Pollution : le diktat inique de Madame Hidalgo !

Lundi 27 juin 2016
Retour

Voilà des mois déjà que certains me réclament de prendre position dans « l’affaire Hidalgo » et l’interdiction de circulation des voitures d’avant 1998 à Paris… J’avoue avoir freiné des quatre fers, afin d’y voir un peu plus clair dans cette affaire. Aujourd’hui, il est temps pour moi de parler.

En tant que passionné de voitures, et de voitures anciennes ou youngtimers en particulier, je ne peux qu’être contre cette décision idiote (et je pèse mes mots)… Pourtant, j’aimerai moi aussi que la ville soit plus respirable, et je suis conscient de la pollution automobile. J’aurai aimé pouvoir soutenir Madame Hidalgo, sur le principe qu’on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs, sauf que je ne peux pas soutenir une mesure inutile, imbécile et surtout inique !

J’étais pourtant prêt à aller contre ma passion, en me disant qu’après tout, la collection automobile, pour passionnante qu’elle soit, n’était pas forcément indispensable à la planète, et j’avoue que j’étais un peu gêné par un mouvement de contestation qui ressemblait parfois à un caprice d’enfant gâté ! Voilà pourquoi je ne me suis pas associé tout de suite au mouvement de l’ensemble des passionnés d’automobile.

Mais je finis par prendre la parole, parce que cette mesure visant à interdire arbitrairement et sans nuance tout véhicule d’avant une date fixée on ne sait pas comment (et sur quelle base) me paraît aller à l’encontre de toute logique, tout en défavorisant non pas les collectionneurs ou les amateurs, mais les gens les plus pauvres et les plus nécessiteux d’un moyen de transport fiable et économique.

Dans l’absolu, je rêverai d’une ville sans voiture, mais à condition qu’il soit possible d’y circuler facilement et de façon économique. Interdire d’abord, sans avoir pensé les infrastructures qui pourraient compenser, c’est du grand n’importe quoi électoral. Sans parkings, avec un réseau de transport parfois défaillant (même s’il tend à s’améliorer), cher (même si je reconnais qu’il n’est pas encore aussi cher qu’à Londres par exemple) et encore polluant (l’air qu’on respire dans le métro, ou bien le parc de bus Agora encore en activité aux fumées nauséabondes), la mesure est illusoire.

Au delà du réseau de transport, la mesure est discriminatoire : celui qui roule en Renault 19 1.9 diesel ne le fait ni pas esprit de collection, ni par plaisir, mais par nécessité… L’empêcher de rouler, c’est le priver d’une liberté indispensable, ne serait-ce que pour travailler… C’est à lui que je pense plutôt qu’aux collectionneurs et/ou amateurs de youngtimers.

Enfin, la mesure est intellectuellement malhonnête : d’une part, elle considère sans aucune vérification scientifique qu’un véhicule d’avant un instant T pollue plus qu’après. Cela revient donc à autoriser sans vergogne à circuler avec un Porsche Cayenne Turbo S récent, mais à recaler une Peugeot 106 Kid catalysée, légère et bien moins polluante ! Je ne parle même pas du bilan carbone de production d’une voiture électrique, qui, bien que moins polluante sur le papier, utilise des ressources naturelles (le lithium), énergétiques (l’électricité via le nucléaire polluant), et dont la fabrication entraîne une pollution industrielle… Sans compter le transport.

Car l’essentiel de la pollution à Paris comme dans toutes les grandes villes ne vient pas de la circulation des voitures datant d’avant 1998, mais plutôt des industries, du transport de marchandises (ou des personnes, les avions polluant bien plus… Mettez vous un jour dans la Brie, à regarder le flux continuel des avions dans l’axe de la piste de Roissy, et vous comprendrez que la voiture pèse peanuts par rapport aux avions), ou du mode de chauffage par exemple. Mais avouez qu’il est plus facile de s’attaquer aux pauvres que de contraindre des entreprises à moins polluer.

Cette mesure est en outre électoraliste, puisqu’elle satisfera le parisien intra-muros qui n’a pas besoin de voiture, qui aimerait voir sa ville piétonne, agréable, fleurie et respirable, en jetant toute la difficulté sur ceux qui n’ont pas les moyens d’habiter le Marais ou Saint-Germain des Prés, d’avoir une résidence secondaire où dort dans la grange un gros 4×4 très polluant, et/ou de rouler électrique.

Le réseau routier et autoroutier dépassé, tout comme l’interconnexion, les transports en commun polluant et souvent vétustes ou mal organisés (je ne tiens même pas compte des sempiternels mouvements de grève), le manque de place de parking, et surtout la mémoire courte et la courte vue de nos dirigeants (ce sont eux qui nous ont imposé le diesel comme solution miracle, et eux qui nous imposent aujourd’hui l’interdiction arbitraire de certains véhicules à Paris) font qu’une telle mesure est véritablement inique !

Et dire que cela vient d’une majorité municipale de gauche, soucieuse du peuple (enfin qui devrait l’être)… Poussée par des écolos irresponsables, dépassée par ses engagements politiques et électoraux, Madame Hidalgo se décharge de toute responsabilité sur un contribuable pauvre mais toujours payeur des erreurs des autres. Quel courage !

Bref, je pourrai en écrire des tartines, alors il vaut sans doute mieux en rester là. Je ne m’associerai pas à des mouvements collectifs de défense de la passion automobile, mais je ne peux décemment pas supporter cette mesure profondément anti-démocratique, et surtout inégalitaire. Je veux une ville propre, quitte à mettre ma passion en sourdine, mais je ne veux pas d’un diktat sans fondement scientifique, et perverti par de faux « bons sentiments »…

A lire aussi: l’avis très intéressant de Miss280ch

Image: BFM TV !

 

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

84 commentaires

Yann

Le 27/06/2016 à 12:28

Bonjour,
Belle réflexion qui apporte un éclairage intéressant sur cette mesure d’interdiction. C’est selon moi une opportunité de forcer les automobilistes à consommer en renouvelant le parc auto de la Capitale. Ceux qui ne le feront pas alimenteront les caisses de l’Etat en payant les amendes…
Il est à noter qu’il est prévu de donner des passe-droit, comme ces sociétés qui proposent des visites de Paris rétro en 2CV…

Paul

Le 27/06/2016 à 12:33

Oui sous jacente se pose la question de la consommation… mais doit-on toujours consommer plus sous de faux prétexte ?

Greg

Le 27/06/2016 à 14:11

Ah oui dis donc, il y’a maintenant plusieurs sociétés sur le même produit!!!
L’une d’elle expérimentait depuis plusieurs mois une 2CV électrique!

Julien

Le 27/06/2016 à 15:33

En tout cas inciter à la consommation de moyen de transport individuel est l’acte le moins écolo que l’on puisse faire… mais le plus rentable pour une carrière politique.

Vincent

Le 27/06/2016 à 13:06

Point de vue intéressant, mais la partie sur les sources de pollution décrédibilise ton propos.
La pollution de l’air, c’est un problème très localisé (donc les avions n’y contribuent pas…), et l’automobile y contribue largement. V
a faire un tour sur le site d’AirParif pour te convaincre qu’après avoir lancé des mesures (foireuses ?) sur le chauffage au bois, il faut nécessairement s’attaquer à la circulation automobile.

http://www.airparif.asso.fr/pollution/air-et-climat

Sans vouloir t’offenser, je pense que, sans devoir être expert, il faut un minimum de connaissances sur le sujet pour s’exprimer de façon tranchée. Là, tu frises la conversation de comptoir améliorée avec des préjugés sur la pollution. Un peu dommage.

Pour autant, je suis d’accord avec toi sur le côté trop manichéen de la mesure et sur le risque d’exclusion des populations les plus pauvres.
Il y a du mouvement sur les transports à Paris et en IDF (avec le développementdu tramway et le projet de Grand Paris Express), mais c’est certainement encore trop lent pour compenser une mesure aussi drastique.

Mais que faire ? Quelles sont les autres options ? Combien coûtent-elles ?

Peut-être faudrait-il simplement imposer une limite d’émission de NOx et particules par km pour tous les véhicules de plus de XX années ?

En attendant, je continue à me déplacer à vélo en ville, mais en province où on respire encore un peu mieux. Un peu…

Paul

Le 27/06/2016 à 14:24

La discussion de comptoir n’est pas toujours idiote… La source de pollution à Paris vient bien moins des véhicules bannis que de la circulation routière dans sa globalité, comprenanent véhicucles anciens, véhicules récents ( très polluant malgré les progrès faits en la matière, ne serit-ce que parce que leurs moteurs sont énormes), le transport en commun (quid de la flotte polluante encore en circulation à Paris et dans sa banlieue, les 800 et quelques Irisbus/Renault Agora non conforme à cette directive ?), des transports de marchandise (camions, camionnettes), et de personnes (les avions y contribuent aussi, même si j’admets que le raccourci est un peu gros). Quid de l’industrie polluante, quid des politiques gouvernementales ou municipales encourageant pendant des années le diesel)… Si je suis d’accord avec toi sur le principe, et je le répète, tout à fait capable de mettre ma passion en sourdine pour le bien de nos enfants, il ne faut pas prendre les gens pour des cons… et cette mesure est un cache sexe pour bonnes consciences moralisatrices 😉

Vincent

Le 27/06/2016 à 15:23

Je ne sais pas si c’est un cache sexe pour bonnes consciences moralisatrices, à la limite je ne préfère pas rentrer dans ce débat. J’indique juste qu’il faut tenter d’être le plus précis possible dans son argumentaire.
Tu ne l’étais clairement pas dans cette partie de l’article.

D’accord avec toi sur la nécessité de lutter contre les autres nuisances, mais encore une fois, l’argument que tu présentes n’est pas très honnête : il faut lutter contre la pollution automobile ET des bus ET des industries ET agricole, etc. Pas besoin de les opposer les uns aux autres.

Tout ça ne m’empêche pas de penser qu’au fond, l’idée est la bonne (mettre des restrictions de circulation), mais les modalités ne le sont pas du tout (fixer un âge plutôt qu’une pollution mesurée ou théorique).

Paul

Le 27/06/2016 à 15:35

Dire que mon propos est malhonnête prouve que tu ne m’as pas lu: je n’ai pas dit que la pollution automobile était négligeable dans l’ensemble de la pollution, mais j’ai dit que la pollution automobile des véhicules interdits l’étaient ! La nuance a son importance, je te demanderai donc d’être précis toi aussi… Merci de me relire à nouveau 😉

Vincent

Le 27/06/2016 à 16:55

Effectivement, j’ai lu un peu vite cette phrase, ce qui change son sens !
J’en suis d’autant plus d’accord avec toi dans ce cas 🙂

clarrieu

Le 27/06/2016 à 17:00

Pour mémoire, un filtre à particules a une efficacité de filtration de 99,9%, soit 3 ordres de grandeur (en nombre) sur l’intégralité du spectre de tailles des particules : un Diesel sans FàP, c’est approx. 1000 Diesels FàPés (en théorie ; probablement moins dans la réalité puisque les constructeurs qui produisaient sans FAP soignaient les réglages moteur pour diminuer leurs émissions de particules). En tout cas, la pollution générée par les véhicules interdits est très, très loin d’être négligeable dans l’ensemble : le filtre à particule n’a rien d’un gadget, et sa généralisation par la norme Euro5 sera une bénédiction quand les diesels les plus anciens tomberont en rade (ça finira bien par arriver, mais pas tout de suite).

En revanche, il est vrai qu’il faut choisir entre ne rien faire (et ne pas sanctionner les plus pauvres), et être drastique en interdisant tous les véhicules qui ne satisfont pas un certain niveau max d’émissions théoriques. Cette demi-mesure de la mairie de Paris n’a aucun sens en l’état.

Paul

Le 27/06/2016 à 17:10

Pour être tout à fait franc, et malgré ma passion pour la bagnole, une interdiction totale de la voiture me semblerait plus acceptable que cette demi-mesure politico-polichinelle ;;)

Paul

Le 27/06/2016 à 15:36

le texte exact: « Car l’essentiel de la pollution à Paris comme dans toutes les grandes villes ne vient pas de la circulation des voitures datant d’avant 1998, mais plutôt des industries, du transport de marchandises (ou des personnes, les avions polluant bien plus… Mettez vous un jour dans la Brie, à regarder le flux continuel des avions dans l’axe de la piste de Roissy, et vous comprendrez que la voiture pèse peanuts par rapport aux avions), ou du mode de chauffage par exemple. Mais avouez qu’il est plus facile de s’attaquer aux pauvres que de contraindre des entreprises à moins polluer. »

Paul

Le 27/06/2016 à 15:37

et le paragraphe juste au dessus: « Enfin, la mesure est intellectuellement malhonnête : d’une part, elle considère sans aucune vérification scientifique qu’un véhicule d’avant un instant T pollue plus qu’après. Cela revient donc à autoriser sans vergogne à circuler avec un Porsche Cayenne Turbo S récent, mais à recaler une Peugeot 106 Kid catalysée, légère et bien moins polluante ! Je ne parle même pas du bilan carbone de production d’une voiture électrique, qui, bien que moins polluante sur le papier, utilise des ressources naturelles (le lithium), énergétiques (l’électricité via le nucléaire polluant), et dont la fabrication entraîne une pollution industrielle… Sans compter le transport. »

Vincent ROSSI

Le 27/06/2016 à 13:23

Je suis tout à fait sur votre ligne. Opposé en tant que passionné de l’automobile à la mesure, j’étais également gêné aux entournures lorsque mme Hidalgo évoquait les problèmes environnementaux et de santé publique bien réels qui justifiaient sa politique. Qu’aurait-on dit si, face à ces problèmes, sa seule attitude avait été d’attendre et de ne rien faire ?
La mesure elle-même illustre surtout la méconnaissance de la chose automobile par nos politiques et leurs conseillers. Je crois que l’absurdité des modalités (pourquoi un tel seuil? etc…) est évidente pour les tous les bagnolards que nous sommes.
Cette mesure touche c’est vrai des populations modestes, mais aussi des passionnés qui ont choisi de rouler décalé car il est plus facile de le faire quand on habite une métropole et que l’on n’a pas besoin de son véhicule chaque matin (Un youngtimer n’est pas l’idéal quand on fait 150 km par jour, mais par contre pour aller d’un arrondissement à un autre…). Y aura-t-il moins de voitures dans Paris grâce à cette mesure ? Rien n’est moins sûr.. Comme l’interdiction n’est pas permanente (heureusement me direz-vous), les passionnés qui le peuvent garderont leur youngtimer ou leur ancienne et achèteront, en plus, un véhicule moderne, ce qui va réduire les stationnements disponibles. Je prendrai simplement l’exemple de votre confrère Renaud Roubaudi, fondateur de l’excellent POA, et dont la XJ40 est concernée par la mesure. Il vient d’acheter une Citroën C6 pour rouler en semaine, et va conserver sa XJ40. Deux voitures au lieu d’une….

Greg

Le 27/06/2016 à 14:08

Avec un peu de chance, une immatriculation impaire et l’autre paire le prémuniront de toute mesure discriminatoire à venir…

wolfgang

Le 03/07/2016 à 20:23

N’y comptez pas. J’ai changer plusieurs Cartes grises en même temps quand j’ai déménagé (j’ai eu droit à la nouvelle numérotation). Et bien ils m’ont donné que du impaire (sur 4 véhicules). Qu’on ne me dise pas que c’est un hasard…
Il y a une bande d’autophobes primaires aux manettes et c’est tout.
Il est grand temps de se casser de cette ville devenue pourrie.

Guillaume

Le 27/06/2016 à 13:33

L’avenir des véhicules anciens n’est pas si sombre que ça, Paris acceptera finalement les véhicules historiques (Carte Grise collection donc de plus de 30 ans)
http://www.ffve.org/FLASH_INFO_92

Je ne suis pas convaincu du scandale. Oui la coupe de la date (correspondant aux normes Euro) peut paraitre injuste dans certains exemples particuliers, mais honnetement c’est le plus simple à mettre en place.
Aussi la discrimination « sociale » est un peu curieuse : Il y a beaucoup de véhicules post 1997 qui se trouvent pour même moins de 1000€. La solution est simple pour ces conducteurs … et puis y a t’il tellement de parisiens suffisament « pauvres » pour avoir des véhicules d’avant 1997 mais suffisament « riches » pour vivre et/ou rouler en voiture à Paris ?

Paul

Le 27/06/2016 à 14:25

sauf que l’avenir de l’utilisation de la voiture de collection m’importe peu (on peut rouler ailleurs)… tandis que la possibilité/capacité de rouler quand on a pas de pognon, cela m’importe beaucou plus déjà 😉

Vincent

Le 27/06/2016 à 15:25

Le problème se pose essentiellement pour les habitants des banlieues mal desservies par les transports en commun, qui doivent passer par Paris en voiture, et roulent en tacot.
Pas pour les parisiens.

Nicolas

Le 01/07/2016 à 17:00

Et pour les parisiens habitants paris et travaillant dans des banlieues mal desservies , mon cas (40min en voiture 1h45 en transport sans grève ni incident).
Qui plus est , j’ai le malheur d’avoir dans mes amis des gueux habitant en banlieue, ce qui n’est pas le cas des khmers verts je suppose, pour continuer à aller les voir , passer des soirées avec eux, rentrer à 2 h du matin c’est pas en Reur que je le ferai.
Au final  » ma récente  » qui sera trop vieille pour la prochaine fournée d’hidalgo ira à la casse et je prendrai mon ancienne en cg collection pour aller bosser, je l’ai fait pendant 10 ans. Je vais juste refaire l’assise des sièges, je vieillis.
A paris, on est pas tous riches et on a pas tous voter pour les alchimistes de la communication.
Finalement, c’est pas si mal.

A. Nonyme

Le 24/08/2017 à 09:48

Bonjour,
Juste pour info khmer vert est une expression raciste.
Khmer veut dire cambodgien en langue cambodgienne. Khmers rouges c’était les cambodgiens rouges.
Vous vouliez dire les français verts?

rubinho

Le 27/06/2016 à 13:35

Bon résumé.
Bien sur que la voiture est contributrice de la pollution a Paris, mais les précédentes mesures politiques (lol) de Hidalgo, Bertrand… y sont aussi pour bcp ; fermeture des quais de seine à la circulation, les voies de bus, les voies de vélo, le passage en sens unique de bcp de rues dans le centre de Paris, la suppression des places de stationnement… tout ca fait plus de bouchons, plus de trajets … donc oui plus de pollution (certaines mesures ne sont pas trop mauvaises, notamment le Velib, pr le reste je cherche encore…)
Alors, oui c’est parfait pour se faire ré-élire par les bobos du centre (j’ai été longtemps un habitant du plein centre, 2eme, mais j’avais ma pollueuse :p ) qui soient n’auront jamais de voiture (donc la mesure ne les impacte pas) soient roulent en hybrid ou en elect (donc qui au final polluent plus, mais chuttttt, faut pas le dire), mais ca ne prend surtt pas en compte ceux qui ont besoin d’une voiture, qu’ils aient des sous ou non (et par besoin j’entend trajet travail, trajet pour déposer des enfants à plusieurs écoles…., pas les voitures de collection qui ne sortent que le 32 février par +25°).
A mon sens, c’est une interdiction à partir d’un seuil de pollution qui aurait été préférable : moins arbitraire et qui aurait pu laisser la possibilité à ceux qui n’ont pas le sous de continuer à acheter des autos pas chers mais OK avec le seuil, peu importe la date de fabrication.
« M’enfin », je m’en fous, maintenant suis un provincial, j’ai passé le périph et mon scooter est de 2014 😉

Jean-Yves

Le 27/06/2016 à 16:12

la mesure risque de s’étendre à d’autres villes, emboîtant le pas à Dame Hidalgo…

Aziz

Le 04/01/2018 à 18:01

C’est déjà fait : Lyon, Grenoble, Bordeaux, et 735 autres villes s’y mettent aussi. Pour le moment, Orléans est épargnée, mais qui sait pour combien de temps ?

yves

Le 27/06/2016 à 13:39

C’est bien ces réglementations faites à l’emporte pièce : je ne pourrai donc plus rouler avec ma voiture de 1993 qui fonctionne au GPL; par contre si j’achète un Diesel de 1999, pas de problème. Cherchez l’erreur !

nicolas

Le 01/07/2016 à 20:33

je n’ai pas compris la même chose concernant le gpl.

wolfgang

Le 03/07/2016 à 20:25

Et si !
Jusqu’à présent les GPL avaient droit de rouler durant les pics de pollution. Désormais c’est fini, ils sont traités comme un véhicule purement essence puisqu’ils ont la possibilité de rouler à l’essence… logique de l’Ademe…

Nicolas

Le 04/07/2016 à 08:57

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032749723&dateTexte=&categorieLien=id à moins que gaz ne veuille pas dire GPL,
Les véhicules gpl sont directement en classe 1 sans restriction

wolfgang

Le 04/07/2016 à 19:36

Ah ben on dirait qu’ils n’ont pas suivi totalement le Crit’air de l’Ademe. Merci pour ce texte qui ouvre aussi la voie au retrofit semble-t-il.

wolfgang

Le 04/07/2016 à 20:09

Si le GPL est en catégorie 1 quelque soit son âge, c’est étrange puisque que quand ça marche à l’essence il n’y a pas forcément de catalyseur donc de dépollution.
Si c’est ça je mets le GPL sur ma Jag de 90…

phalanxs

Le 27/06/2016 à 14:11

En Italie, les zones à trafic limité sont basées sur les normes Euro x. Comme ceci, les interdictions sont basées sur la science et les vrais besoins, au lieu de choisir une date arbitraire, mais qui sonne bien. Ça permet aussi de ne pas pénaliser ceux qui ont une voiture respectant des normes qui n’étaient pas encore vigueur lors de leur mise en circulation, ni ceux possédant une voiture interdite, mais mécaniquement identique à des voitures autorisées parce que plus récentes de quelques années.

On peut aussi noter que les 106 et Saxo électriques (qui furent les voitures électriques les plus vendues au monde en leur temps) sont aussi bannies…

Julien

Le 27/06/2016 à 15:46

Je précise que la validé scientifique des normes euro est à remettre en question, (gaz testés, conditions des tests), ces normes étant depuis longtemps plutôt indulgents vis à vis des technologies diesel (voir les absurdités du diesel-gate et autre filtres à particules) avec ces normes tout n’est pas mauvais mais plutôt douteux…

Paul

Le 27/06/2016 à 15:52

si ce que tu dis es vrai (ce que je pense moi aussi), cela veut donc dire qu’on s’attaque à un faux problème pour des raisons bassement électorales et politiques)… En outre, je persiste dans mon exemple basique mais compréhensible: au 1er juillet, il sera possible de rouler en Cayenne polluant (en terme de CO2 comme de Nox) et non en 106 Kid (légère, peu consommatrice, et somme toute catalysée, qui a déjà payé son bilan carbone depuis des lustres !)

Julien

Le 27/06/2016 à 16:59

Oui c’est un bon exemple,

Il y as tellement d’articles mettant cause les lobby des constructeurs européens, les assouplissements des normes anti-pollution en Europe, même chose pour le FAP pointé par l’OMS comme un désastre de santé public, (uniquement bon à masquer ces vilaines fumées qui n’aident pas vendre du diesel). je suis particulièrement sensible a ses question ( j’ai été asthmatique) et une fois de plus c’est la politique et l’industrie qui prime devant la santé et les libertés du peuple, une nouvelle décision inégalitaire et absurde….

schvent

Le 27/06/2016 à 16:12

Bel article, bien résumé, je me permettrais d’ajouter qu’il serait peut-être aussi utile d’interdire « tant que nous y sommes » très prochainement le défilé du 14 juillet qui entre les répétitions sur terre et dans les airs va fortement faire grimper le baromètre pollution parisien….

gds

Le 27/06/2016 à 16:17

Je ne vois pas le problème, j’ai un proche qui roule en Lada Niva millésime 2003, donc tout bénéf’ pour lui, hahaha 🙂

Adrien

Le 27/06/2016 à 17:15

D’accord avec tout ce qui est écrit.

En terme d’environnement, ce n’est pas une mesure, mais une mesurette quasiment sans effet tant la pollution des véhicules concernés est négligeable.

Il est nécessaire de réduire la pollution dans les villes, et pour cela il faut réduire l’espace alloué à la voiture afin de réduire son usage et surtout développer les solutions alternatives.

En milieu urbain dense et plat, comme à Paris, le vélo a un rôle important à jouer (y compris pour du transport de marchandises tant qu’on ne dépasse pas un certain volume). Il faut une politique cyclable ambitieuse.

Mais taper sur les voitures de collection (qui sont en majorité des essence et pas des diesel !) et sur les youngtimer (des gens les moins riches), c’est complètement discriminatoire, contre-productif et stupide.

Nabuchodonosor

Le 27/06/2016 à 19:04

Belle prise de position Paul, c’est tout à votre honneur et celle de BR, quitte à mettre les beaux Hidalgo de la Capitale de mauvaise Hummer…

Bien que je n’en connaisse pas toutes les subtilités, la mesure semble discriminante, tous les français n’étant pas égaux devant l’offre de transport. De plus elle institue dans les textes l’obsolescence programmée et elle organise la division du territoire par son libre accès. Pour le pays le plus visité du monde, jusqu’à maintenant, on peut s’interroger en effet sur le bien fondé de cette mesure d’interdiction…

Nabuchodonosor

Le 27/06/2016 à 19:08

Si j’ai bien capté, cette mesure fumeuse concerne les véhicules de + de 18 ans et de moins de 30 ? Comment doit-elle évoluer dans le temps, qu’en sera t’il dans douze ans quand ceux de 18 en auront donc 30 ?

Nabuchodonosor

Le 27/06/2016 à 19:41

Sans compter que cette mesure pourra être complétée dans les villes de province, à la discrétion des élus, par l’application au 1er juillet, soit d’ici quatre jours, des macarons à coller sur le pare-brise, aux dégradé de couleur parfaitement intuitif.
Le choc de simplification, c’est maintenant !

Nabuchodonosor

Le 28/06/2016 à 00:21

Bon sang mais c’est bien sûr, il s’agit d’une mesure de promotion de notre capitale qui consiste à laisser croire aux touristes en goguette que la vie y est agréable, l’air respirable et les affaires profitables puisque les carrosses qui circulent sont soit neufs soit de reluisantes et rares reliques de collection belle époque; Ah quel goût ces français !
Ben y’a qu’a faire pareil avec les bâtiments tant qu’on y est, exit la Pyramide du Louvre dans la cour Napoléon, l’Institut du Monde Arabe, Le Parc de la Villette, l’Arche de la Défense et son nuage suspendu, l’Opéra Bastille, le Bercy de Chemetov et Huidobro, La Bibliothèque François Mitterrand ainsi que la plupart des grands travaux de notre regretté Président. Et oui ma bonne dame, entre l’âge de la majorité et la trentaine, ici, on rase gratis. Comme le reprennent en coeur les danseuses de cancan de la Place Blanche en déboulant sur scène dans leur jeté coquin de grand écart: Çà-c’est-Paris !

wolfgang

Le 03/07/2016 à 20:31

Vu le prix du stationnement, les embouteillages écologiques, les interdictions de circulation, à court terme visiter Paris ne sera plus réservé qu’aux riches qui ont les moyens de se payer une bagnole neuve, un stationnement prohibitif et l’essence des embouteillages…ou bien le train (quand on a une famille, ça fait un beau budget aussi…).

Jota

Le 27/06/2016 à 19:17

Mesure absolument abjecte. Même au delà de la passion des bagnoles que nous avons tous ici, franchement comme vous le dites c’est des gens dit de gauche qui pondent ça. Mais quelle blague!! Je ne connais pas les chiffres mais combien cela représente de véhicules?

Charly

Le 28/06/2016 à 21:55

« combien cela représente de véhicules? »
Bonne question. La mairie de Paris annonce que la mesure d’interdire les voitures d’avant 97 (et non pas 98) concerne 1% du parc auto.
L’idée n’est pas de réduire la pollution, d’ailleurs Airparif a deja annoncé que ça changera rien.
Avec cette mesure, Hidalgo fait plaisir aux écolos-cocos qui lui mettent la pression, a une majorité de citadins qui en ont effectivement marre de respirer un air vicié, a l’etat qui veut pas tuer la vaches a lait automobile trop vite, aux intégristes sécuritaires (les voitures modernes sont plus sures) et au lobby automobile qui aura l’occasion de fourguer quelques neuves de plus. Le tout simplement en faisant chier une poignée de mauvais citoyens qui refusent de faire marcher le systeme en roulant a crédit + assurance tous risques ! S’en prendre aux bagnoles de plus de 20 ans, c’est une super idée d’énarque bien dans le ton habituel : brasser de l’air en se couvrant le cul au max.

Jota

Le 06/07/2016 à 16:20

J’aurais pas dit mieux!

gregocox

Le 27/06/2016 à 20:32

Je ne suis pas de Paris mais du nord de la France à côté de Lille et mon véhicule peut rouler dans Paris du fait qu’elle en CG collection est à 46ans. Néanmoins je trouve cette mesure ridicule, d’une part du fait que la plus grande partie de pollution d’une voiture c’est lors de sa construction car les matières première ne viennent pas à pied dans les usines. Ensuite c’est une mesure nombriliste et anti travailleur pauvre (smic). Il est incompréhensible que la ville du retromobile prend cette décision.
L’automobile aujourd’hui est toujours le coupable idéal pour les bobos écolos, et de ce fait est le coupable idéal de la pollution. Du reste oui je roule également en moderne diesel (Ford grand cmax 2.0 163ch powershift) et mon épouse en polo essence et ces 2 véhicules ont moins de 3 ans mais pour rien au monde je prendrai un véhicule électrique.

VDR

Le 27/06/2016 à 20:40

La première chose que nous pouvons remarquer, c’est que cette mesure est une faute non avouée des erreurs de son prédécesseur.

Plutôt que de remettre à plat, analyser les faits et choisir un compromis (une solution efficace naît toujours d’un compromis), une mesurette électorale et démagogique sortie d’un chapeau a donc été défendue comme étant un remède à tous les maux. Triste discours, mais que nous entendons à longueur de déclarations politiques, quelque soit le bord…

La question que je pose est la suivante : quand Mme Hidalgo et sa clique se retrouveront au pied du mur, au moment où il faudra bien faire un bilan, que vont-il nous sortir comme excuse? Car il est vraisemblable que cette décision (inique s’il en est, bien sûr Paul) ne changera rien à rien!

Je crains donc que ce ne soit que le début d’une sacrée escroquerie intellectuelle et scientifique, prémisse à plus de durcissement envers les parisiens… mais pas seulement : dans nos régions, selon la localisation, il existe le « PPA », Plan de Protection de l’Atmosphère. Le provincial que je suis est là directement concerné, car j’organise un rallye touristique pour véhicules de collection, et je possède une VW Karmann Ghia de 1966. Et à ce jour, impossible de trouver de quoi il en ressort.

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Presentation-des-plans-de.html

En bref, s’il faut évidemment lutter contre la pollution, il convient surtout de le faire efficacement, sans discrimination et avant tout de façon pertinente.

Jean tlemane

Le 27/06/2016 à 22:08

Salut Paul
tout à fait d’accord avec toi.
Je suis directement concerné par cette mesure, car en ce moment ma 900 de 86 me sert quotidiennement pour des trajets maison/Creche (Vanves à Villejuif par le périphérique, où les maréchaux suivant la circulation).
J’ai fait le choix de rouler en ancienne et j’assume pleinement, si je dois modifier mon itinéraire ou reprendre les transports avec ma fille de 2 ans, je le ferai. Par contre, Je suis agacé par ces mesures qui, au delà « d’entraver » mes libertés, pénalise ceux qui n’ont pas le choix : les travailleurs itinérants, les Parisiens modestes (il y en a encore)…
Une mesure basée sur les émissions de polluants aurait été plus juste à mon avis, mais encore faut-il s’entendre quels polluants prendre en compte.

Jag

Le 27/06/2016 à 22:27

Madame Hidalgo, comme le disait un chanteur français, vous avez les cheveux longs et les idées courtes. Mais un âne n’est jamais devenu un cheval de course.

Paul

Le 27/06/2016 à 23:06

ahaha j’adore ! belle référence…

E-Gwen

Le 27/06/2016 à 23:32

Merci de penser aux possesseurs de R19, c’est mon cas. Elle est sortie en 1989, possède un moteur essence.

Ironie du sort : je roule à un mélange de super SP98 et d’éthanol depuis trois années maintenant,et j’entretiens très bien le moteur, ce qui fait qu’elle pollue très peu. Le type du contrôle technique n’en revenait pas !

Comme quoi, cette décision, c’est vraiment n’importe quoi.

Merci Madame la socialiste Hidalgo (qui ne sait plus ce que cela veut dire).

Aller, encore un effort, et vous ne saurez plus ce que « peuple » veut dire.

En tout cas, pour les voitures, vous n’y connaissez visiblement rien !

E-Gwen.

Utopiaboy

Le 28/06/2016 à 13:03

Chut, ne le dites pas trop fort, car vous êtes déjà dans l’illégalité ! Votre carte grise ne vous autorise pas à circuler au bio-éthanol. C’est réservé aux véhicules nativement « flexfuel ».

E-Gwen

Le 28/06/2016 à 14:51

Alors dans ce cas, c’es toute l’industrie pétrolière qui est dans l’illégalité, puisqu’elle vent du super SP95 E10 contenant dix pour cent (10%) d’éthanol.
C’est grâce à elle que j’ai constaté que mon véhicule pouvait rouler à l’éthanol.
De plus en plus dans les stations services de France et de Navarre, on ne trouve plus que du super sans-plomb 95 E10, le super sans-plomb 95 classique se faisant plus rare , quand il n’est pas absent des stations services françaises !
Qu’est-ce qu’on fait, on dénonce toute l’industrie pétrolière qui nous conduit à rouler en toute illégalité ?

E-Gwen.

Utopiaboy

Le 28/06/2016 à 15:47

Non, je parle uniquement de l’E85. Pour un véhicule référencé comme roulant au sans plomb, son usage n’est normalement pas admis. C’est comme s’équiper au GPL et ne pas repasser à la DRIRE , ou bien mettre du « rouge » dans son vieux mazout…
Mais je ne vous fais pas procès, c’est juste une remarque.

En aparté, je m’interroge sur les modalités d’application. Les forces de l’ordre vont-elles piocher au hasard dans la circulation, une voiture d’apparence ancienne, ou bien les modèles épargnés se verront-ils affublés d’une vignette ?

wolfgang

Le 03/07/2016 à 20:32

Le rouge n’existe plus, il est blanc désormais…
Mais il doit être détectable quand même…

Eddy123

Le 28/06/2016 à 06:45

En son temps, on nous a interdit les chevaux en ville pour cause de pollution. ..
Comme d’habitude se son les plus pauvres qui trinque…

Eddy123

Le 28/06/2016 à 08:43

Dans 10, 15 ans, nos élus nous sortirons la bouche en coeur que « olala, mais il ne faut pas rouler en voiture électrique, comprenez vous, je parle vrai aux Français, ca polu, on rase des montagnes entière rien que pour un composant de la batterie qui de toute façon même blindé, ne supporte pas les chocs……. ».
A suivre…

fabzer

Le 28/06/2016 à 10:46

on ne peut pas envisager de dépolluer ces véhicules jugés trop polluant?
Un filtre, un additif, je sais pas…ça doit pouvoir se faire non?

même si elles polluent toujours plus que celles aux dernières normes, se serait toujours mieux.

et plutôt que de mettre toutes ces vieilles cacahuètes à la casse, si on peut les faire durer quelques années en polluant moins…c’est pas ça l’écologie? consommer moins c’est pas de l’écologie?

Je précise aussi que les 2 roues sont également visés…oui, oui, des véhicules qui traversent Paris en 15 minutes et ne font jamais de surplace moteur allumés pendant des heures!

martin

Le 29/06/2016 à 18:28

C’est certain.

Frédéric CORTES

Le 28/06/2016 à 10:42

Jusqu’à présent, afin de circuler dans Paris et banlieue tant pour mes besoins personnels que professionnels (je suis avocat), j’utilisais une moto Suzuki DR 350 de fin 1998 en excellent état grâce à un entretien méticuleux; faible coût d’assurance, d’entretien et d’utilisation, consommation d’environ 3L100, gain de temps, faible empreinte au sol tant en déplacement qu’en stationnement.
À partir de la semaine prochaine, si je veux éviter la RATP et son côté peu pratique (lorsqu’ils ne sont pas en grève), je serai contraint d’utiliser ma voiture qui consomme TRES LEGALEMENT de 12 à 17 L/100 en ville.
Chaque déplacement va prendre 3 fois plus de temps, me coûter 3 fois plus, et polluer encore bien davantage, sans même prendre en compte les difficultés de stationnement et son coût, mais ce sera légal!
C’est sûr que ce sera un grand progrès pour l’écologie, puisqu’on nous le martèle, mais je n’ai pas encore compris comment.
A moins que, comme le prétendent certains mauvais esprits, tout cela n’ait pour but que de nous extorquer encore davantage d’argent de manière détournée :
-soit on achète un véhicule neuf pour ceux qui peuvent se le permettre, dont 20 % de TVA pour les caisses de l’État, majorés des impôts sur les sociétés réglés par les fabricants et les concessionnaires de ces véhicules,
-soit on brave l’interdit en s’exposant à un autre impôt indirect de plus en plus répandu : la contravention.
Ceux qui ont pris cette décision ont-ils simplement mesuré le manque-à-gagner économique que cela va entraîner pour ceux qui travaillent, sans compter l’impact négatif sur la qualité de vie de par le temps supplémentaire passé dans les transports? je n’en suis pas sûr.
Quand au scooter électrique qu’on nous présente comme la solution miracle: 1 arnaque supplémentaire : pour me rendre de mon cabinet porte Maillot à Neuilly sur Seine jusqu’au palais de justice de Paris, il y a environ 7 kms Et 1 trentaine de minutes en roulant cool ; à 0,28 € la minute de location du scooter électrique, cela fait 8,40 €, donc le trajet aller-retour va me coûter 16,80 € ; en consommant 3L/100 avec mon DR 350 de 1998, qui ne sera bientôt plus autorisé à rouler dans Paris, et en prenant pour base 1 l de super 98 à 1,50 euros le litre, soit 4,50 € les 3 l, j’aurais dépensé, en faisant des détours pour atteindre 20 kms et faire 1 calcul simple, 0,90 € d’euros, soit 15,90 € de moins : les interdictions de circulation qu’on nous impose ont 1 fois de plus 1 but mercantile évident sous prétexte d’écologie ; bref, on nous prend 1 fois de plus pour des buses, mais on devrait commencer à avoir l’habitude…

Frédéric CORTES, Avocat

Vincent

Le 28/06/2016 à 14:19

Allez, je trolle : faites du vélo.
Vous parcourrez vos 7 km en 30 minutes en roulant cool.
Ca vous coûtera 0€, soit 0,90 € euros de moins qu’avec votre moto.
Elle est pas belle la vie ?

Laurent

Le 28/06/2016 à 20:45

Va dire ça aux personnes âgées, aux familles avec enfants en bas age, aux handicapés, aux commerçants qui viennent approvisionner le bobo ecolo vivant dans se petite bulle idéaliste, totalement déconnecté des réalités et j’en passe encore. Non vraiment, ce genre de conseil est risible. Il ne peut s’appliquer à tous, un peu de bon sens…

Sébastien

Le 28/06/2016 à 22:42

Inaplicable aux personnes âgées, familles avec très jeunes enfants, aux handicapés et aux livreurs… ce qui laisse donc le vélo accessible à 90% des gens qui font des déplacements pendulaires.
Sous tous les angles, le vélo (assisté électriquement ou pas) est une vraie solution dans le mix de déplacements urbains.

wolfgang

Le 03/07/2016 à 21:31

Je ne sais pas quel métier vous faites, mais je ne vois pas comment je vais pouvoir circuler à vélo en costard cravate avec ma sacoche sous le cagnard ou sous la pluie pour aller au boulot en arrivant dégoulinant de flotte ou puant la sueur.
Je ne vois pas comment je vais pouvoir déposer mes enfants à l’école non plus.
Ni comment je vais faire mes fréquents déplacements professionnels dans un cercle de 200 km autour de Paris (dans des trous perdus parfois) vu que je n’ai pas d’auto de fonction.
En trottinette électrique à recharger tous les 20 km peut-être ?

Sébastien

Le 07/07/2016 à 19:24

Le costard cravate en vélo, les hollandais y arrivent bien, sans avoir la réputation de puer. Pour tout vous dire, j’ai eu un travail de bureau en RP (mais sans la cravate), avec 30 min de vélo matin et soir (toute l’année), la moitié de mes collègues ne l’ont jamais su.
Pour amener les enfants à l’école : à pied, en vélo, en transport en commun, en covoiturage avec les petits camarades, en bus cycliste. Je n’ai rien contre la voiture, mais pour ce genre d’usage il y a des alternatives bien plus vertueuses.
Et pour les déplacements pro, vous y allez avec la ZX, le voyager ou la Jag ? 😀

martin

Le 29/06/2016 à 18:26

Pensez vous vraiment être l’exemple même de citoyen laisé par cette mesure.

J2M

Le 01/07/2016 à 20:48

Entre 17 et 29 ans, nos voitures ne valent plus rien. Ensuite elles reprennent droit à la vie. Le plus incroyable est que cette mesure imbécile va inciter à rouler en ancienne. Une Mercedes 230 E de 1983 s’est vendue (chez un spécialiste) à Bordeaux moins de 6000 € avec 110 000 km certifiés le mois dernier, et en superbe état !
Goulue, polluante et lente, mais fiable, confortable et économique en assurance. Un beau daily driver pour un pied de nez magistral … et quotidien à nos technos de tout poil. Gourmand, non ?

wolfgang

Le 03/07/2016 à 21:26

Je pense qu’avec une CG collection il faut obligatoirement l’assurance collection (alors que l’inverse n’est pas vrai). Donc il faut aussi un autre véhicule d’usage courant, c’est une exigence de l’assureur.
Pensez vous que votre assurance collection va accepter que vous utilisiez votre auto de collection pour aller au boulot ou pour vos déplacement professionnels ? bien sur que non et surtout si votre véhicule d’usage courant n’a pas droit de rouler en semaine… ce serait l’auto de collection qui deviendrait d’usage courant…
Sans compter que l’auto de collection oblige à avoir un parking (dans un immeuble bien fréquenté) sauf à se la faire dépouiller dans les rues, donc frais supplémentaires (100 à 250 €/mois selon les quartiers).
Vous serez bien obligé d’avoir une auto récente si vous voulez rouler…

wolfgang

Le 03/07/2016 à 21:07

Moi je suis très concerné par le pb. Je possède les véhicules suivants :
– ZX 1.4 i de 96 : interdite (kmétrée mais en parfait état de marche, j’ai quasi tout changé dessus moi même à part la direction). Bref invendable. Pourtant catalysée et injection monopoint exactement comme l’AX 1.0 i vendue jusque fin 98 et qui, elle, a parfaitement le droit de rouler.

– Jag XJ 40 de 90 : interdite pourtant multicatalysée et surtout avec injection multipoints (comme une auto postérieure à 97 qui a elle le droit de rouler, l’injection multipoints marquant le passage à la nouvelle norme).

– Voyager TD de 2000 : je peux rouler encore un an. J’ai refait moi même tout le moteur (3 500 € de pièces) il y a 1 an et demi juste avant l’annonce d’Hidalgo. Aujourd’hui invendable, je récupèrerait même pas le prix des pièces que je viens d’acheter si je la vendait vu qu’elle a 320 000 km…
– Moto BMW K1200RS de 98 : interdite de circuler puisque datant d’avant 2000 alors que la motorisation est strictement identique à la K1200LT vendue jusque 2003 ou 2006 (références de pièces constructeurs à l’appui) et alors que déjà en 96 quand elle est sortie ma moto avait 2 ou 3 normes d’avance sur les japonaises (elle est catalysée et a l’injection multipoints).
– Moto Yam 850 TDM de 93 : interdite de circuler.
– Moto Suzuki GT 500 de 77 : interdite sauf si je la passe en collection (c’est un 2 temps, ce sera rigolo).
– Moto Kawa 900 GPZ de 90 : interdite de circuler.

Donc comme vous le voyez, je suis confronté à un vrai soucis.
Mon Voyager diesel n’est pas common rail, il ne fait pas des particules fines mais des grosses, beaucoup moins nocives mais pas esthétiques. Je l’ai acheté parce que le PS en son temps a cédé devant les routiers et a accepté un prix faible du gasoil qui a entraîné la généralisation du diesel. Je subi le changement de politique des mêmes personnes…qui entre temps ont pris des taxes et vont en prendre à nouveau avec les autos neuves. On devrait les mettre au tribunal car ils sont responsables de la situation.

Par ailleurs, étant donné que la BM et la Jag sont en avance de plusieurs normes (il suffit de s’y connaitre un minimum en mécanique pour le savoir, d’autant plus que la Jag est aux normes US bien plus sévères), j’ai voulu me procurer les résultats des tests d’émission NEDC auprès de l’UTAC et auprès des constructeurs, pour vérifier à quelle norme Euro mes véhicules correspondent réellement. Mais sans succès.

Aucune réponse et refus de l’UTAC qui est un organisme privé mais chargé d’un service public.

L’UTAC se retranche derrière le secret de fabrication alors que ces véhicules sont anciens et plus fabriqués. Les constructeurs font les morts probablement parce qu’ils veulent vendre des bagnoles neuves ou qu’ils ont peur que des vérif soient faites entre les résultats et la réalité.

Donc en achetant (cher) des véhicules en avance technologiquement et plus propres, on est doublement pénalisé. On achète cher une bagnole propre en avance sur son temps et on est sanctionné comme si on ne l’avait pas fait…

C’est particulièrement vrai pour ceux qui ont des PSA FAP de 1ère génération et des Prius de 1ère génération…
Aucune possibilité d’être surclassé (alors que dans la réglementation ZAPA de sarko il y avait cette possibilité avec attestation du constructeur).

C’est un réglementation infondée technologiquement dans certains cas et on ne peut pas le prouver faute d’avoir connaissance des résultats des tests NEDC.

Si qqn sur ce forum a un moyen d’avoir les résultats des test NEDC, ça m’intéresse beaucoup…

D’ici un an je vais devoir investir (je ne sais pas comment car j’ai des travaux de copropriété à payer) dans une bagnole (probablement un Cactus ou la nouvelle Tipo via des mandataires pour économiser un max), donc dans des bagnoles essence injection direct avec turbo qui font des particules fines que ne faisaient pas ma ZX et qui consomment quasi autant. Et ensuite on me dira que ma bagnole neuve essence n’a pas de FAP et qu’il faut changer…

Bref ces gens tuent l’envie d’avoir une auto. C’est leur but. Ecolo autophobes primaires et anti familles.

Et il faut se rendre compte qu’il y a actuellement deux réglementations : une basée sur le CO2 (une Porsche Cayenne qui en produit beaucoup a droit de rouler et de se vendre si on paie), et une sur les normes Euros (une 106 produit peu de CO2 mais n’a pas le droit de rouler). Tout ça dans le même pays !!! c’est effarant.
Le sport consiste donc à trouver l’auto qui concilie à la fois les deux réglementations autophobes …

Charly

Le 04/07/2016 à 23:05

« en achetant (cher) des véhicules en avance technologiquement et plus propres, on est doublement pénalisé »

Exact !
Que les pouvoirs publiques aient tranché dans le vif sans s’occuper des réalités du terrain (Euro2 1er janvier 1997 pour tout le monde) je peux le comprendre, mais c’est étonnant que les constructeurs soient tous restés muets. Effectivement la plupart des voitures, surtout haut de game, etaient Euro2 bien avant 97. Par exemple la Volvo 240 est catalysée depuis 1976, donc 20 ans avant la norme !
Bizarre que le constructeur ne soit pas monté au creneau pour demander une dérogation : meme s’ils ne l’avaient pas obtenue, le buzz médiatique aurait été positif pour la marque, et c’etait un bon moyen de soutenir ses clients.
Pourtant, aucun constructeur n’a protesté. Ils preferent sans doute soutenir la mesure dans l’espoir de vendre du neuf… sans aucun etat d’ame pour leurs clients. Ce mot sera-t-il bientot remplacé par celui « d’usager » comme a la SNCF ?
Je ne suis pas pres d’acheter du neuf !

wolfgang

Le 05/07/2016 à 16:15

Ils veulent vendre du neuf et en plus désormais ils ont peur d’avoir des pb en annonçant des résultats d’émission non conformes aux réalités … ils préfèrent renoncer à communiquer sur leur avance sur les normes…

j’ai un pote qui a acheté un Touran tout neuf en TDI, il est annoncé à 4,5 l sur autoroute je crois. Il fait 7,5 l en réalité…
Mon Voyager est annoncé à 10 l environ, et c’est conforme à la réalité. Je crois que Chrysler communique sur les tests US beaucoup plus réalistes.

Herve

Le 05/07/2016 à 13:42

Bonjour
Dire que c’est un diktat c’est nier la démocratie. La lois de transition énergétique a été voté par le sénat. Par aucun écologistes par aucun communiste . par 90% des député Les républicains connus pour leur dangereuse tendance écologiste.
Alors on peut ne pas être d’accord mais diktat n’est pas le bon mot. La FFVE a négocié pour obtenir des dérogations.
Ceci dit Paul j’aime beaucoup votre blog.
Hervé

134 sénateurs les républicains que 144
110 sénateur socialistes et républicains sur 110
34 sénateur UDI sur 41
0 sénateurs communistes sur 19
15 Groupe du Rassemblement Démocratique et Social Européen (16)
0 senateur Groupe écologiste (10)
https://www.senat.fr/scrutin-public/2014/scr2014-230.html

Paul

Le 05/07/2016 à 13:47

La loi de transition énergétique (mais je peux me tromper) ne précise pas les régles d’interdiction (ou non) des véhicules motorisés, laissant cette appréciation aux municipalités. Or, j’aurai presque préférée une interdiction totale mais égalitaire, qu’une interdiction partielle et discriminatoire: voilà pourquoi c’est un Diktat (et je dis cela avec toutes les références historiques qu’implique ce mot)… quand on décide arbitrairement, avec une vision unilatérale (et pour tout dire favorisant la population la plus riche, id est celle que l’on veut voir rester à Paris), on court le risque d’être une fois de plus considérer comme une élite déconnectée du peuple. Surtout si dans le même temps aucune solution d’accompagnement et/ou de transition (parking, coût des transport en commun, connexions interurbaines etc) n’est mise en oeuvre réellement… Londres, en mettant un péage pour l’accèsà l’hyper centre, avait trouvé une solution plus intelligente (à mon sens)… Je ne suis pas contre la réduction des émissions polluantes en ville, mais je suis pour une vision de long terme équitable, et pas une vision électoraliste de court terme !

wolfgang

Le 05/07/2016 à 16:22

C’est un Diktat car Hidalgo a voulu interdire avant même l’encadrement national.
Et aussi parce que l’interdiction se borne à présumer que tout véhicule sorti à la date d’entrée en vigueur d’une norme Euro respecte juste cette norme alors :
– que certains sont en avance sur la norme (parfois de plusieurs normes pour le smotos BM par exemple),
– que certains restent sur des parkings et sont immatrulés tardivement donc sont autorisés de rouler alors qu’ils relèvent de la norme d’avant.

Donc c’est infondé techniquement dans certains cas. Je suis d’accord sur le principe de limiter la circulation de certains véhicules en ville si c’est fondé techniquement via les résultats des tests d’émission de chaque véhicule lors des homologation, pas sur une présomption qui ne peut être combattue faut d’avoir accès aux infos pour celà. C’est infondé techniquement donc attaquable en justice.

Je rajouterais que si le diesel est un poison alors pourquoi continuer à en vendre et à autoriser la production de moteurs diesel ? On a arrêté l’amiante. On ne peut pas percevoir des impôts sur du poison en en vendant et ensuite emmerder les gens qui ont acheté.

wolfgang

Le 05/07/2016 à 16:35

Je suis d’accord aussi pour dire que LR et PS c’est idem : à part Fillon, c’est tous une bande d’autophobes. On finira par même plus avoir droit de conduire.
Il suffit de voir NKM qui avait un programme idem à Hidalgo à Paris pour s’en convaincre. Ou bien regarder ce que Juppé a fait de Bordeaux : un tram, autolib PS compatible, vélos, tarif de stationnement prohibitif, et enfer total pour circuler… Si ce mec devient président on est très mal.

Vincent

Le 21/09/2016 à 21:23

Euh, ben moi je roule en R19 1.9 dT par plaisir et également par nostalgie puisque j’ai posé mes fesses dans une GTX de mes 5 ans jusqu’à 13 ans, c’est pour ça que ma première voiture fut logiquement une 19. Et quand celle-ci sera arrivée au bout (pas encore, elle n’a que 315.000km!^^), eh bien j’en rachèterai une autre!
Mais bon, ma ville faisant apparemment partie de celles qui adopteront prochainement une interdiction aux véhicules d’avant 98, et ma voiture datant de 94, elle y sera interdite de séjour… Pourtant quand j’accélère elle ne crache pas un nuage noir comme on peut voir sortir du pot de certains TDI de même pas dix ans…

gardel bernard

Le 04/01/2017 à 22:24

il existe hors de france des filtres qui se fixent dans l echappement j en ai mis un sur un camion de 1986 qui passe le ct haut la main avec homologation europeenne donc arretez les conversations steriles

Charly

Le 05/01/2017 à 15:46

Participer a une « conversation stérile » est la plus stupide façon d’y mettre fin !
De plus, la selection des véhicules qui peuvent rouler ou non se fait en fonction de l’année de fabrication, pas sur ce qui sort du pot d’echappement.

Frédéric

Le 07/08/2017 à 14:26

Personnellement je vais souvent à Paris en Z 50000 propulsé par des moteurs asynchrones triphasés de 3000 kW (je me suis documenté ! ). C’est rapide et relativement confortable.
Mais bon, il faut de l’uranium 235 pour envoyer le jus dans les caténaires… Alors on attend les futures réjouissances de Flamanville en continuant de s’en prendre plein les bronches, comme dans la Maurienne, comme à Paris, comme un peu partout.
Ne vous chamaillez pas, les pour et les contre la 504 GLD. Le mur est tout près et on se le prendra tous.

Aziz

Le 04/01/2018 à 18:16

De toutes manières, ça ne sert plus à rien de râler (sauf à montrer qu’on est français), maintenant : ça gueule, ça hurle, mais ça obéira par peur des amendes et de la fourrière. Organiser des rassemblements d’anciennes pour protester, ok, mais ça sert à rien si c’est juste quelques heures le week-end avec des voitures des années 50-60 autorisées, elles, à circuler : faîtes les choses bien et à fond, faites ces manifs en plein pendant les jours et heures interdit(e)s, avec des youngtimers toutes aussi interdites, et juste sous les fenêtres de la mairie de Paris (mais aussi de Grenoble, Lyon, Bordeaux, et des 735 autres villes qui ont suivi le diktat de l’autre conne), l’idéal étant de coalroller hidalgo (le coalrollin’ consiste à équiper un énorme pick-up US au gros V8 comme dans les séries télé d’un dispositif doté d’une manette sur le tableau de bord et d’un gigantesque pot d’échappement dans la benne; dès que vous passez à côté de la « cible », vous actionnez la manette et faites hurler le moteur et cirer les pneus afin de coller une bonne grosse bouffée de fumée noire à la,personne à enfumer; ce sont les rednecks qui votent trump qui font ça pour protester contre l’écologie).

Laisser un commentaire