Rallye d’Aumale : voitures et chevaux pour la bonne cause

Publié le mercredi 27 mars 2019.
Retour

Mêler la passion des chevaux, du polo, de l’automobile, du patrimoine et de l’histoire, le tout en contribuant à la solidarité, voici les objectifs du Rallye d’Aumale qui, depuis sa première édition en 2015, rencontre un succès à la hauteur des ambitions des organisateurs. Cette année, CarJager devient l’un des partenaires de l’événement qui soutient l’Institut Curie et l’association Amour d’Enfants Picardie, dédiée à l’amélioration du bien-être d’enfants en situation de handicap physique, mental ou social (plus de 30 k€ récoltés en 5 éditions qui ont permis de financer 1 à 2 essais en laboratoires à l’institut Curie et Imagine For margo).

Le domaine de Chantilly, qui accueille le départ du Rallye, est au coeur du projet des fondateurs, notamment Charles Leroy, et ce domaine, évidemment, fut lié au Duc d’Aumale, plus connu sous le nom de Henri d’Orléans, 5ème enfant du dernier roi de France, Louis-Philippe. Propriété du dernier Prince de Condé, elle revient en héritage au jeune Duc qui ne cessera de chérir son domaine, y compris durant ses campagnes algériennes ou pendant son exil anglais. A sa mort, et sans héritier, il lègue le domaine et sa tradition équestre à l’Institut de France.

Une histoire de famille

La voiture a succédé au cheval au cours du XXème siècle : voilà pourquoi associer ces deux passions, dans un cadre fastueux, tout en retrouvant l’ambiance des concours d’élégance d’antan, semblait logique pour les fondateurs du Rallye d’Aumale. Le domaine a évidemment répondu présent dès le départ, tout comme le Polo Club de Chantilly, pour soutenir cette initiative devenue aujourd’hui un classique des événements automobiles.

Charles Leroy, l’un des organisateurs, nous explique :

“L’histoire du Rallye d’Aumale est avant tout celle d’une belle histoire de famille ; mon père, mon frère et moi. Nous avons chacun des métiers différents et très complémentaires (équipages et road book me concernant, la communication pour mon frère et l’administratif et la logistique pour mon père). Natifs de Chantilly et joueur de polo, j’ai eu l’idée d’associer mes deux passions sur un même lieu ; le polo et les voitures anciennes. Depuis sa création, le Rallye d’Aumale a une toujours eu cette dimension caritative avec un attachement pour la cause des enfants. Le succès a été immédiat ; 130 équipages la première édition et plus de 2 000 spectateurs le Jour J. La chance nous sourit également dans la mesure où nous avons toujours eu un temps incroyable et des températures supérieures à 20°C. Nous avons réussi à fédérer autour de nous de nombreux jeunes qui comme moi n’ont pas forcément les moyens d’avoir une Daytona dans son garage et souhaite tout de même vivre cette passion de l’automobile de l’intérieur. le club rassemble essentiellement des jeunes trentenaires et une minorité de collectionneurs qui nous parrainent. Seul regret, nous n’avons jamais eu l’occasion de participer à un rallye mais cela va changer ; nous ferons la prochaine coupe des Alpes ensemble pour la première fois entre père et fils.”

Plus de 200 équipages et 6 500 spectateurs en 2018

Entre les débuts (l’édition 2015) et aujourd’hui, que de chemin parcouru : en 2018, pour sa 4ème édition, le Rallye d’Aumale réunissait 200 équipages, 6 500 spectateurs et 8 matchs de Polo. Un amateur de voiture ne pourra qu’apprécier la puissance, l’intensité d’un match de Polo et l’obligation de dextérité du cavalier comme du cheval. C’est tout l’intérêt du Rallye d’Aumale : offrir un double spectacle avec un objectif qualitatif (pour les participants ou les spectateurs) et caritatif.

Rendez-vous le dimanche 7 avril au Polo Club d’Apremont, de 8h à 17h30, et profitez de l’alliance de 200 voitures historiques ou sportives et du sport équestre.

Parking gratuit, accès au village gratuit, possibilité de voir le match de polo, les avions et déjeuner sur place (foods trucks). Possibilité de commander en prévente le panier pique nique chic (qui donne accès à la zone VIP) ici.

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire