Playboy : 9 voitures désirables couleur « Playmate Pink »

Mercredi 27 avril 2016
Retour

Depuis le mois de mars 2016, une révolution est en marche, puisque le célèbre magazine Playboy a décidé (sans même me consulter) d’arrêter la publication de photos de femmes nues, pour se concentrer sur le rédactionnel. Si Playboy a depuis toujours accueilli dans ses pages les plus grands journalistes ou écrivains (même Ian Flemming y publia des nouvelles), son attractivité venait aussi beaucoup de ses fameuses Playmates, dont la première de toute fut Marylin Monroe dans le 1er numéro de décembre 1953.

La Sunbeam Tiger de la PMOY 1965
La Sunbeam Tiger de la PMOY 1965

Mais quel est le rapport avec l’automobile me direz-vous ? Lorsque Hugh Hefner lance son magazine avec 3000 dollars en poche, il a une idée bien précise : son magazine est sous-titré « divertissement pour hommes », avec des photos de femmes nues donc, mais pas seulement. Il avait d’ailleurs hésité avec un titre comme « The Gentlemen’s club ». Dans cette Amérique encore puritaine (elle l’est toujours un peu restée depuis hein), l’heure est à l’insouciance, à la consommation et à la croissance qui semble infinie. On retrouve dans Playboy cette légèreté, et inévitablement, l’automobile y trouve sa place.

En 1966, place à la Dodge Charger !
En 1966, place à la Dodge Charger !

1966 Dodge Charger 02

Il faudra pourtant attendre presque 10 ans pour que l’automobile trouve une place officielle dans ce qui est en train de devenir « l’Empire Playboy », avec ce qu’on appelera les PMOY (Play Mate Of the Year) Car’s. A partir de 1964, chaque PMOY recevra donc une voiture, donnant lieu évidemment à une série de photos dans le magazine. Cette idée sera d’ailleurs reprise quelques années plus tard en France par Geneviève de Fontenay et son sponsor Peugeot, offrant à chaque Miss France le modèle en vogue de la gamme sochalienne !

Une Barracuda pour la Playmate 1967
Une Barracuda pour la Playmate 1967

1967 Plymouth Barracuda 02

La particularité des 10 premières années de l’opération, c’est que les PMOY Car’s recevront toute une peinture rose, appelée « Playmate Pink ». Mais à partir de 1975, les voitures cesseront d’être roses pour ressembler à celle du quidam : les traditions se perdent vite. Je vais donc vous présenter les 10 voitures « Playmate Pink »… 10 ? Plutôt 9 en fait entre 1964 et 1974… Pourquoi Seulement 9 ? Parce qu’en 1971, la PMOY, Sharon Clark, ne recevra pas une voiture… mais un bateau, un Spectra Ski Boat, sans peinture rose !

En 68, c'est AMC qui s'y colle avec son AMX "Playmate Pink"
En 68, c’est AMC qui s’y colle avec son AMX « Playmate Pink »

L’aventure des PMOY Car’s commence donc en 1964 avec une Ford Mustang « Playmate Pink » (photo de couverture). Il s’agit là d’une opération commerciale réalisée de concert avec Ford. Pour la marque de Dearborne, le lancement de la Mustang est crucial, et tous les moyens sont bons pour en faire la promotion. L’association avec Playboy pour cette première PMOY Car’s sera même prolongée en concession, avec la possibilité en option d’obtenir ce fameux Playmate Pink.

La Playmate 69 aura droit à un monstre signé Shelby, la GT500 Fastback
La Playmate 69 aura droit à un monstre signé Shelby, la GT500 Fastback

L’année suivante, c’est l’étonnante Sunbeam Tiger, croisement entre l’anglaise Sunbeam Alpine et un gros V8 Ford retravaillé par Caroll Shelby (le tout assemblé chez Jensen, lire aussi : Jensen Interceptor) qu’aura le plaisir de conduire la PMOY Jo Collins. En 1966, retour aux voitures américaines, avec une Dodge Charger puis en 1967, place à la Plymouth Barracuda Fastback.

Ford revient à Playboy en 1970 avec la Capri !
Ford revient à Playboy en 1970 avec la Capri !

En 1968, Playboy va continuer dans sa lancée des Muscle Cars, avec une AMC AMX offerte à la Playmate Angela Dorian, puis, en 1969, Connie Kreski recevra une Shelby GT500, bien entendu toujours rose. L’association de cette peinture très girly et de ces Muscle cars dédiées aux hommes, aux vrais, est assez paradoxale, mais correspond assez bien à l’image que veut donner de lui le magazine Playboy !

En 1972, retour à la voiture avec une De Tomaso Pantera étonnante en rose !
En 1972, retour à la voiture avec une De Tomaso Pantera étonnante en rose !

En 1970, Playboy revient officiellement à sa première collaboration, puisque Claudia Jennings se verra offrir une Ford Capri. Vous l’avez donc compris, en 1971, point de voiture, mais un bateau… pour un retour à l’automobile en 1972 avec une De Tomaso Pantera, lancée en 1971 sur le marché américain et motorisée par Ford (lire aussi: De Tomaso Pantera). Pour accompagner la conquête de l’Ouest de l’italo-américaine, quoi de mieux qu’une PMOY Car’s rose bonbon ?

Les deux dernières PMOY Car's "Playmate Pink" seront la Volvo 1800 ES en 1973 et la Porsche 911 S en 1974
Les deux dernières PMOY Car’s « Playmate Pink » seront la Volvo 1800 ES en 1973 et la Porsche 911 S en 1974

1974 Porsche 911 S

En 1973, c’est une autre européenne qui accompagne la Playmate. Pour une fois, il s’agit d’une suédoise, une Volvo 1800 ES qui se marrie très bien avec le « Playmate Pink » (lire aussi : Volvo P1800). Enfin, la dernière à recevoir la fameuse peinture sera une Porsche 911 S ! Dès lors, plus aucune voiture Playboy ne recevra cet attribut, et c’est bien dommage.

[EDIT: il y a bien 10 voitures « Playmate Pink » puisque je m’aperçois que la Porsche était pour l’année 1975, tandis qu’une Mercedes 450 SL sera offerte en rose en 1974]

Pour voir la liste complète des PMOY Car’s : PMOY Car’s de 1964 à 2010

 

Articles associés

4 commentaires

Lionel

Le 27/04/2016 à 16:41

Clairement certaines ont eu plus de chances que d’autres. Je parle des filles, pas des voitures…
Ca m’a rappelé la série de (6 ou 7 ?) Jaguar E type 3.8L d’Estée Lauder en dusty orange, apparemment mélange de rose et orange, commandée à l’occasion de la sortie d’un nouveau lipstick ans US, de la même couleur j’imagine. La forme de la Jag s’y prêtait bien assurément.

Nabuchodonosor

Le 27/04/2016 à 16:59

On voit sur votre lien que déjà en 1979 les restrictions budgétaires avaient limité sérieusement les accessoires…
🙂

phalanxs

Le 27/04/2016 à 21:57

A noter, l’épisode de Jay Leno’s Garage sur l’AMC AMX :

Devanlay

Le 26/04/2017 à 14:59

Très intéressant ce post qui en appelle un second concernant les voitures aux teintes « spéciales » dont le rose fait partie. Comme les séries spéciales Thunderbirds (sentinelles de l’air) ou Warriors in Pink (Association de lutte contre le cancer du sein) par exemple.

Laisser un commentaire