Premier Rio : World mix

Lundi 12 décembre 2016
Retour

Le Premier Rio est un drôle de SUV. Non pas par son aspect, assez quelconque, mais parce qu’il est issue d’une collaboration japono-sino-indo-franco-italienne ! Qui dit mieux ?

Pour expliquer la genèse du Premier Rio, il va falloir faire pas mal de parenthèses et des parenthèses dans les parenthèses ! Avant de lire la suite, on vous conseille de vous armer d’une boite d’aspirine…

Le Daihatsu Terios à l’origine de l’aventure Zotye puis Premier

En 1996, Daihatsu lance le SUV compact Terios. Il est relifté en 2000. Toyota, la maison-mère, songe à la fabriquer en Chine, pour le marché local. Il s’oriente vers son partenaire FAW. Le Terios est produit chez Huali, à Tiajin. Hasard ou coïncidence, cette filiale de FAW assemble depuis la nuit des temps des Daihatsu Hijet et Charade (pour son propre compte.) Comme les Chinois ne connaissent pas Daihatsu, il est vendu comme un « Toyota Dario Terios ». La commercialisation débute en 2003 et les ventes sont décevantes. Un projet de deuxième ligne de montage, chez Anchi, fait long feu. En 2006, un nouveau Terios apparait au Japon. Toyota n’a pas envie de le commercialiser en Chine et la production à Tiajin est arrêtée.

Le Zotye 2008, qui deviendra ensuite Nomad, puis 5008

FAW conserve néanmoins l’outillage et les moules du SUV. En Chine, rien ne se perd et Zotye saute sur l’occasion. Il rachète le tout, y glisse un moteur Mitsubishi et voici donc le RX6400. Toyota s’énerve et pour calmer le jeu, il maquille l’avant de l’ex-Terios et le renomme « 2008 »… Mais lorsque l’année 2008 s’achève, par éviter d’être has been, il est rebaptisé « Nomad ». Au moins, Zotye donne l’impression de lancer de nouveaux véhicules en permanence, alors que c’est toujours le même !

Le Premier Rio recevra d’abord un moteur TUD Peugeot, puis un Multijet Fiat

A l’époque, l’automobile chinoise se consolide. L’heure est à la croissance et à l’exportation. Comme nombre de Chinois, Zotye n’a ni les moyens, ni l’envie de développer à ses frais un service export. Heureusement, il trouve une solution de l’autre côté de l’Himalaya. En effet, après dix années de Léthargie, l’Indien Premier Automobile souhaite revenir. Comme l’Inde surtaxe les importations, il est décidé que Zotye expédiera des Nomad en kits à Premier, qui les assemblera. Pour le moteur, pas de problème : Premier dispose d’un stock de 1,6l 58ch TUD5 PSA remontant à l’époque où il assemblait des Peugeot 309 (NDLA : il s’agissait d’ailleurs d’une motorisation spécifique aux 309 Indiennes, lire aussi : Les aventures de Peugeot en Inde). Le premier Rio est ainsi lancé fin 2009. Le dossier de presse met l’accent sur la longue tradition automobile du constructeur, « oubliant » de mentionner les origines Chinoises du véhicule…

En 2010, le Zotye 2008 évolue en 5008, avec un lifting à la clef. Le Rio n’évolue pas tout de suite. Vers 2012, le stock de TUD5 atteint un seuil critique. Premier fait jouer ses vieilles relations avec Fiat pour obtenir des 1,3l Multijet 72ch. Un nouveau Rio, reprenant les traits du 5008 et équipé du moteur Fiat, arrive en 2013. A la même époque, son cousin Chinois reçoit un troisième (!) facelift, prenant le nom de T200. Visiblement, chez Premier, le succès n’est pas au rendez-vous. Le T200 ne franchira pas l’Himalaya et le Rio de quitter la scène discrètement, fin 2015.

Texte: Joest Jonathan OUAKNINE

Articles associés

8 commentaires

rubinho

Le 12/12/2016 à 17:02

Tenir de 1997 à 2012, y avait un sacré stock de TUD5 à écouler chez Premier… PSA avait aussi envoyé ses prévisionnistes en Inde avec la 309… 🙂

Quentin

Le 12/12/2016 à 18:25

Je me disais bien après l’avoir vu dans un « Toutes les voitures du monde » de l’A-M qu’il devait avoir un rapport avec le premier Terios. Le plus drôle dans tout cela, c’est que Zoyte produit aujourd’hui des SUV au look et à la technologie modernes, le tout à des prix chinois, et qu’ils réalisent d’excellents scores tout en commençant à exporter. Quant à Premier, je vois mal comment ils pourraient survivre aujourd’hui face à des Renault Duster, Maruti Vitara ou Hyundai Creta, pour ne citer que les stars.

Chan Claute Fan Tamme

Le 12/12/2016 à 20:10

Tu fois ce qui est trôle c’est qu’un mix comme ça, chez nous autres les pelches, on appellerait ça un waterzoyte !

Eddy123

Le 13/12/2016 à 07:14

Un 4*4 chinois,moteur Peugeot 309 indien… tout ce que j’aime!!! Excellent!!!

Michel

Le 13/12/2016 à 19:09

Un vehicule nommé 2008 avec un moteur PEUGEOT, rien de plus normal 😀

Paul

Le 13/12/2016 à 19:10

Non, la Zotye 2008 n’a pas un moteur Peugeot, mais la Premier Rio oui 😉

Ulysse Murguet

Le 17/12/2016 à 18:28

Ca veut dire qu’ils ont montés des moteurs qui dormaient dans un hangar depuis au moins 20 ans ?

koko150

Le 29/12/2017 à 12:27

tres belle article, au fait tu pourrait faire un article sur la SAIPA ARIO, qui est elle meme derive de la zotye Z300 qui elle meme vient de la toyota allion version 2007

Laisser un commentaire