Quantum H4: l’originalité so british !

Samedi 18 juin 2016
Retour

Vous aimez la Ford Fiesta de façon inconsidérée, mais vous aimeriez rouler cheveux au vent ? Ou alors vous trouvez la Mazda MX5 tellement commune (lire aussi : Mazda MX5) ? Pire encore, vous êtes un fanatique de l’Angleterre en général et de ses kit cars en particulier ? Alors la Quantum H4 est la voiture qu’il vous faut !

L'arrière très spécifique de la Quantum Saloon... l'avant quant à lui est identique avec la 2+2
L’arrière très spécifique de la Quantum Saloon… l’avant quant à lui est identique à la 2+2

Car l’Angleterre est un pays particulier, où il est assez facile de devenir constructeur automobile, puisqu’en deçà d’un certain volume de production, les normes y sont bien moins draconiennes qu’en France, ce qui a donné naissance à un paquet de petites officines construisant répliques ou voitures de sports montées ou en kit. Le résultat est parfois très artisanal, mais certains ont réussi, du moins pendant un temps, à sortir du lot : c’est le cas de Quantum Sports Cars.

La 2+2 Convertible, le best seller !
La 2+2 Convertible, le best seller !

Créée en 1987 par deux frères, Harvey et Mark Wooldridge, Quantum ! L’idée est simple : proposer une version coupé à tendance sportive et dotée d’une carrosserie en fibre de verre sur la base d’une Ford Fiesta 1 et appelée Coupe. Après 3 prototypes et 14 voitures ou kits construits, les deux frères s’attaqueront à un nouveau modèle en 1991, sur la base de la Fiesta 2 : la Saloon. Le design évolue légèrement, tandis que la base se modernise.

2+2 02

2+2 Quantum

Avec la Saloon, on entre dans une dimension plus professionnelle, et les ventes s’en ressentiront : 214 exemplaires seront produits jusqu’en 1998. Mais le véritable succès du petit constructeur anglais sera la version cabriolet, toujours sur base Fiesta 2, la 2+2 Convertible, lancée en 1993. Comme sa sœur à toit dur, la Convertible reçoit généralement le 1,8 litres de 130 ch de la Fiesta XR2i. Je dis généralement, car comme toute kit-car qui se respecte, elle peut aussi bien recevoir d’autres moteurs issus de la gamme Fiesta. Certaines recevront même a posteriori des moteurs diesel. Avec 455 exemplaires vendus jusqu’en 1998, la 2+2 est le best seller de la gamme Quantum.

H4 03
La H4, une sorte de MX5 artisanale plutôt réussie, à vrai dire, si l’on considère la base Fiesta !

Mais le modèle le plus abouti de l’histoire c’est sans doute la H4, lancée en 1998, avec pour base la Fiesta 3 dont elle récupère les feux arrières à l’identique (certains changeront ces feux pour d’autres, plus personnalisés). Là encore, la H4 peut recevoir plusieurs moteurs de la gamme Fiesta. Le vrai progrès se voit dans le design de la voiture. De l’arrière, on dirait un roadster Fiesta, et de l’avant, la ressemblance avec une MX5 NB (en moins réussie) est flagrante.

H4 05

Son originalité vient surtout de son toit façon Venturi Transcup (lire aussi : Venturi Transcup), en moins sophistiqué en proposant 3 configurations : coupé, targa, ou cabriolet, le tout avec un toit en dur ! La qualité de fabrication est un engagement pris par les frères Wooldrige (comme en témoigne le reportage en bas d’article), et on pourrait presque prendre cette H4 pour une voiture de production, malgré son design un poil trop « copieur ». Surtout, comme toutes les Quantum, sa carrosserie en fibre de verre lui assure des performances en net progrès par rapport à une Ford Fiesta équivalente : car si les moteurs sont les mêmes, comme le châssis, le poids, lui, baisse considérablement !

H4 02

Pourtant, la H4 ne connaîtra pas le même succès que sa grande sœur 2+2 Convertible, avec seulement 215 exemplaires produits entre 1998 et 2003. Il faut dire que les progrès des grands constructeurs pour produire des petites séries séduisantes et relativement bon marché (la 206 CC en est un bon exemple) ont rendu moins intéressants les kit-cars du genre de ceux produits par Quantum. En outre, l’entreprise, en difficulté face à la baisse de la production, change de propriétaire en 2001, les frères Wooldrige quittant l’aventure après 14 ans de bons et loyaux services. La production sera maintenue jusqu’en 2003, mais de nouveaux modèles sont alors lancés : la Sunrunner (sorte de buggy sur base Fiesta) et une énième réplique de Lotus Seven (lire aussi : Lotus Seven), l’Xtreme, a priori encore produits aujourd’hui malgré un nouveau changement de propriétaire en 2010.

H4 04

Les modèles les plus intéressants sont donc les Coupe, Saloon, 2+2 ou H4 (H pour Harvey Wooldridge, qui l’a dessiné, et 4 pour le 4ème modèle de la marque), parce qu’ils sont représentatifs du goûts des anglais pour « rouler autrement ». Alors bien sûr, c’est pas toujours très réussi, notamment les Coupe et Saloon, assez patauds, mais cela peut suffire à certains pour appartenir à la caste des aventuriers automobiles. Il existe d’ailleurs un club des propriétaires (https://www.quantumowners.co.uk/) qui entretient le patrimoine de la marque (ils ont par exemple racheté le 3ème proto du Coupe pour le rénover) et qui met en relation acheteurs et vendeurs. Si cela vous tente, je vous accorderai volontiers le label « Boîtier Rouge » !

Un peu d’images animés :

 

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire