Quand Chrysler détruit ses Viper RT/10

Publié le dimanche 9 mars 2014.
Mis à jour le vendredi 14 juin 2019.
Retour

En 1992, Dodge, filiale de Chrysler, épatait le monde en lançant en série la Viper RT/10, monstre au capot sans fin propulsé par un V10 de 8 litres et 400 chevaux (lire aussi : Dodge Viper). Cette auto, dont la descendante est toujours produite sous la marque SRT (la filiale haute performance du groupe Chrysler), devint le symbole du renouveau des muscle cars américaines. Et bien entendu, elle impressionna plus d’un enfant ou adolescent de cette époque.

Désormais, ce sont des modèles de collection qui pour certains se négocient parfois très chers. Pourtant, 93 exemplaires de la RT/10 ont été ou vont être détruites par Chrysler. Oui vous avez bien lu, et des photos qui circulent sur le net l’attestent.

Ces clichés ont provoqué l’émotion des amateurs de la marque, et Chrysler a du s’expliquer. Il s’agit en fait de modèles de pré-série datant de 1992 qui avaient été mis à la disposition d’écoles de mécaniques à des fins éducatives. Le contrat signé entre Chrysler et les établissements concernés stipulait que ces véhicules restaient la propriété du constructeur, et qu’elles seraient détruites lorsqu’elles seraient dépassées technologiquement. C’est donc la raison invoquée par Chrysler pour justifier ces destructions, arguant qu’elles n’avaient plus de valeur éducative.

Mais il se murmure sur le net une autre raison : un de ces bolides, non homologués pour la route, aurait été impliqué dans un accident, ce qui aurait entraîner la décision soudaine de Chrysler. Quelle que soit la raison réelle, les 93 modèles vont être détruits malgré les pétitions qui circulent pour les sauver.

Pour plus d’information (en anglais) : http://www.thetruthaboutcars.com/2014/03/chryslers-crushing-vipers/

Articles associés

1 commentaire

Flo

Le 22/03/2014 à 19:24

Les photos de destruction présente une Viper GTS.

Félicitation pour le blog au passage.

Laisser un commentaire