Peugeot 308 GTI by Peugeot Sport : retour aux sources !

Mercredi 7 octobre 2015
Retour

Mon Dieu, qu’il est difficile de se mettre à la rédaction d’un article après une opération menée tambour battant dans la région de Porto. Bien sûr j’en vois certains qui me plaindront quand ils auront le temps, car tout le monde n’a pas la chance d’aller essayer des bagnoles aux quatre coins de l’Europe, mais la succession des trains, des avions, de la conduite sur route comme sur piste donne une sévère flemme le lendemain !

GTI 02

Si vous suivez la page Facebook de Boîtier Rouge, vous savez déjà que j’étais parti ces derniers jours essayer le tout nouveau fer de lance de chez Peugeot, la 308 GTI. Après la 208, c’est au tour de la compacte 308 de tâter des 3 lettres magiques, faisant écho aux « ancêtres » 205 et 309. Car c’est bien avec la 309 GTI16 en tête que je suis parti essayer cette lionne (lire aussi : Peugeot 309 GTI16). Pourtant, à bien y réfléchir, la 308 GTI n’est pas vraiment l’héritière de la 309 GTI16 : avec son 1,6 litres THP (donc Turbo), on devrait plutôt la comparer à la rare et méconnue 309 GTI Turbo (lire aussi : Peugeot 309 GTI Turbo 165). Pire encore, en la conduisant, j’ai pensé à une toute autre voiture, sans Turbo, sans les 3 lettres magiques, mais pourtant bien séduisante : la Peugeot 306 S16, dans son ultime évolution 167 ch et boîte 6 vitesses.

GTI 01

En effet, après s’être un peu perdue niveau style avec une 307 (puis 308) pas jolie jolie, Peugeot nous ressort, avec cette « nouvelle » 308, un style fluide, sobre, et relativement beau (du moins pour mon goût) dans la lignée de la 306. Et si cette dernière n’eut pas la chance, en France, de recevoir le label GTI qui n’était plus en odeur de sainteté dans les années 90, elle en avait finalement l’esprit. Avec la 308 GTI, Peugeot joue sur l’image des 205 et 309, mais nous offre en fait une parfaite descendante de la 306 S16 167 : efficace, véloce, accessible à tous, et dotée d’une tenue de route bluffante.

GTI 12

Avec 270 ch sous le capot, on tourne à 105 de plus qu’une 309 Turbo, 110 de plus qu’une GTI16, et 103 de plus qu’une 306 S16, mais n’oublions pas l’embonpoint des voitures modernes : notre 308 pèse 1205 kg, contre 975 pour une 309 GTI16 par exemple. D’ailleurs, Peugeot ne joue pas (encore) la course à l’armement, et l’on est encore loin des 367 ch d’une Audi RS3 (lire aussi : Audi RS3 Sportback). On attendra la 308 R Hybrid pour cela (la décision de la commercialiser n’a pas encore été prise, mais Peugeot y pense sérieusement). Avec la 308 GTI, Peugeot ne s’engage pas dans la surenchère, mais propose une version « plaisir » de sa compacte, capable d’emmener les enfants à l’école et de faire plaisir à Papa dans les virages et sur circuit.

La 308 GTI n'existe pas qu'en rouge. Sur les autres couleurs, un jonc rouge vient distinguer la face avant !
La 308 GTI n’existe pas qu’en rouge. Sur les autres couleurs, un jonc rouge vient distinguer la face avant !

Pour cet essai, j’ai délibérément choisi une version « coupe franche » comme ils disent chez Pigeot ! Si cette biton fait débat (la preuve sur les commentaires de la page Facebook de BR), et si je n’opterais sûrement pas pour cette option « IRL », elle me semblait emblématique de la marque sochalienne actuellement : si la 308 est une voiture discrète même dans sa version GTI, elle peut aussi être un poil devergondée, comme l’était finalement la 205 GTI en son temps (rappelez-vous de la teinte un peu criarde de la 205 GTI Griffe par exemple, à retrouver ici : Peugeot 205 GTI Griffe). Bref, on aime ou on aime pas, mais ça ne laisse pas indifférent.

308 GTI 14

Les ptits gars de Peugeot avait pensé à notre plaisir en nous organisant un road trip tout autour de Porto, zone montagneuse s’il en est, et pleine de virages a priori géniaux pour tester ce genre d’engin. Malheureusement, il y a des impondérables : entre vent violent, pluie incessante et brûmes et brouillards, la première partie du séjour n’était pas vraiment propice à l’arsouille. Mais plus de 300 bornes à son volant permettaient de se faire déjà une petite idée de la voiture, et de remarquer qu’un Torsen, ça change tout ! N’étant pas pilote chevronné, disposer d’une voiture qui pardonne les erreurs c’est quand même plus rassurant que les voitures piégeuses d’antan. Ce qu’elle perd en âme, elle le gagne en efficacité et en sécurité. C’est vérifié sur la route, mais confirmé sur circuit.

PEUGEOT 308 GTi by PEUGEOT SPORT

Car le lendemain, c’est près de Braga, sur circuit justement, que nous sommes allés nous éclater un peu. Bon côté météo, c’était toujours le même topo : pluie incessante et piste grasse ! Pas de quoi se priver d’un petit plaisir cependant. Avec son châssis réglé par Peugeot Sport (assiette abaissée de 11 mm), ses gros freins aux étriers rouges à l’avant, et son différentiel à glissement limité Torsen, la 308 GTI est à l’aise même sur le mouillé. Comme souvent, c’est la limite du pilote qui est atteinte, pas celle de la voiture ! Pas besoin de plus de watts pour s’en rendre et compte, et cela m’a rappelé le plaisir que j’avais pris avec une voiture de seulement 200 ch au Castellet, la Toyota GT86 (lire aussi : Toyota GT86). Et puis, atteindre le 0 à 100 en 6 secondes, ça commence à devenir sympa non ? Et puis avec sa puissance de 169 ch par litre, et son rapport poids puissance de 4,46 kg par cheval, on est pas mal non ?

GTI 09

Au final, je suis revenu conquis par cette bagnole. Sa ligne m’avait déjà tapé dans l’oeil, ainsi qu’à Thierry que j’avais envoyé tester la 308 GT (lire aussi : Peugeot 308 GT), mais en y ajoutant 65 ch et en la réglant plus « sport », Peugeot a atteint le compromis idéal ! Après, bien sûr, les amateurs du « french bashing » iront toujours trouver des défauts à cette compacte pourtant bien séduisante, mais sans détracteurs, on frise l’ennui !

GTI 15Avant de terminer, il me semblait important de contenter mes lecteurs amateurs de séries spéciales, de modèles spécifiques ou inconnus. Si en France, nous nous contenterons du modèle 1,6 THP 270, une version spécifique à certains marchés (je vous les donnerais prochainement, tous ne sont pas encore décidés) sera commercialisée, la GTI 1,6 THP 250, avec comme son nom l’indique seulement 250 ch, des jantes de 18 pouces au lieu de 19, et un équipement un peu plus cheap (adieu le cuir sur les fauteuils, place à une sorte de Skaï). Une GTI qui pourrait pourtant faire le bonheur des amateurs de distinction et de modèles décalés, un peu comme les versions 122 ch catalysées de la 205 GTI 1,9 vendues un temps en Suisse avant de gagner toute l’Europe quoi !

GTI 16Vous l’aurez compris, je suis revenu assez emballé par cette française qui confirme le « renouveau » de Peugeot. Mais cette GTI restera-t-elle le sommet de la gamme 308 longtemps ? Si la décision de produire en série la 308 R Hybrid n’est pas encore prise, elle pourrait peut-être venir compléter la gamme et contenter ceux qui en veulent toujours plus avec 500 ch et une transmission intégrale : wait and see !

Images: Paul Clément-Collin et Peugeot

 

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

7 commentaires

Damien

Le 07/10/2015 à 14:27

Bonjour Paul,

Cette voiture me parait aussi bien sympathique (malgré cette livrée NSF Underground). L’article par contre me donne une étrange impression; même ton que d’habitude mais ça fait très publicommuniqué bien enjolivé pour Peugeot. Dommage…

Paul

Le 07/10/2015 à 14:42

Dire que j’aime la voiture ferait donc publicommuniqué ??? 😉

Kevin

Le 09/10/2015 à 20:30

Bonsoir,
La vraie question est que vaux t’elle face à une Mégane RS? J’avais été très très déçu par la 208 GTI par rapport à la Clio III RS, je la trouvais trop aseptisée, avec un freinage léger pour l’attaque et lourde par rapport à la Clio. La 308 est elle une vraie sportive, ou comme la 208 mériterait plus le nom Griffe que GTi, car plus bourgeoise routière que bombinette?

Paul

Le 09/10/2015 à 21:00

Bonsoir Kevin,
Pour être franc, je n’ai pas encore essayé la 208 GTI ni la Mégane RS. Mais après avoir essayé la RS3 avec près de 100 ch de plus, je trouve que la 308 GTI s’en sort très très très bien ! Pour moi, on est dans l’esprit GTI: une vraie sportive ! Il serait intéressant de la mesurer à sa rivale française Mégane RS en effet !

Kevin

Le 12/10/2015 à 19:47

Merci Paul pour la réponse, encore plus intéressant, il faudrait la comparer aussi à la nouvelle Civic Type R et la nouvelle Focus RS bien moins timides. Surtout que la Mégane est en fin de vie. Mais par conséquent est la plus aboutie vu que Renault n’as cessé de la perfectionner.

melolimparfaite

Le 13/10/2015 à 13:12

Tu me prends une option sur la rouge et noire ste plé ? (paiement en 35 ans ?)

Paul

Le 13/10/2015 à 14:17

Je transmets tes coordonnées à Peugeot 😉

Laisser un commentaire