Peugeot 504 TN : le mythe argentin du Turismo Nacional

Publié le samedi 9 septembre 2017.
Mis à jour le mardi 2 avril 2019.
Retour

Depuis 1961, il existe en Argentine un championnat automobile particulier, qui passionne les foules, le Turismo Nacional ! Sa philosophie est assez étonnante, et pourtant tellement logique : « tu auto tambien corre » (ce qui, en français, se résume ainsi : ta voiture courre aussi). Et oui, il fallait y penser mais il s’agit là d’un championnat où l’argentin moyen peut s’identifier, ce qui explique sa grande popularité. En outre, les voitures participant à ce championnat doivent être relativement peu modifiée par rapport au véhicule de série permettant l’homologation, entraînant ainsi le lancement de versions sportives sur le marché. C’est ainsi qu’est née la Peugeot 504 TN (pour Turismo Nacional) en 1978.

En Argentine, la 504 est une institution, à tel point qu’elle y a gagné un surnom, el Yeyo (lire aussi : Peugeot 504 El Yeyo), et sa version sportive TN est devenue un graal pour beaucoup d’amateurs, qu’ils soient en Patagonie, à Buenos Aires ou dans la Pampa. Pensez donc : avec sa livrée bleue « Martinique » ou orange « tropical », ses liserés blancs sur le capot, les flancs et le coffre, ses stickers TN (à l’avant et à l’arrière) et 2000 (sur les flancs), et ses jantes 14 pouces du plus bel effet, on ne peut que désirer cette « sportive » des seventies tendance gaucho !

Dans le championnat Turismo Nacional, Peugeot (enfin son importateur/assembleur local, la SAFRAR) se fait damner le pion par Fiat depuis 1973, année de la dernière victoire d’une 504. Bien décidée à reconquérir le titre, la SAFRAR va donc lancer cette 504 TN à moteur 2 litres (d’où les logos 2000, vous suivez), et gonflée à 110 chevaux : autant que cette fameuse Fiat 125, que la Renault 12 Alpine (lire aussi : Renault 12 Alpine), mais 10 de moins que la Dodge GT100 (1.8 litres et 120 ch).

Ces 110 chevaux paraissent ridicules aujourd’hui, mais à l’époque, c’était 14 de plus que la plus puissante des 504, qui culminait à 96 ch pour le 2 litres. Pour y arriver, on greffe un carburateur double corps Solex au moulin. Grâce à cela, la 504 TN s’offrait une vitesse de pointe de 175 km/h, mais surtout des accélérations démoniaques (pour l’époque, et pour la catégorie hein, restons sur terre), le tout allié à une tenue de route exemplaire. Pour le reste, peu ou pas de changements par rapport à la 504 classique. Un peu plus de 800 exemplaires seront produits et vendus par la SAFRAR, rendant cette voiture particulièrement collector aujourd’hui. Pourtant, malgré leur rareté, on trouve encore en Argentine des 504 TN, allant de l’épave à l’état collection.

Dès 1978, les 504 TN récupèrent le titre dans la classe C, puis re-belotte en 1979, 1981, 1982 et 1983. En 1984, la nouvelle entité née de l’alliance entre Peugeot et Fiat, Sevel, nous refaisait le coup avec une 504 GRTn basée sur la nouvelle 504 GR, au moteur gonflé à 114 ch. Mais comme au cinéma, le remake a toujours moins de saveur que l’original, et la 504 GRTn ne remplacera jamais la TN dans les cœurs des argentins.

La 504 GRTn de 1984

En Argentine, on peut donc en trouver d’occasion, à condition de savoir convaincre le propriétaire de lâcher sa belle. Sinon, sachez qu’elle existe au 1/24ème, éditée par le fabricant Welly et déjà beaucoup plus facile à trouver sur le net. A vous de voir !

Merci à Alexandre Bancel pour l’idée du sujet !

Articles associés

14 commentaires

Philippe-

Le 09/09/2017 à 12:17

Merci pour cette trouvaille je connaissais la 404GP mais pas la 504TN.
Vu d’ici l’Argentine est le pays de la mythique Torino bien-sûr.
Les Argentins aiment les berlines de Mr tout le monde en version sportive puisque c’est dans ce pays que l’on produit les versions RS des Logan et Sandero.

Isaac

Le 09/09/2017 à 14:06

Qui veut que je lui en ramène une ? 🙂
Je vais en Argentine le mois prochain !

Germain

Le 09/09/2017 à 15:35

Moi, lol

Rayan

Le 09/09/2017 à 19:03

J’en une bleue

Rayan

Le 09/09/2017 à 19:04

j’en veux une bleue

Paul

Le 09/09/2017 à 19:15

c’est chiant de pas pouvoir corriger hein ? 😉

Rayan

Le 13/09/2017 à 20:38

C’est sur

Heathcliff

Le 09/09/2017 à 15:48

Je connaissais pas du tout cette voiture! Merci!! Ca fait un peu ‘Peugeot 504 Gordini’, aussi hérétique que ca puisse sonner…
A propos d’Amérique du Sud, comptes tu un jour faire un article sur Autolatina? Tu dois connaitre je pense, mais il s’agit de la co-entreprise entre Ford et Volkswagen dans les 90’s qui ont valu aux Brésilens et Argentins de pouvoir acheter des Escort badgées Volkswagen et des Passat badgées Ford.

Philippe-

Le 09/09/2017 à 21:05

Autolatina c’est aussi le Cléon fonte revu par Ford et badgé VW jusqu’aux années 2000.

Rayan

Le 09/09/2017 à 16:07

Je pense que cette 504 aurait mérité sa place dans la gamme européenne de Peugeot

Georges

Le 09/09/2017 à 17:26

Je trouve qu’esthétiquement l’avant de la voiture gagnait beaucoup avec les doubles phares !

Philippe-

Le 09/09/2017 à 21:06

Les doubles-phares sont ceux de la version USA

Eddy123

Le 09/09/2017 à 18:20

Merci Paul pour cette petite pépite…
J’aime bien les double optiques…

Alexandre

Le 10/09/2017 à 03:23

Super, merci Paul !

Laisser un commentaire