Porsche 984 « Junior » : les prémices du Boxster

Publié le mercredi 15 novembre 2017.
Mis à jour le mardi 11 décembre 2018.
Retour

1984, d’Orwell, c’est d’une certaine manière la description anticipée du monde d’aujourd’hui. La 984 quant à elle, c’est la vision so eighties d’un Boxster avant l’heure, une vision d’un futur qu’on voulait proche, chez Porsche, mais qui attendra les années 90, le temps de se refaire une santé financière. Voici donc la petite histoire de la Porsche 984.

D’une certaine manière, Porsche a toujours voulu sortir de la monoculture 911, avec les Porsche à moteur avant (928, 924, puis 944 et 968). Dans les années 80, la marque allemande veut aller plus loin, avec des même des idées de berlines (lire aussi : Porsche 989). Mais avant d’en arriver là, Porsche va réfléchir à une baby-Porsche, nom de code 984.

L’aventure commence étrangement avec Seat. La marque espagnole avait fait appel à Porsche pour la conception de moteurs 4 cylindres pour sa Ronda (lire aussi : Seat Ronda) ou l’Ibiza (lire aussi : Seat Ibiza). Seat n’avait pas encore intégré le groupe Volkswagen (cela arrivera en 1986), et Porsche non plus (rendez-vous en 2012 après avoir cru racheter VW), et les deux marques voyaient d’un bon œil leur travail en commun : pour Seat, c’était un bon en avant en matière de technologie, tandis que pour Porsche, cela faisait rentrer de l’argent grâce à son bureau d’étude. Les deux partenaires vont même aller plus loin en planchant sur un projet de petite sportive à moteur arrière, baptisé PS (pour Porsche-Seat).

La PS restera au stade d’ébauche, mais l’idée va trotter dans la tête des ingénieurs de chez Porsche : et si on offrait une petite sœur à la 911 qui soit plus proche de l’idée qu’on se fait d’une Porsche que la 924 ? La solution était là, sous leurs yeux : la PS ! A partir de 1984, le projet PS donne donc naissance au projet 984, surnommée en interne Porsche Junior : une petite sportive dotée d’un 4 cylindres Boxer placé à l’arrière, et refroidi par air, avec une puissance correcte de 120 à 150 ch. De quoi séduire une clientèle plus jeune avec une vitesse de pointe de 220 km/h mais un prix étudié pour rester proche des 40 000 DM !

Stylistiquement, on retrouve, notamment à l’avant, un dessin proche d’une 928, tandis que l’arrière évoque une 911 modernisée. La voiture est compacte, équilibrée, moderne et valorisante. Entre 1984 et 1987, 10 millions de DM vont être investi pour imaginer 4 versions (coupé, cabriolet, targa, roadster) de cette 984, dont le premier modèle roulera en juillet 1987, tandis que les projets seront présentés au board en septembre de la même année.

Mais en 1988, patatra, le projet fut définitivement stoppé : la crise de 1987 et son fameux krach était passée par là, et les finances commencèrent à manquer chez Porsche tandis que la clientèle des yuppies envisagée, touchée de plein fouet par la chute boursière, se réduisait comme peau de chagrin. Sans moyen, sans marché, Porsche fit ce qu’on appelle profil bas… Adieu 984, adieu aussi projet 989 de berline : il faudrait tenir avec les modèles existant ou à venir, 911, 968 et 928.

Ce n’est qu’au début des années 90 que Porsche se remettra à l’ouvrage pour finir par lancer en 1996 le Boxster, sorte d’héritier de la 984 dix années plus tard, connu sous le nom de Typ 986. Initié en 1992, il n’aura finalement patienter que 4 ans après l’enterrage de la 984, et en gardera la philosophie tout en revoyant les ambitions à la hausse avec un 6 à plat plutôt qu’un 4 à plat. Suivront ensuite le Cayenne et la Panamera pour donner à la gamme la largeur qu’ambitionnait Porsche dès les années 80. Visionnaires, mais aussi persévérant, les hommes de Stuttgart non ?

Images: Porsche AG

Articles associés

8 commentaires

Yohann

Le 15/11/2017 à 13:28

Intéressant.
Un peu à l’image du mot « enterrage », prototype du bureau d’étude Boitier Rouge qui donnera plus tard le mot « enterrement »…

Merci pour vos articles, et pour cette rigolade ponctuelle.

Paul

Le 15/11/2017 à 13:36

en fait c’était un peu fait exprès, l’enterrage étant un terme de fonderie, constituant à agglomérer de la terre autour d’un moule … ce qui a donné aussi le mot déterrage 😉 (en langage courant, c’est d’une certaine manière cacher quelque chose, puis, pour son contraire, le rendre à nouveau visible 😉 )

Y.

Le 15/11/2017 à 13:53

Super.
Je ris d’abord et j’apprends ensuite, quoi que sans explication je pense que pas mal de gens n’auraient pas compris : j’ai été sculpteur plusieurs années, et utilisé à de nombreuses reprises les services de fondeurs, et je ne connaissais pas ce mot… honte à moi, y compris de ne pas avoir commencé par vérifier dans le dictionnaire, qui me dit que le terme est constaté depuis 1755…

Paul

Le 15/11/2017 à 14:00

pas de problème, au contraire, les commentaires étant là pour ça (et souvent enrichissent le contenu, plus encore que l’article, je connais les lecteurs, souvent plus érudits que moi)… Pour l’enterrage, y’a justement une notion « provisoire » que n’a pas l’enterrement, qui me plaisait plus 😉

Fafagano

Le 07/06/2018 à 13:38

Ca nous apprendra a nous moquer…

Greg

Le 15/11/2017 à 14:53

Cette maquette datant des années 80 semble posséder un toit rétractable 😉
Solution écartée par Porsche pour le Boxster en raison d’un moteur en position centrale arrière, mais véritable martingale pour les SLK puis 206 CC !

Fcm1932

Le 16/11/2017 à 09:19

Je pencherais plutôt pour un hard-top qui se range dans le coffre, cf. photo 2. Ceci dit, c’est moins pratique mais au final le résultat est le même.

bruno

Le 17/11/2017 à 01:01

sympa la 984, ça aurai pu marcher sans la crise de 87
sinon, c’est du teasing, la derniere photo avec la 928 cab ??
il y a bien qqe infos sur les cab maison des tuners allemand ( Buchmann et Buchmann (B&B), Strosek, Gemballa, Jurinek, Koenig, Hamann) et sur les transfo américaines ( Technology Ltd – 3 ex et Carelli design – 8 ex), mais rien a part qqe photos sur le cab developpé en 1987 par Porsche eux meme
http://www.4legend.com/2017/carelli-design-c928-porsche-convertible-une-porsche-928-cabriolet-produite-a-8-exemplaires-aux-usa
http://www.ottority.com/en/wall/brand/porsche/model/928/type/cabriolet

Laisser un commentaire