Peugeot 306 HDI « Break de Chasse » : one shot !

Publié le mardi 11 août 2015.
Mis à jour le vendredi 5 juillet 2019.
Retour

Il y a des prototypes, ou plutôt des « showcars » qu’on aurait bien aimé voir déclinés en série. Si la Peugeot 20Coeur présentée en 1998 avait donné naissance à la 206 CC en 2000 (lire aussi : Peugeot 206 CC), ce ne sera malheureusement pas la cas de la 306 HDI « Break de chasse » présentée en 1999 à Genève et qui restera unique.

HDI 03

Bon fallait pas non plus se leurrer, hein ? La Peugeot 306 avait été lancée en 1993, et s’apprêtait à tirer sa révérence (en 2002, ce qui est proche, dans le « temps automobile). Il fallait être idiot pour s’imaginer qu’un tel dérivé puisse être lancé. Dès 1994, on parlait de dérivé « coupé » en dur de la 306 dans l’Auto-Journal, qui finalement n’arriva jamais. Alors un break de chasse ? Non mais vous rigolez ou quoi ?

HDI 05

Pas totalement neuneu de la chose automobile, j’eus un court instant l’espoir que si, un constructeur français tenterait l’aventure du break de chasse populaire. Et puis, en regardant à nouveau la ligne de cette 306 HDI Break de chasse, je ne peux me résoudre à la trouver « dépassée ». Quelle ligne !!! Il est vrai qu’avec la 306, Peugeot avait tiré un sacré numéro à ce niveau de gamme où la 309 n’avait jusqu’à présent fait que de la figuration. Et quand on voit la gueule de la 307 qui lui succéda, on peut se demander s’il n’aurait pas mieux valu pousser la 306 un peu plus longtemps, avec une image de marque dynamisée par ce break de chasse au côté d’un cabriolet toujours aussi sexy (lire aussi : Peugeot 306 Cabriolet).

HDI 07

Peine perdue, la 306 HDI Break de chasse restera au placard, et on se tapera rapidos la 307 haute sur patte ! Alors pourquoi se donner la peine d’un tel showcar ? Voyons, vous savez bien que chez Peugeot, entreprise bourgeoise et franc-comtoise, rien n’est gratuit. La 306 HDI Break de chasse a deux alibis : l’un « de style » et l’autre « technique ».

HDI 08

Le nouvel arrière développé pour cette étude de style ne vous rappelle rien ? Allez, cherchez dans votre mémoire : mais oui bien sûr, ces feux arrières, vous les reconnaissez. Il s’agit tout simplement de la 607, que l’arrière de la 306 HDI Break de chasse préfigure, et qui n’arrivera que l’année suivante. Mais le vrai motif, c’est de présenter le nouveau moteur Hdi de Peugeot (ici un 2 litres de 90 ch) « common rail » qui remplacera dans la gamme les 1.9 TD de 75 à 92 ch, avec l’avantage d’un couple élevé à faible régime, et favorisant une consommation maîtrisée.

HDI 06

N’oubliez pas qu’à l’époque, l’heure est encore au « tout diesel », surtout chez nos constructeurs français. L’enjeu est donc d’importance. C’est aussi, avec ce « break de chasse », une façon d’amorcer une – légère – montée en gamme : l’intérieur est soigné, et le look modernise vraiment la 306, la faisant passer pour chic ! Réalisée avec soin par Heuliez, elle restera un unique exemplaire qui dort aujourd’hui à l’Aventure Peugeot !

PS: vous noterez un petit air de famille avec la 308 SW 😉

L’essentiel des photos proviennent de l’excellent site Proto-Design-Peugeot : http://proto-design-peugeot.wifeo.com/306-hdi-break-de-chasse.php

 

Articles associés

5 commentaires

ludo

Le 12/08/2015 à 00:09

J’ai toujours adoré la ligne de la 306, j’en ai fait récemment une vidéo de comparaison avec la dernière 308 pour mon blog !
Tu as raison de rappeler que la 307 ne fut pas une reussite esthétique !

Maxime

Le 12/08/2015 à 10:03

Je trouve qu’elle a un petit air d’Audi A3 et de Fiat Bravo/Brava lorsque on la regarde de côté. En tout cas, dommage de ne pas pouvoir en acheter un car c’est très réussis

B31

Le 27/08/2015 à 22:43

Merci pour l’article, je ne connaissais même pas l’existence d’un breaks de chasse sur base de 306….Elle me rappelle également la 504 Riviera, prototype de break de chasse réalisée au début des 70’s par Pininfarina à 2 exemplaires ( la légende veut que l’un ait été détruit et que l’autres est caché depuis 40 ans en Espagne…) sur base de coupé…

DURAND

Le 25/11/2016 à 15:44

Inconditionnel de la 306 (je roule en cab depuis 10 ans), je n’ai pourtant jamais adhéré au style du break.

J’ai aussi toujours eu un faible pour la 480 ou la Lynx

Alors celle la forcement !

Rien à voir avec la malle ajoutée à la va vite par la suite.

Les jantes en 17′ ont fait école (Big Lion), très recherché des bolideurs.

Et que dire du tableau de bord en peau tendue. Un coup a craqué son PEL chez un artisan sellier …

Laisser un commentaire