Porsche 911 « 993 » : la plus belle de toutes !

Publié le mercredi 5 août 2015.
Mis à jour le vendredi 5 juillet 2019.
Retour

Parlons Porsche aujourd’hui… Concernant la marque allemande de voitures de sport, j’ai toujours été partagé. Impossible de parler de mauvaises voitures, ni de renier le mythe engendré par la 911, mais allez savoir pourquoi, je n’ai jamais été séduit totalement. Admiratif ? oui ! Consommateur ? Non ! Il y a des choses qui ne s’expliquent pas. Mais que je vais tenter d’expliquer quand même !

993 08

C’est sans doute mon côté snob : malgré l’incroyable efficacité et la technicité des Porsche, elles restent pour moi des voitures de parvenus. C’est en parti faux, car les connaisseurs me diront qu’il s’agit d’un choix judicieux quand on aime la voiture, a priori de sport. Mais c’est aussi la voiture que les « non-amateurs » achètent pour se pavaner et montrer leur réussite. J’ai donc tendance à leur laisser leurs joujoux pour me concentrer sur des belles moins clinquantes. La diversification de Porsche vers les 4×4 (Cayenne, Macan) ou les berlines (Panamera), pour réussie qu’elle soit, n’a fait que confirmer mon sentiment.

993 03

Malgré mon aversion irrationnelle pour Porsche (qui reste toute relative, on m’offre une 911, je la prends avec plaisir), il y a un modèle qui me fait de l’oeil depuis toujours : la Porsche 911 « 993 ». Pour qu’elle soit préservée de mes reproches, et surtout que je la trouve désirable, il fallait des circonstances exceptionnelles. Pour trouver grâce à mes yeux, elle eût le mérite de naître au moment où ma passion automobile est à son paroxysme. En 1993, j’ai tout juste 18 ans, je rêve plus que jamais de belles voitures, et voilà longtemps que les 911 « 964 » ne me font plus vibrer. J’attends de Porsche une révolution pour rénover la 911, un truc couillu qui change un peu la donne, façon 928 (lire aussi : Porche 928).

"Ah ce cul" aurait dit Jean-Pierre Marielle !
« Ah ce cul » aurait dit Jean-Pierre Marielle !

Porsche prendra pourtant une option plus sage : faire une 911 qui reste une 911, juste un peu plus moderne. Alors que j’attendais un grand chambardement, cette révolution de velours va, contre toute attente me séduire. La faute, essentiellement, à un dessin que je considère encore aujourd’hui comme le plus pur et le plus intéressant des 911, une sorte d’aboutissement. Loin des excès des années 80, type Turbo Look et autres appendices disgracieux, elle atteint la perfection pour un dessin « type 911 ». Bravo à Harm Lagaay, responsable du design Porsche de l’époque.

993 04

Ses qualités : une compacité incroyable (du moins à l’oeil), une musculature visible mais discrète, un regard enfin moderne en s’aplatissant un peu, une fluidité des lignes, comme si tout tombait sous le sens, un ADN Porsche mais une réelle modernité, sans tomber dans l’excès de ses sœurs, 996 et consorts, qui tireront la corde un peu trop loin. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si les 911 d’aujourd’hui cherchent (avec une certaine réussite) à retrouver ce sex-appeal qui manquait aux générations précédentes.

993 02

Voilà pour les considérations personnelles. Plus sérieusement, la 993 hérite surtout beaucoup de la mythique 959 (nous y viendrons) : son museau s’en inspire, mais surtout elle récupère le même train arrière multibras. Elle reste cependant une vraie Porsche, avec un flat Six refroidi par air (la dernière), de 3,6 litres de cylindrée et 272 chevaux (285 chevaux à partir de 1996, grâce au système Varioram) dans sa version Carrera la plus courante, le tout accouplé à une boîte 6 vitesses. Et je ne vous parle même pas de sa version turbo, dotée d’un aileron un peu disgracieux (mais qui participe à son charme) développant quant à elle 408 chevaux (j’y reviendrais, mais pour mémoire, c’est l’équivalent d’une Venturi 400 GT, lire aussi : Venturi 400 GT). Sans compter les 993 dotée du fameux kit X51 augmentant la puissance (là encore, j’en ferai un article spécifique). Bien entendu, les versions 4 roues motrices, cabriolet ou targa (en fait un toit en verre) sont disponibles !

La Turbo coiffe la gamme 993 !
La Turbo coiffe la gamme 993 !

La 993 garde pour elle le charme et l’exigence des anciennes 911, tout en gagnant en efficacité et en style. Encore exigeante, elle devient plus sécurisante, sans pour autant devenir fade. Si mon analyse peut paraître totalement subjective, il semblerait que les faits me donnent raison : la côte de la 993 s’emballe, et pour trouver une Porsche abordable, il vaut sans doute mieux se tourner vers la Porsche 911 type 996. Il faut dire que la 993, avec son moteur refroidi par air, est désormais considérée comme la dernière « vraie » 911. Il faut croire aussi que son dessin ne laisse pas insensible les amateurs, et que je ne suis pas le seul à lui trouver un physique totalement à mon goût.

993 07

Produite entre 1993 et 1998 à 68 881 exemplaires, la Porsche 993 n’est pas rare, mais elle coûte cher. Cependant, elle a pour elle une incroyable fiabilité (qui compensera le coût des pièces en cas de pépin). Moi très franchement, si j’en avais les moyens, je crois qu’elle ferait partie de ma collection (qui reste virtuelle pour l’instant).

 

Articles associés

13 commentaires

Francois Tasiaux

Le 05/08/2015 à 13:09

Tu m’amuses avec tes « certitudes » concernant certains acheteurs de Porsche.
Mais je te comprends, en Belgique aussi, il y a des snobs qui roulent en 911. Mais en général on ne les voit qu’une ou deux fois puis ils disparaissent dans l’anonymat.
La 993 est en effet plus attrayante que les 964 et 996 pour diverses raisons bien expliquées.
Quand à moi (mais tu le sais probablement) je prends beaucoup de plaisir avec ma 911 SC 3.0L 1977, 911/997 targa 4 S X51 2008 et Cayenne 2012. Un Macan turbo arrivera début 2016 ;o)

Paul

Le 05/08/2015 à 13:18

François, je n’ai pas de certitudes, juste des impressions, en toute subjectivité… Mon problème avec Porsche n’a rien à voir avec les vrais passionnés, comme toi (et je pourrais en être à vrai dire), mais à tous ceux qui n’achètent Porsche que pour leur blason. Alors mon côté snob ressort, et je préfère me tourner vers d’autres marques moins « bling bling » (mais parfois moins performantes aussi 😉 on ne peut pas tout avoir). Cela dit, tout cela reste virtuel, puisque je ne roule ni en Porsche, ni en Aston Martin, mais bel et bien en Saab: on a les voitures qu’on mérite ahahahah 😉 Amitiés. Paul

Francois Tasiaux

Le 05/08/2015 à 13:24

Bien compris. J’ai roulé 4 ans et 160.000 kms en 9000 turbo entre 1984 et 1988.
Mais tu me diras qu’une 900 c’est pas une SAAB !
Bonne continuation.

Francois Tasiaux

Le 05/08/2015 à 13:26

1988 à 1992 sorry, je vieillis…

Francois Tasiaux

Le 05/08/2015 à 13:27

9000 c’est pas une SAAB
(manger et écrire ça ne va pas)

Paul

Le 05/08/2015 à 13:33

Bah je roule bien en 9-5 loool (et manger et écrire, c’est bon signe: ta passion prend le dessus ahahah 😉 )

Francois Tasiaux

Le 05/08/2015 à 13:36

Un volant, une assiette !

David P. Alias HéliosÉole

Le 05/08/2015 à 15:15

Ah ah ah, vous m’avez bien fait rire, Paul et François. 😀
Par contre le «on a les voitures qu’on mérite» pas sûr que le conducteur de Twingo ayant inventé la vie qui va avec (sic 😉 ) que je suis peut bien le prendre. Car si je suis volontiers éclectique, j’avoue détester l’élitisme (et faire, tout comme toi, Paul, un blocage complet et teinté de rejet franc et massif vis à vis du «bling-bling» ).
Enfin soit, sans rancune et au plaisir de te lire. 🙂

Pascal

Le 10/08/2015 à 23:07

Je partage assez volontiers ton analyse sur ce modèle.
Pour moi la 993 restera la plus désirable suivie de très près par la 964.

Après les versions 4 roues motrices j’ai toujours détesté.

Ensuite je fais abstraction du milieu Porsche que j’ai pas mal fréquenté. Il est comme toute société humaine, composé des gens très bien, mais aussi de gens moins bien (parfois sectaires).

Combien de fois j’ai entendu des critiques sur tout ce qui n’était pas 911 : les 924, 944, 968 (fabuleuse auto pour moi), 928 ne sont pour eux pas des vrais Porsche…
A ceux là, je leur réponds de manière assez provocante que la dernière vrai Porsche c’est la 912 qui est restée au Flat 4 (quitte à converser avec des intégristes autant en rajouter une couche).

Greg

Le 13/08/2015 à 15:03

Curieusement, pas ma préférée, face à la 964 qui précédait.
Elle est portant fort séduisante, cette 993, et puis elle propose des améliorations bienvenues: des phares qui éclairent et des essuie-glaces qui essuient, le Vario Ram, la boite 6, l’essieu arrière « LSA » (légèreté-stabilité-agilité, ce sont bien les mêmes initiales en Allemand).
A ce propos, cet essieu LSA, sorte « d’avance sur héritage » des travaux entrepris pour les Boxster et 996 qui allaient suivre, découle dans sa conception de l’essieu « Weissach » (multibras) de la 928 et non de la 959.
En effet, celle-ci s’en remettait à de simples (mais généreusement dimensionnés) quadrilatères superposés, sans doute préférés pour leur robustesse, la 959 étant née par et pour la course.

Paul

Le 13/08/2015 à 17:22

Merci pour ces précisions bienvenues et pour ton érudition qui se confirme commentaire après commentaire. Chapeau ! 😀

Heloic D.

Le 14/08/2015 à 23:24

Je découvre a l’instant cet article sur la 993…
En effet et ce sera toujours le cas certains achètent porsche pour avoir le blason sur le capot ou au porte-clefs 🙂
On ne pourra rien y changer mais je pense que pour certains modèles de porsches et en particulier les propriétaires de 911 à air méritent que l’on ne les jugent pas trop hâtivement… Souvent ce sont de réels passionnés de mécanique auto, pilotes automobiles, en clair des passionnés avec une histoire automobile derrière eux 😉
La 993 est une auto très belle certainement la plus belle 911 et surtout très agréable a piloter une boîte souple précise et ferme un confort au top et un son incroyable rauque et envoûtant que l’on ne retrouve pas dans les moteurs à eau des générations suivantes.
La 993 est tout simplement une fabuleuse auto.
La remplacer est un dyleme car elle distille un plaisir de conduite dont il est difficile de se passer même pour des modeles plus performants mais souvent plus exclusifs.
Fiable elle démarre toujours au quart de tour pour prendre cette corniche sinueuse en direction de son lieu de WE ou bien rejoindre le circuit du coin apres le café croissants avec les potes.
La 993 c’est une sportive vraiment particulière qui ne laisse pas indifférent.

Paul

Le 14/08/2015 à 23:26

C’est le sentiment que j’avais aussi 😉

Laisser un commentaire