Peugeot 309 : ne l’appelez plus jamais Talbot Arizona

Vendredi 4 avril 2014
Retour

On en apprend tous les jours, et c’est plutôt bien. J’avais dans la tête de vous raconter la genèse de la Peugeot 309 à la numérotation intrigante, et de vous révéler ses origines de remplaçante de la Talbot Horizon mais rebadgée Peugeot en catastrophe suite à la disparition anticipée de la marque. Cette thèse est d’ailleurs largement partagée : la 309 ne devait pas être une Peugeot, mais bien une Talbot, du nom d’Arizona.

On a longtemps cru que la 309 n'était qu'une Talbot rebadgée à la hâte. A tort.
On a longtemps cru que la 309 n’était qu’une Talbot rebadgée à la hâte. A tort.

En fouillant le net afin de vérifier ces informations, je suis tombé sur ce qui semble pourtant être la vérité : la 309 devait bel et bien être une Peugeot, et la Talbot Arizona n’est qu’une légende. Le projet C28 prend naissance au début des années 80, et sera bel et bien développé dans un premier temps par l’ex centre de style Talbot (toutes les forces de Peugeot sont jetées dans la bataille cruciale de la 205), puis sera produit dans les anciennes usines Simca de Poissy, mais la marque sochalienne n’a jamais eu de doute quant à son blason. Développée sur une base de 205, la C28 doit s’intercaler entre la petite 205 et la future grande 405 qui sortira en 1987. Elle doit combler un trou dans la gamme Peugeot, tout en coûtant le moins possible en frais de développement. Son design s’inscrit d’ailleurs parfaitement dans le style en cours chez Peugeot (205, 405 et ensuite 605). Je vous propose d’ailleurs de lire cet article intéressant: Le rachat de Chrysler Europe par Peugeot en 1979.

La 309 possède bel et bien un ADN Peugeot.
La 309 possède bel et bien un ADN Peugeot.

Son nom étrange (309) vient d’une bévue : celle d’avoir nommées ses voitures familiales 304 et 305. La remplaçante de la 305 s’appellera donc 405 (dans la logique de la familiale façon 404). Mais Peugeot veut désormais unifier sa gamme avec un chiffre pour chaque génération (ici le 5). Impossible de créer un décalage en la nommant 306. Aussi, Peugeot choisit-il le 9, de cette façon, la génération suivante sera unifiée sous le chiffre 6, et d’ici que la gamme arrive au chiffre 9, de l’eau aura coulé sous les ponts. Vous suivez toujours ?

La 309 donnera naissance à l'une des plus belles sportives française: la GTi-16
La 309 donnera naissance à l’une des plus belles sportives française: la GTi-16

La Peugeot 309 sera fabriquée en Espagne, en Angleterre et à Poissy donc, sur les anciens sites Simca/Talbot, en contrepartie de la fin de la marque, et parfois avec des moteurs Chrysler, en héritage. Elle sera construite à plus de 1,6 millions d’exemplaires et contint dans sa gamme une fabuleuse sportive, la 309 Gti-16 (lire aussi: Peugeot 309 GTI-16).

Pour découvrir plus en détail la vraie histoire de la 309, je vous encourage à vous rendre sur cet excellent site : http://fr.peugeot309.net/historique/episode-1

Lire aussi: Talbot Valmet Horizon

 

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

4 commentaires

mad

Le 27/05/2015 à 18:46

Peugeot utilisa les moteurs Chrysler sur la Tagora, la 505 turbo, la BX 4TC… mais la 309 se contenta d’anciens bloc Simca (modernisés côté distribution) car PSA n’avait pas la capacité industrielle suffisante pour équiper la 309 du fameux TU à sa sortie. Ce sera corrigé avec la deuxième série de 1988 si ma mémoire est bonne.

Moriceau

Le 29/03/2017 à 00:17

Petite perle sur internet (ina) ; drôle de clin d’ œil que cette pub qui n’est autre que la première pub pour la 309 (fev 86), dans un décors qui, à s’y méprendre, ressemble à l’ Arizona non ? 😉

http://www.ina.fr/video/PUB3784066020/peugeot-309-peugeot-automobile-5-portes-video.html

Peugeot aurait-il fait miroité jusqu’à la toute fin l’ espoir d’une nouvelle Talbot?..

Frédéric

Le 26/08/2017 à 03:43

In jeopardy in jeopardy
I feel I’m about to cryyyy !
Merci Roger Hodgson.
Mais c’est quand même bien con une pub pour bagnole.

Laisser un commentaire