde se souvient de l’élégance de la 306 «cab ‘ » dessiné par le talentueux Pininfarina, un cabriolet sans arceau qui pour moi deviendra un collector à ne pas rater, surtout dans sa version Roland Garros, une finition commune avec sa descendance, la 206 en 2002 (lire aussi : Peugeot 306 Cabriolet).

dscf6637

L’originalité cette petite lionne, c’est qu’elle fut présentée au salon de Genève en 1998 six mois avant le lancement commercial de sa version citadine. A ce moment là, Peugeot marque l’événement en baptisant son concept-car « Vingt Coeur », un jeu de mot ambitieux, mais pas si idiot (étant donné son succès commercial). Pourtant la citadine sera bel et bien lancée en premier en 1998, avand la déclinaison CC, un modèle qui battra des records de ventes avec 6 millions d’exemplaires au compteur ! Tellement populaire cette petite 206 qu’elle fut déclinée dans toute les sortes de versions possibles, du break, dit SW, à la sportive WRC, en passant par la GT, la S16 ou la RC.

La version coupé-cabriolet sera, elle, commercialisée avant la SW, en décembre 2000. La Peugeot 206 CC vient populariser l’idée géniale du 2 en 1 (le toit rigide escamotable) qui n’est pourtant pas une nouveauté si l’on se souvient des cabriolets Peugeot d’avant-guerre. En effet, les premiers du genre, la 601 et la 402 Eclipse, œuvres du dessinateur Georges Paulin, exploitaient déjà cette idée de toit escamotable en acier électrique puis manuel (trop gourmand en énergie)… Notons tout de même  l’intervention de Heuliez dans le principe du système de toit escamotable rigide pour la réalisation de la Peugeot 206 Vingt-Coeur puis CC !

dscf6645

Le succès de cette voiture est en partie du à son prix d’achat : à l’époque, on pouvait s’en procurer une pour environ 19 000 euros, moitié moins cher que la SLK (sur un autre créneau, il est vrai). L’acheter moins cher d’accord, mais rançon du succès, il fallait tout de même attendre 6 mois avant de tourner la clé dans le « Neiman » : on avait donc le temps d’en rêver de sa 206 CC… Mais ça valait le coup d’attendre. En dehors de son design dessiné par Gérard Welter, exprimant une ligne douce aux volumes en cascade avec ses feux en amandes, qui rassurait déjà l’acheteur, la CC fut plutôt bien équipée coté motorisation. En essence, on retrouve le 1.6l développant 110ch, moteur assez vif et suffisant pour cruiser décapoté le long du littoral. Mais le pied dans cette version coupé cabriolet c’est bien le moteur 2.0 l 16 soupapes développant cette fois-ci 136 ch, plus coupleux et nerveux ; il affiche ainsi de belles performances pour prendre son pied, grâce à un châssis ferme sans pour autant décoiffer son brushing du matin grâce à son large pare-brise avancé. Côté diesel, on retrouve également un 1.6 l HDI qui vient faire de l’ombre à sa concurrente la Opel Tigra Twintop 1.3l CDTi, restant tout à fait correct en terme de performance pour ceux qui ne jurent que par le diesel de par sa consommation.

Ah là, je vous vois, vous commencez à être convaincus mais il vous manque ce p’tit truc qui saura vous charmer. Je ne parle pas qu’à vous, mesdames, qui prêtez souvent beaucoup d’importance à la couleur de la voiture, mais il faut avouer que les teintes de peinture proposées par Peugeot pour ce modèle son assez canons : Vert Mahori, Orange Tangerine ou encore Bleu Recife et 5 autres contribuent à l’allure fun, jeune et pétillante de cette 206 CC. Couplée aux jantes en 16 pouces de la version 2.0, l’allure extérieur ne laisse personne indifférent. « Entre dragster et douceur de vivre » tels étaient les mots de Peugeot pour évoquer l’ambiance intérieure, qui peux être créative avec un cuir bi-ton rouge et noir, du tissu bleu vert, orange, ou bien plus sobre en gris, voire en cuir total look noir. Question équipements et options, la 206 CC, pour son époque, avait tout pour plaire, avec la présence d’un ordinateur de bord, de la climatisation, du windstop (que je recommande pour les plus frileux ) etc… Je vous laisse le plaisir de la découvrir plus en détails si vous avez le fameux coup de cœur ! La carrière de la 206 CC s’est étendue jusqu’en 2007 en subissant un léger restylage en 2003, et se déclinant en diverses séries limitées, notamment la fameuse finition Roland Garros offrant la sellerie en cuir marron et vert.

dscf6633

Alors convaincus ? Quand à son achat en occasion, la plupart des problèmes ont été résolus par Peugeot : en général il n’y a pas de mauvaises surprises à craindre. La 206 CC, plutôt robuste, et malgré un design qui peut sembler « passé de mode », reste un petit cabriolet très agréable à conduire et plutôt accessible aujourd’hui (autour de 4000 euros), qui, je trouve, n’a rien à envier aux cabriolets de même gabarit plus modernes si ce n’est les quelques accessoires « tendance » comme le port usb… Moi je mets un CD de Zucchero et j’écoute Baila Morena dans ma 206 CC, cheveux aux vents, le long du littoral et c’est le cocktail pour avoir le sourire aux lèvres !

Texte : Aurélie Schneider

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

7 commentaires

Julien

Le 14/10/2016 à 15:36

19000€ c’était moins cher qu’une SLK, mais c’était le même prix qu’une MX-5 1.6.
A l’époque j’avais hésité à prendre un 206cc tenté par ses 2 places supplémentaire par rapport à la Mazda
Mais le fait que les places arrières étaient franchement ridicules (« un petit s’assoit derriere un petit » m’a dit un collègue de boulot le jour ou il l’a essayé) et que ca restait une « banale 206 » (dixit un pote) m’a fait choisir la MX-5 (choix que je n’ai jamais regretté, sauf le jour ou je l’ai vendue)

Jota

Le 14/10/2016 à 22:26

Une amie en a eu une je m’amusais à sauter pour monter à l’arrière pour faire le malin. J’y ai d’ailleurs laissé un pantalon de costume une fois. Pas d’autre choix que de s’assoir en travers.
Les versions Roland Garros étaient plutôt sympas.

Julien

Le 14/10/2016 à 16:35

Une conaissance avait la meme meme teinte , en essence 110 ca marche plutot bien mais un peu trop girly marketing pour moi, profites en bien et a toi la frime enfin en normandie va faloir trouver le soleil

Michel

Le 14/10/2016 à 17:55

Une amie avait un cabriolet MITSUBISHI (modèle COLT?)
je le trouvais mignon et tres « girly »mais j’en ai rarement croisé d’autres

gtman

Le 17/10/2016 à 22:52

Je suis désolé, mais je vais donner un petit coup de griffe (la propriétaire de lionne devrait s’en remettre) : envisagez de consulter http://bescherelle.com/, les accords, la syntaxe et autres terminaisons verbales gagneront en justesse…

Paul

Le 17/10/2016 à 23:20

La faute en revient surtout au relecteur, en l’occurence moi: recharge la page, le gros des reproches a du disparaître ahahah (enfin je crois, il est tard 😉 )

Pcur

Le 17/03/2018 à 14:37

Petite question technique est ce que certains savent si il y a des modèles euro 4 (à partir de 2006)sur la cc ? Je m’intéresse au modèle mais habitant à Paris je veux savoir jusqu’à quand je vais pouvoir rouler avec 😉

Laisser un commentaire