Retour

L’actualité n’est pas toujours rose dans l’automobile. Malgré une reprise du marché, le lancement de modèles toujours plus beaux, plus chers ou plus performant, et un secteur du premium/luxe/sportives/supercars en grande forme, les marques ne sont pas toutes logées à la même enseigne. Alors que l’année dernière Girost Automobiles, nouveau distributeur PGO, permettait à Boîtier Rouge et à un certains nombre de blogueurs de tester la Cévennes C (lire aussi : PGO Cévennes C), les doutes sur la santé financière de la petite marque d’Alès que j’évoquais en 2014 semblent se confirmer aujourd’hui (lire aussi : PGO, injustement méconnue). En 2011, seule une vingtaine de voitures (estimation personnelle par rapport au chiffre d’affaires déclarée) avait été vendues. En 2014, c’était la bérézina !

Voyez donc : dans un article de l’Obs fin mars, on notait un chiffre d’affaires de 396 000 euros pour cette année-là (pour 8 véhicules vendus, source: rapport des comptes PGO 2014). Ce qui n’empêchait pas le flamboyant patron algérien de la marque, Zouhir Boudemagh, de dépenser 670 000 euros en publicités (on se demande bien où est passée cette campagne d’ailleurs), 308 000 euros en voyages et 104 000 euros en frais de réception, sans compter 245 000 euros de dépenses « non identifiées » (lire l’article de l’Obs ici : Les mauvais comptes du mécène de Mme Valls). L’affaire prend même une tournure politique puisque le patron était aussi le mécène de la violoniste Anne Gravoin, femme du premier Ministre Manuel Valls, qui finira par démissionner de l’orchestre Alma Chamber Orchestra, sans doute pour éviter le scandale !

En attendant l’assemblée générale des actionnaires qui aura lieu le 30 juin prochain, les financiers koweitiens qui remettent au pot depuis plus de dix ans ont décidé que l’affaire avait assez durée, et ont fermé les vannes des pétrodollars, laissant PGO dans une situation de quasi faillite : sur les 57 salariés, n’en restent plus que 12 aujourd’hui encore en activté, selon l’Obs, les 45 autres se retrouvant au chômage technique !

Malgré la qualité des voitures produites par PGO, et leur originalité (Cévennes C, Speedster, Hemera), malgré la confiance de BMW qui lui fournit ses moteurs et l’appui financier de riches pétroliers, rien n’y fait, la marque ne veut pas décoller. La faute sans doute à une trop grande discrétion, tant en publicité (malgré les fameux 670 000 euros dépensés), qu’en relation presse (obtenir une voiture relève de la gageure, et il aura fallu l’enthousiasme et l’intelligence de Thibault Girost, distributeur PGO à Troyes, pour remettre en avant les modèles). Les modèles aussi commencent à dater, malgré des remises à niveau (passage de PSA à BMW) et des évolutions stylistiques. Le réseau de distribution quant à lui reste embryonnaire, et rien ne semble fait pour y remédier. Dans ces conditions, comment oser croire vendre des voitures en nombre suffisant pour rentabiliser une masse salariale de cette ampleur, et une usine ?

En attendant, il se pourrait que PGO ne passe pas l’été, du moins sous cette forme ! L’assemblée générale permettra d’y voir plus clair, mais la situation semble indiquer une faillite prochaine, sauf retournement de situation ! A moins que la marque soit mise en vente, mais qui voudra alors miser un kopeck vue la situation ? Affaire à suivre donc !

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

25 commentaires

rubinho

Le 02/06/2016 à 15:20

Le showroom de Neuilly est toujours ouvert la semaine dernière ; mais bon, à passer devant tous les jours en allant/rentrant bosser, je me suis toujours demandé à quoi servait un showroom aussi grand (et donc aussi cher) pour le peu de volume vendu.
Je n’ai pas trop suivi l’évolution de cette marque (rachat par les émirats, nouveau patron qui a la folie des grandeurs…) car je trouve qu’elle a perdu son âme avec des modèles au style plus que clivant et particulier (avis perso, c est subjectif) et qui n’a pas su se renouveler ; faire une évocation moderne d’un mythe c’est un bon début, mais après qqs années, il faut accompagner ses clients avec autre chose. Ce marché est un marché d’image et de « tendance », donc ca marche au début mais les évolutions un peu tuning du modele d’origine et le style too much des derniers modèles ne pouvaient guerre fidéliser les clients ni en en attirer de nouveaux.
Qui plus est, le powered by BMW, je ne suis pas sûr que ca ait été bénéfique : sur le papier c est surement très bien, mais pour PGO ca devait couter bien cher (sans parler du coût de l’implantation du GMP vs les ventes) et pour le client encore +…
Une histoire un peu à la Venturi : une bonne base mais des choix stratégiques étonnants et dispendieux (F1 pr venturi, dépenses de pub enfin dans la poche ici …) qui aboutissent à la faillite. Dommage

cottin

Le 03/06/2016 à 17:00

Très bonne analyse…Les solutions sont dans vos lignes!

Greg

Le 02/06/2016 à 16:01

Ah, si seulement ils avaient sorti un SUV… (second degré)
La martingale absolue pour tous les constructeurs de voiture de sport, Lotus s’y refusant pour l’instant et Ferrari ne s’étant pas compromis à faire plus qu’une FF (maintenant GTC4 Lusso ) à 4 places et 4 roues motrices.
Qui, avec des mensurations avoisinant 5 mètres de long, 2 mètres de large et 1T800, évoque plus l’un de ces pachydermes de la route qu’une gracile Elise.
Elise = la référence pour les tout petits constructeurs et les artisans?
Ceux qui continuent à vendre des voitures, sont ceux qui occupent des niches de marché délaissés par les poids lourds (sans mauvais jeu de mots) du luxe et du sport: les auto spéciale « track days » semblent avoir le vent en poupe.
Les PGO ont le tort de concurrencer de façon beaucoup trop frontale les marques établies.

Nabuchodonosor

Le 02/06/2016 à 17:18

Votre expression est un peu datée, maintenant à Bercy on préfère dire qu’on « claque un slip »

wolfgang

Le 02/06/2016 à 17:23

PGO je crois que ça marchait pas mal à l’époque où ils vendaient des Cobra en kit, comme Martin…
Je crois que l’Europe est passée par là, et que ce n’est plus possible. Sauf en GB, d’ailleurs Caterham propose toujours une 7 en kit pour le marché GB.

Ensuite, se lancer dans une copie un peu caricaturale de Porsche, ça fait rêver personne. Ni l’amateur de Porsche, ni le passant qui prend le conducteur pour un gueux qui n’a pas les moyens de rouler en Porsche …
La Cobra c’était très ressemblant et on pouvait s’y tromper. Ils auraient du continuer à faire du très ressemblant ou bien créer vraiment du nouveau, mais faut trouver sa place, pas facile.

yb69

Le 03/06/2016 à 11:18

57 salariés pour 396000 euro de CA O_O cherchez l’erreur ! ce n’est plus une entreprise, c’est une oeuvre sociale.

Nabuchodonosor

Le 03/06/2016 à 11:40

Jouez violons de l’ A.C.O., Alès Jacta Est !

wolfgang

Le 03/06/2016 à 13:55

Ou bien la fonction publique

albertttt

Le 04/06/2016 à 09:03

Bonjour

je lis souvent « vos articles » et n’intervient jamais
cette fois-ci permettez moi d’y ajouter mon commentaire
en préambule je trouve que l’on va bien trop vite en la besogne, et qu’il faut a minima attendre l’assemblée générale de fin juin pour disserter de « ce que l’on ne sait pas »
je connais cette entreprise et j’ai une PGO (j’adore, comme vous pouvez aimer d’autres marques bien sur)
mais avant toute chose, derrière tout cela, c’est une aventure humaine hors du commun qui se passe
je suis passionné de cette marque, oui , mais cela est du aussi aux « salariés passionnés » de la même marque
plus de 4millions de kms parcourus avec 35 véhicules, et deux PGO
la relation avec PGO est une relation humaine, avant d’etre une relation fournisseur-client
jamais je n’ai vécu une telle « relation » et je sais qu’elle va durer, et je ferai tout pour qu’elle perdure
en tout état de cause je remercie les salariés pour leur investissement et avoir su créer une relation « hors du commun » avec les propriétaires
les carnets de commandes n’ont jamais été aussi bon depuis quelques temps, alors laissons au temps le temps, et je suis persuadé qu’à la fin du mois de juin il y aura une bonne nouvelle
courage

Laurent

Le 04/06/2016 à 11:06

Amis de l’automobile, bonjour

@Boitier Rouge: quelques incohérences je pense, ou phrases trop courtes pour arriver à une conclusion / des rapprochements

@Albertttt: Je vous rejoins complètement Msieur Albert, sur l’ensemble des points de votre commentaire.

@Wolfang: absolument pas d’accord, je suis un très heureux « gueux », c’est mon choix, je l’assume. Je n’ai jamais entendu une telle réaction vis à vis de l’extérieur. ce sont plus des retours interrogatifs et sympathiques, qui démontre un certains attachement. Je pense donc que je ne vous ai pas encore croisé 🙂

@Rubinho: l’évocation copiste-porschiste-post-modern-vintage-néorétro-bobo-mythe a déjà été bien servi envers PGO et ses modèles, cela devient un reflex pour certains d’évoquer cela, pas de soucis pour moi. Manque d’identité ? Je vous invite donc à visiter une usine Porsche et ensuite de faire un tour à Alès. Peut être l’occasion de voir une équipe attaché à son histoire (plus récente, plus tumultueuse, plus petite que la marque de stuttgart, mais aussi …. MOINS robotisée, moins elitiste, moins …). Tuning et PGO dans la même phrase …. arghh … une première, je ne l’avais jamais entendu celle là ? 🙂 Faire d’une PGO, un tuning bien gras, néons, spoiler, mégaboom, et finalement pourquoi pas 🙂

@tous:
Tout est une question de point de vue, d’envie, de plaisir, de rencontre, ma conception du monde automobile.
Respect pour tous.
Au volant de mes « ptites » PGO, mes ptits plaisirs, mes « ptites ballades ».
Une PGO ne tourne pas au carburant de compétion mais à l’humain 🙂

Bonnes routes à tous

Message personnel :
@Equipe PGO d’Alès: merci à vous pour l’accueil, les échanges, l’ambiance, la disponibilité, l’implication

Et puis …. Leave a reply !

Paul

Le 04/06/2016 à 11:59

Cher Laurent et Albertttt… Tout d’abord sachez que j’aime beaucoup PGO, ne voyez surtout pas dans cet article du dénigrement… Et pour tout dire j’espère que vous avez raison. D’ailleurs, un distributeur PGO, qui fait partie de mes amis, m’assure qu’une reprise de la marque est possible, et même en cours !!! Je ne peux que m’en réjouir et j’espère bien avoir parlé trop vite …. Amicalement. Paul

albertttt

Le 04/06/2016 à 12:28

Bonjour Paul
pas de soucis, j’apprécie en général votre blog
tout au plus il était bien d’accepter nos points de vues (de Laurent et moi-même) par respect du contradictoire, ce que vous faites très très bien et vous en remercie.

je pense qu’un article trop ‘ »expressif » sans attendre une assemblée générale est infondé
Nous aussi, croyons sincèrement à une issue favorable, et surtout en sommes convaincus
contrairement à ce que dit un intervenant, les actionnaires font partie d’une société du Koweït non à l’état du Koweït (cqfd)

enfin bref, nous sommes convaincus, vu les commandes en cours, que cette société, et avec le concours de ses salariés, aura encore de belle aventures à vivre
merci en tout cas Paul, de m’avoir accepté sur votre blog

Paul

Le 04/06/2016 à 12:33

De rien… au contraire, j’apprécie que les commentaires soient un espace de dialogue, de contradiction, de précision et souvent d’érudition de mes lecteurs… C’est aussi ce qui fait la richesse de ce site 🙂

rubinho

Le 06/06/2016 à 09:35

Je ne doute pas une seconde que les employés de PGO soient des passionnés et qu’ils soient attachés à leur histoire et à leur entreprise, mais je pense que les salariés Porsche le sont tout autant 😉
Désolé si vous trouvez le mot tuning trop fort (et c’est surement le cas si par tuning on ne prend en compte que les neons, becquets en film de faux carbone, boumboum…) mais personnellement j’inclus dans le tuning les preparations pas tjs de bons gouts de certaines officines bien connues qui ne brillent pas par leur sobriété et bon goût.
Et je trouve que les derniers modèles de PGO se rapprochent dangereusement de ces préparateurs… et je ne suis pas sur que ce soit ce que les clients recherchent en achetant ce type de voiture. Après, chacun son sale goût comme on dit, et un avis style est tjs subjectif.

Par contre, je serais le 1er à applaudir si la marque arrive a se redresser et à continuer son développement ; en ai revu eu hier dans Paris, modèle d’il y a 10 ans je pense, encore sobre et ca a encore de la gueule ! 🙂

albertttt

Le 06/06/2016 à 11:12

rubinho dit « Désolé si vous trouvez le mot tuning trop fort (et c’est surement le cas si par tuning on ne prend en compte que les neons, becquets en film de faux carbone, boumboum…) mais personnellement j’inclus dans le tuning les preparations pas tjs de bons gouts de certaines officines bien connues qui ne brillent pas par leur sobriété et bon goût.
Et je trouve que les derniers modèles de PGO se rapprochent dangereusement de ces préparateurs… et je ne suis pas sur que ce soit ce que les clients recherchent en achetant ce type de voiture. Après, chacun son sale goût comme on dit, »
vous traitez avec dédain les PGistes que nous sommes , ce n’est pas tres sympa
sale gout dites vous? à en lire votre prose,oui effectivement c’est tres simpliste et suggestif
CDt

rubinho

Le 06/06/2016 à 12:26

Ce que je veux dire, c ‘est que les affaires de gout, c ‘est subjectif ; certains aiment, d autres pas.
Y a aucune attaque perso sur les PGistes, désolé, si vous l’avez pris ainsi.

Cottin

Le 04/06/2016 à 12:35

Bonjour à tous,
C’est l’histoire de TVR…c’est peut être un peu l’histoire de l’automobile française aussi ? Nous avons eu et nous avons des techniciens de génie, des employés modèles et passionnés. (N’en déplaise à Valls et Macron ;-))
Pour m’être penché sur l’histoire financière de PGO hier j’ai découvert des choses pas très claires concernant la gestion de la boîte depuis une douzaine d’année. Déjà comment peut elle être cotée en bourse à ce niveau de taille et de stratégie. C’est déjà une première porte ouverte à tous les dérapages, ce qui se passa avec la précédente gestion , les Boutin & Co. On faisant des recherches sur ce premier on se rend compte qu’il a été condamné pour délit d’initié et prise illégale d’intérêts(1 400 000) à la suite de la revente au Koweit, puis en fouillant plus on se rend compte qu’il a rendu exsangue une autre société qui était depuis 10 ans en progression, et bien sûr dépôt de bilan. La suite n’est pas très glorieuse avec le philanthrope Z… qui à ni plus ni moins vidé les caisses…
Il va de soit qu’avec staff technique et de production qui se crève à bien faire et une direction qui ne fait que spolier la compagnie le résultat ne peut pas être différent.
Bon sang si j’étais plus « Couillard » j’essayerai bien de reprendre la boîte…

Jacques Andlauer

Le 04/06/2016 à 17:48

Une pensée pour ceux qui, à Alès, se sont donnés à fond pour cette entreprise et à qui on a infligé un « flamboyant » patron flambeur… Une reprise serait dans les tuyaux ? Tant mieux, mais j’espère que ce sera du genre Tavares et pas un gougnafier qui n’a que des relations, mais pas de conscience.

Paul

Le 04/06/2016 à 17:54

J’espère aussi mon cher Jacques… ce que je sais, c’est que quelques distributeurs, dont le dynamique Girost Automobiles à Troyes, suivent l’affaire de près…

seb

Le 11/08/2016 à 12:20

Est ce que vous avez des nouvelles de PGO depuis l’AG fin juin? Je ne trouve rien sur internet.

albertttt

Le 11/08/2016 à 12:47

bonjour

oui les nouvelles sont tres bonnes, l’activité a repris normalement depuis début juillet comme avant
donc tout va bien

cordialement
Alberttt

seb

Le 18/08/2016 à 15:26

Bonne nouvelle. Merci pour l’info.

Laisser un commentaire