Peugeot : Back in the USA ?

Publié le samedi 24 mars 2018.
Mis à jour le mardi 4 décembre 2018.
Retour

Le retour de PSA aux USA serait-il imminent ? On apprend aujourd’hui par l’intermédiaire de Car & Driver que les choses avancent , même si chez les français, on semble faire sien l’adage « Mitterrandien » « il faut laisser du temps au temps ». Après avoir quitté les USA en 1991 pour Peugeot (lire aussi : la fin de Peugeot aux USA) et au début des années 70 pour Citroën, il semblerait que le projet d’un retour de l’une ou l’autre des marques de PSA soit de plus plus en plus crédible. En examinant l’affaire de plus près, le rachat d’Opel prend alors un tout autre sens. Explications.

En réalité, Peugeot est déjà présent aux USA via sa plate-forme Free2Move, un service qui permet l’agrégation sur une seule application des offres de plusieurs opérateurs d’auto-partage ou de vélo-partage. Un service aujourd’hui en test « grandeur nature » à Seattle. Mais cette start-up à la sauce sochalienne ne mérite pas à elle seule de bénéficier d’une Direction Amérique du Nord au sein du groupe PSA. A sa tête, Larry Dominique, dont le titre sur Linkedin est éloquent : « Président et CEO PSA North America Inc ».

Si les infos sont peu ou pas évoquées dans la presse française ou au siège de chez Peugeot, cela semble différent là-bas, et Larry Dominique n’a pas hésité à donner quelques indications intéressantes aux journalistes de Car & Driver.

Tout d’abord, il offre un nouvel éclairage sur le timing : si le plan de retour de PSA s’étale sur dix ans, Dominique précise « qu’il a la bénédiction de Carlos Tavares pour commencer à vendre des voitures dès qu’il sentira le marché prêt à cela ». Quand on lui demande une date précise, Larry Dominique botte alors en touche, mais livre une nouvelle information : « Nous avons choisi une date mais il est trop tôt pour en parler ».

Alors, de quelle marque s’agira-t-il ? Peugeot ? Citroën ? DS ? Opel ? Malgré son positionnement haut de gamme, la gamme restreinte pour l’instant de DS ne plaide pas en sa faveur, d’autant qu’elle semble aujourd’hui au plus bas (lire aussi : quel avenir pour DS ?). Citroën  a une bonne image auprès d’une certaine frange de la population, BR se rendra d’ailleurs prochainement près de New York à l’a rencontre de collectionneurs américains tatoués aux chevrons, et ses produits ont eux aussi été importés de façon non officielle jusqu’au début des années 90 (lire aussi : CX Auto), mais la gamme renaît à peine, et avec son positionnement, risque de se retrouver en concurrence avec des marques asiatiques (japonaises ou coréennes) bien implantées, agressives commercialement, et sur un marché à marges moindres. Pour Opel, ce ne serait pas si absurde : si la marque est vierge aux USA (normal, GM lui en refusait l’accès), elle a pourtant dans sa gamme des modèles adaptés au marché, notamment l’Insignia, que la marque Buick commercialise aussi là-bas sous son blason (tout comme en Chine avec succès, des idées pour PSA sur ce marché là?).

En réalité l’hypothèse la plus probable reste celle d’un retour de Peugeot dont la gamme est aujourd’hui la plus cohérente, et la plus complète, tout en se situant dans une tendance premium génératrice de marge. Elle dispose de deux SUV (3008/5008) et surtout d’une 508 dont les calandres rappellent furieusement celle du dernier « succès » de Peugeot aux USA : la 505 (lire aussi : Peugeot 505 USA), dont un coupé et un cabriolet aurait pu être extrapolé (lire aussi : 505 Coupé et Cabriolet). Mais pour tout dire, Peugeot ne reviendra pas seul. La marque bénéficiera de l’expertise d’Opel/Vauxhall dans l’analyse des besoins de ce marché, mais aussi dans la mise en conformité des véhicules à la législation américaine. Et pourquoi pas « prêter » l’Insignia pour en faire modèle badgé Peugeot digne de la 505, avec des motorisations plus adaptées en terme de puissance ?

Pour l’instant, tout cela n’est que supposition, soit de ma part, soit des journalistes de Car & Driver, mais les paroles de Larry Dominique laissent supposer que PSA pourrait bien aller plus vite que prévu sur le marché Nord-Américain, dernier grand marché où il n’était plus présent, puisque PSA a retrouvé le marché indien en rachetant Hindustan (lire aussi : Peugeot rachète Hindustan). On attend d’ailleurs avec impatience de voir quelle sera la forme de son retour là-bas après l’échec retentissant de sa 309 au début des années 90 (lire aussi : la Peugeot 309 en Inde).

En savoir plus avec l’article de Car & Driver.

Articles associés

31 commentaires

philippe

Le 24/03/2018 à 19:09

Bonjour Paul, petite rectification à faire : Peugeot ne rachète pas Mahindra 😉
Sur le reste … beaucoup de conjectures.
Carlito artisant de la renaissance d’Alpine et pilote du dimanche pourrait bien avoir dans l’idée un retour via une sportive, y autait-il une marque à vendre ?

Paul

Le 24/03/2018 à 19:10

Oups Hindustan 😉

Paul

Le 24/03/2018 à 19:11

ouf ce n’était qu’une coquille dans le lien, pas dans le texte, l’honneur est sauf 😉

Frédéric Gauthier

Le 24/03/2018 à 19:31

Habitant du Québec, au Canada, donc tributaire des décisions qui se prennent au sud de la frontière, j’es Un retour des marques françaises en sol nord-américain depuis près de 30 ans. Personnellement, je roule une Laguna Break 2001 dCi, car la seule façon de contourner la législation c’est d’att 15 ans avant de les importer de chez vous. Sinon, le paysage automobile est monotone, dominé par des boites à conduire coréennes ou les sacro-saints pickups.
Svp, revenez!

fc30

Le 24/03/2018 à 20:15

J’avais vu il y a quelques temps sur Forum Auto un reportage photo sur les voitures françaises au Québec et, à ma grande surprise, il y avait une Laguna II break, ce doit être la vôtre.
Félicitations pour représenter nos couleurs outre Atlantique, d’autant plus que ce modèle est déjà réputé délicat dans nos contrées. J’espère que la disponibilité des pièces et le climat rude (gazole qui fige en hiver ?) ne sont pas trop difficiles à gérer.

Marchand

Le 24/03/2018 à 21:52

Une Golf SW 4Motion serait davantage adaptée …

zeboss

Le 25/03/2018 à 13:24

attendre 15 ans ?
je croyais que l’importation à tire isolé était possible, il parait qu’un cactus I roule à New York ?

The Outsider

Le 25/03/2018 à 15:09

Aux USA c’est 25 ans d’attente. Cependant on peut importer certains modèles en tant que « show and display », c’est très compliqué d’avoir sa voiture approuvée et on est limité en kilométrage je crois. Mais ca ne m’étonnerait pas que ce Cactus ait été importé de cette façon.

zeboss

Le 25/03/2018 à 15:23

ok merci,
et en Europe on peut importer des véhicules avec un passage isolé aux mines locales…
Qui a dit y’a un couac…

fraberth

Le 24/03/2018 à 20:31

une insignia rebadgée peugeot?
déjà beurk
ensuite peut probable, car cela suppose de payer des royalties à GM pour l’utilisation de la plateforme, et j’ai cru comprendre que PSA accélère les transferts de technologies pour faire des économies à ce niveau

Sinon, 2021-2022 pour le retour:
date du remplacement des 308 et 3008/5008 et ça laisse le temps de faire un 6008. Tout en important la 508 chinoise (qui ne sera pas trop vieille à ce moment là).

avant 2021 ça sera possible mais avec les produits actuels, donc moins adaptés.
Et surtout on entendrait déjà des rumeurs à ce sujet (genre construction des concessions, partenariats avec un réseau existant etc)

zeboss

Le 25/03/2018 à 13:22

comme le sujet devient de plus en plus présent, il faut agréger les articles sur différents média, en pondérant avec le temps qui passe.
A priori la date de retour semble avancée, de 2022 on pourrait revenir à 2020,
l’usage d’une Insignia rebadgée 608 est improbable l’accord PSA / GM interdisant l’usage de véhicules à technologies GM sur des marchés couverts par GM, donc USA, CHINE out… Donc à la rigueur une 508 rebadgée insignia…
Free to move est un service (en partie) de location qui peut fournir une plateforme captive d’introduction de véhicules sans avoir à développer de réseau particulier, (un accord avec une compagnie d’assistance permettrai à la rigueur de rapatrier les véhicules accidentés ou en panne vers un centre technique PSA), et la ou les marques en même temps n’est pas forcement un soucis, les américains ayant l’habitude des véhicules par gamme dans un groupe multi marques, avoir une cactus et une 5008 chez le même dealer n’a rien de choquant…
C’est plus compliqué à vendre quand même…
Et s’il faut booster une peu les mécaniques, les hybrides existent, et ça couterait peut être moins cher de payer des royalties à Gm en mettant un moteur Opel 2l turbo essence sous le capot d’une 508 /6008…
Mais bon au petit jeu des hypothèses….

24heures

Le 25/03/2018 à 15:33

Mouais!… Ne nous précipitons pas…
Les priorités de PSA en ce moment (en plus de continuer à faire partir les salariés et notamment les Cadres, en les dégoutant au possible), c’est l’Afrique et le Moyen Orient (dont l’Iran, dossier prioritaire) et l’Inde.

Docteur_Oliv

Le 25/03/2018 à 18:54

Paul, je t’ai envoyé des photos d’une Mi 16 Phase 2 réimportée en France

fc30

Le 25/03/2018 à 19:30

Une Mi16 phase 2 ? Étonnant car l’export aux USA s’est arrêté en 91, et la phase 2 a été lancée mi 1992.
J’ai l’impression que d’autres marchés que les USA / Canada ont aussi eu doit à des 405 aux specs US (le plus visible étant les parechocs renforcés avec feux latéraux). Un jour j’en ai vu une en finition SR, alors que celle-ci n’a jamais été proposée aux USA. Bref mystère, mais ça reste des bizarreries bien dans l’esprit de ce blog.

Docteur_Oliv

Le 25/03/2018 à 19:36

Au temps pour moi !
J’ai été trahi car le « Voyou » a mis les roues de 15 pouces !!!
et aussi modifié l’AR pour faire croire à malle descendante…entre les feux

zeboss

Le 25/03/2018 à 21:35

il a existé en France des versions de 405 t16 préparée par alméras il me semble qui possédaient des specifs US, en particulier les gros pares chocs…
Quelques autres ont été utilisées en France par des cadres Peugeot, en particulier parce qu’elles possédaient un intérieur tout cuir qu’il était impossible d’obtenir en Europe.
Mr Colombo de Boitier rouge, une infos la dessus ?

fc30

Le 25/03/2018 à 19:35

Une épave comme exemple pour illustrer ces mix entre version européenen et US sur les 405 : https://www.flickr.com/photos/38389354@N07/34076175613/in/photostream/
Les parechocs sont type US, mais l’emplacement de l’antenne (sur le toit, et non sur l’aile arrière) est bien européen, tout comme la finition GL ultra basique ainsi que les baguettes fines qui lui sont associées. Fabriquée n France pour un pays inconnu et qui finit abandonnée en Bulgarie, c’est un drôle de destin pour cette auto.

Docteur_Oliv

Le 25/03/2018 à 19:38

et en plus un remplissage GPL en bas à droite

Eddy123

Le 25/03/2018 à 20:10

Les versions pour certain pays d Arabie et aussi en Indonésie avaient les parchoc us … même en phase II.

Je regrette ma 405 S importation du New Jersey. ..
La finition etait pas top mais les poignées de portes interieur en métal et le cuir rouge paraissaient plus chic.

fc30

Le 25/03/2018 à 20:43

Oui c’est collector comme voiture… Mon Parrain avait acheté la sienne en 1990, une berline DL, neuve à Hyde Park donc pas très loin de là où a été vendue la tienne.

Eddy123

Le 25/03/2018 à 20:57

C’était aussi une « Hyde Park »
Elle avait l’autocollant sur la malle.

Austin

Le 25/03/2018 à 21:47

Que pensez-vous du Peugeot Rifter ?

Il a l’air d’avoir été pensé pour le marché américain.

C’est un véhicule pratique, fun, familiale et qui plus est en version 4×4.
On dirait un condensé de tout ce qui fonctionne aux Etats-Unis et Canada.

Il me fait également penser aux breaks Volvo qui avaient su trouver un marché aux States, et aussi au combi de Volkswagen.

Eddy123

Le 26/03/2018 à 05:53

En 4×4, j’ai passé mon chemin devant une 405 break x4 USA avec interieur cuir gris vendu en régions Parisiennes. …
La fuite de direction assistée et la boite manuelle m’avait rebuté. .. le C….. :,(
Elle etait tres BR….

Rodrigo

Le 26/03/2018 à 23:01

Aucune chance: en version utilitaire, il serait soumis à la « chicken tax », taxe à l’importation des « light trucks » de 25% initialement imposée dans les années 60 en réprésaille aux barrières douanières européennes aux…poulets surgelés US ! Même quand la Ford Motor Co. elle-même a voulu vendre aux US des Ford Courier fabriquées en Turquie, elle dût les importer en version tourisme pour contourner la « chicken tax’…pour ensuite démonter les sièges arrière et couvrir les fenêtres arrière avant de les vendre !

Ruddy

Le 26/03/2018 à 09:55

Je pense que ce retour de PSA serait dans la continuité de la renaissance du groupe. Après, toute la gamme PSA ne sera pas adaptée. En Europe, les citadines et B-SUV sont devenu le cœur de marché, car ils sont adaptés à la typologie de nos villes, et de nos déplacements.

Proposer cette gamme sans réelle modifications en Amérique du Nord, serait une erreur, car elle ne s’adresserait qu’aux habitants des grandes villes. Si l’on regarde les blogs auto, et les tests autos des américains, on remarque que les points les plus recherchés sont la fiabilité, le confort, et les compétences routières. Proposer une C1 là bas, ce serait peut être iconoclaste, mais je doute que ça puisse intéresser énormément de gens.

Après, la 508, le 3008, le cactus, et voir même le DS7 pourraient trouver preneurs.

Par contre, achetons toutes les C6 qui se trouvent en France, parce-que quand elle pourra être importée, elle le sera !! Ce modèle est quasiment vénéré (à raison) par les connaisseurs. 🙂

Greg

Le 26/03/2018 à 10:19

3008 et 5008 pourraient constituer une « tête de pont » pertinente, et la nouvelle 508 serait une « compacte » sympa là bas! 😀
Elle évoluerait dans le même segment qu’une Honda Accord ou une Toyota Camry, avec une touche d’exotisme et de « sex appeal » qui fait cruellement défaut à la Toy!
Au niveau calendrier, PSA attend peut-être aussi un changement de locataire à la Maison Blanche, l’actuel Président par ses prises de décisions impétueuses et irréfléchies rendant difficile toute planification industrielle et commerciale…
Le climat actuel est très fortement hostile à l’importation d’autos européennes!
L’autre actualité de PSA à l’international, c’est le démarrage de l’usine de Kenitra au Maroc avec un planning de 200.000 voitures par an, et la capacité à en faire le double… 😉

fraberth

Le 26/03/2018 à 11:42

un article du blog auto http://www.leblogauto.com/2018/03/psa-reflechit-a-des-concessions-low-cost-aux-etats-unis.html

« Avec cette déclaration, Larry Dominique commence son travail de conquête des concessionnaires américains. »

Je ne sais pas le nombre de points de ventes voulu par PSA, mais l’équipe en place cherche déjà des concessionnaires.

Le gars qui s’intéresse à la revente des Peugeot, va t’il vraiment attendre 2022 ou plus pour commencer la distribution? Je ne pense pas
(mais si quelqu’un du secteur peut nous dire comment ça se passe en France déjà)

donc finalement ça pourrait être fin 2019-début 2020
le restylage des 3008-5008 arrive à ce moment là, donc ils pourront être mis aux normes US, la 508 doit déjà être aux normes.
ça tombe pile pour les 208/2008 2

zeboss

Le 26/03/2018 à 22:18

Aller trop vite, c’est risqué de louper une marche..
la logistique, les PR; le sav…
4 ans c’est peut être long mais si ce n’est pas une vente en circuit fermé, (genre location de flotte), c’est un peu prendre le client et le lacher dans la nature.

CABY

Le 26/03/2018 à 18:01

Bonjour,

Il apparait normal de commenter (avec talent, comme souvent) une info mais, en l’espèce, c’est « faire le jeu  » de PSA, qui, n’ayant pas grand chose à annoncer et devant se dépatouiller avec le rachat d’OPEL/VAUXHALL (voir les récents reniements d’engagement et les rapports tendus avec les syndicats allemands et anglais) qui apparait de plus en plus comme un « caprice » de C.TAVARES que comme un rachat mûrement réfléchi.

Alors, pour « faire le buzz », faire plaisir aux actionnaires et à la bourse, on laisse fuiter des annonces « au petit bonheur, la chance »:
-retour en Inde: RENAULT a du tenter 3 essais; BAIJA, MAHINDRA et enfin seul (grâce à l’usine de CHENAI de l’Alliance) mais, après un bon départ de la KWID, s’essouffle depuis fin 2017 et doit lui trouver un relais. Quel modèle du nouveau groupe PSA -même « déshabillé » comme les PEUGEOT en Argentine- pour conquérir ce marché?

-retour aux USA:compte tenu de la présence « historique » de nombreux concurrents japonais et coréens, en plus des marques autochtones, et, comme mentionné dans l’article, de la concurrence féroce sur ce marché (voir les résultats de CHRYSLER), je vois mal une marque PSA « faire son trou ».D’autant, comme dans le cas d’autres tentatives antérieures d’implantation de PSA (voir les articles BR), ce retour semble être construit à l’économie.

Beaucoup d’annonces donc mais toujours pas de programme clair et de lisibilité,et, méthode « petit bras ».

zeboss

Le 26/03/2018 à 22:22

commentaires repris d’ailleurs, sans fondement ni intérêt…
508II, rifter puis partner Ds7,
c’est rien ?
pour le reste, c’est un plan d’expansion et d’internalisation, totalement absent dans la passé du groupe…
Donc normal que les réponses ne soient pas immédiates,
sinon envoyer votre cv, PSA et Tavares seront ravis..

Quentin R.

Le 27/03/2018 à 19:37

En espérant que cela aboutisse cette fois… Je me souviens qu’à l’époque de la sortie de la 407, on en parlait déjà… C’était il y a 15 ans!!!
Pour Citroën, si les importations cessèrent vers 73-74, la filiale Citroën Cars Corporation ne cessa ses activités qu’en 1978.
En ce moment, je suis en train de lire « La véritable histoire de la Citroën CX » de Michael Buurma édité par Citrovisie (en français!!!).
Et on n’y apprend que Citroën envisagea d’y commercialiser la CX en version diesel (pour surfersur le succès de la 504?) et GTI. Pour une raison inconnue (veto de Peugeot?), le projet n’aboutira pas… Du moins officiellement 😉

Laisser un commentaire