Range Rover Velar 1968 : aux origines du nouveau Velar

Mercredi 22 février 2017
Retour

Quand une marque se sert de son passé pour écrire son futur, cela me plaît toujours. Aussi, lorsque j’ai reçu le communiqué de presse de Land Rover annonçant le lancement du tout nouveau Velar, s’intercalant entre l’Evoque et le Range Sport, je me suis dit qu’il fallait que je vous parle de ce fameux Velar auquel Land Rover fait référence aujourd’hui.

La maquette en clay figeant ou presque les ligne du Range Rover. Sur le capot, il s’appelle toujours Road Rover

Selon Land Rover, Velar est un nom dérivé du latin Velare, qui veut dire voiler, ou cacher : ce nom aurait été choisi pour camoufler les 26 véhicules de pré-production du Range Rover en 1969. Pourtant, ce nom est apparu plus tôt, en 1967 pour être exact. Le premier prototype du Range, numéro de châssis 100.1, portait encore le nom évoqué à la fin des années 50 : Road Rover. La maquette en clay qui figea les lignes du Range porte elle aussi le nom Road Rover. En 1968, un deuxième prototype, numéro de châssis 100.2, est produit en conduite à gauche.

Entre fin 68 et mi 69, 5 autres prototypes seront construits sous le fameux nom Velar (100.3 à 100.7). C’est le cas de l’exemplaire qui illustre cet article, numéro de châssis 100.6 : les lignes du Range sont figées et le nom Velar est bien présent sur le capot et sur le hayon. C’est le seul exemplaire connu ayant survécu.

Entre fin 69 et début 70, 25 exemplaires de pré-série furent produits, et immatriculés en 1970 du numéro YVB 151H au numéro YVB 175H. Ils sont effectivement souvent nommés Velar, mais portent des logos Land Rover. Peut-on vraiment les appeler Velar comme le dit Land Rover dans son communiqué ?

Autre petit point rigolo : Land Rover parle du verbe latin Velare pour expliquer le nom Velar. Pourquoi avoir perdu le E dans l’affaire ? Une autre explication moins glamour existe : il s’agirait d’un acronyme, Vee Eight Land Rover, faisant référence au V8 présent sous le capot du Range. En revanche, il semblerait que les 7 prototypes et les 25 pré-séries aient été produits par la société Velar, enregistrée à Londres (et non par Land Rover, pour des questions de confidentialité justement).

On dira donc que Land Rover simplifie aujourd’hui l’histoire en parlant de 26 (et non 25) Range Rover de pré-production appelés Velar. Mais il s’agit d’un détail, ce qui est amusant c’est que ce nom refasse surface aujourd’hui comme pour légitimer ce 4ème modèle de la gamme « Range ». Jusqu’à aujourd’hui, l’Evoque, le Range Sport et le Range Rover la constituait, mais à partir du 1er mars, il faudra compter sur le Velar, plus compact que le Sport et plus grand que l’Evoque.

Utiliser le nom Velar issu de l’histoire du Range Rover est pour moi une excellente idée, alors que Land Rover a annoncé durant le salon Rétromobile le programme Range Rover Reborn destiné à restaurer des exemplaires d’époque pour un prix modique de 150 000 euros (prix de base). Voilà ce qui s’appelle faire d’une pierre deux coups : trouver un nom légitime à un nouveau modèle, et rappeler les débuts du Range qui révolutionna le monde du 4×4 en devenant le premier SUV de luxe au monde. Un rappel qui ne fait pas de mal aujourd’hui alors que le concept a débarqué chez tous les fabricants « premium » ou luxe : Porsche, Jaguar, Bentley, BMW, Mercedes, ou Audi.

Images: Land Rover, DR.

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

8 commentaires

Nicolas Roughol

Le 22/02/2017 à 12:45

Bonjour Paul, quelques précisions et corrections. Le nom Velar est né de l’imagination d’un ingénieur d’Alvis, alors propriété de Rover Company depuis 1967, pour effectivement masquer la vrai origine des prototypes du Range pour leurs essais sur route. Les prototypes étaient badgés VELAR, dont les lettres étaient directement issues des véhicules Alvis et Rover de l’époque, en particulier de la Rover P6.

Tu mentionnes 7 prototypes dont seul celui en photo, le 100.6, aurait survécu, ce n’est pas exact puisque le 7ème (100.7) existe également toujours à ce jour : http://www.wods.dk/rangeRover/hi/limited/1970-r-hist-limi-velar-prototype.htm

Une société VELAR avait effectivement été établie pour l’enregistrement des prototypes et des véhicules de pre-production, et basée à Londres, afin d’éviter de lier leurs immatriculations à Solihull, berceau de Rover Company. Le dirigeant déclaré de la société fantôme VELAR était Geoff Miller, ingénieur développement du programme Range Rover.

VELAR a été utilisé pour l’enregistrement des 7 prototypes, des 27 exemplaires de pré-production et des 20 exemplaires de production assemblés pour le lancement presse en mai 1970. A partir de cette date, le nom Range Rover étant officialisé, VELAR n’avait plus de raison d’être. Outre les 2 prototypes mentionnés, la plupart des autres exemplaires de pré-prod et de lancement presse subsistent aujoutrd’hui, et les 20 exemplaires de prod en particulier n’ont jamais été badgés VELAR, bien qu’enregistrés sous ce nom, puisqu’ayant vocation de toute façon à être dévoilés sous leur nom officiel.

De toute façon, ils n’auraient pas pu être enregistrés par Land Rover en tant que tel, comme tu le suggères, puisque la société Land Rover n’a été créé qu’en 1978. Jusqu’à cette date, le Land Rover et le Range Rover n’étaient que des produits de The Rover Company, elle-même membre de British Leyland à partir de 1968.
C’est d’ailleurs parfaitement visible sur les plaques constructeurs de tout Land/Range construit jusqu’en 1978, y compris le Reborn présenté à Retromobile et qui est de 1978, et dont la plaque mentionne bien « Manufactured by Rover »

Paul

Le 22/02/2017 à 14:10

Ah merci pour ces précisions hyper intéressantes… Voilà ce qui me plaît ici: que les commentaires soient aussi intéressants (voire parfois plus) que les articles… Tu confirmes ce que je subodorais (seuls le 7 premiers ont été badgés Velar, et pas les 25 de pré-prod… Land Rover communique pourtant aujourd’hui sur la date 1969, et sur ces véhicules qui furent tous, comme tu le dis, badgés Range contrairement aux 7 premiers protos badgés Velar… Si tu as d’autres infos, je suis preneur of course !

Nicolas Roughol

Le 22/02/2017 à 17:12

Ce que je sais avec certitude, c’est que les 20 premiers exemplaires presse n’ont jamais été badgés VELAR, par contre il semble bien qu’une partie au moins des 27 (et non 25) exemplaires de pre-prod l’aient été. Certains ayant conservé ce badging une fois l’annonce officielle faite, d’autres ayant eu leur badging changé en Range Rover par la suite. Il faudrait être un expert de l’histoire Range Rover pour en être certain et savoir précisément lesquels, et c’est loin d’être mon cas…

Automotiveandlifestyle.com

Le 22/02/2017 à 13:50

Nicolas a tout dit… à lire le numero actuel d octane sur le sujet

Nabuchodonosor

Le 22/02/2017 à 13:56

En tous cas bravo pour le positionnement market de ce nouveau modèle, promis à un bel avenir à Velar et la manière…
🙂
Sornodochonuna

Arnaud

Le 05/07/2017 à 18:42

Moi c’est bizarre mais je n’aime pas le réchauffé marketing que l’on nous sert pour légitimer une nouvelle auto comme s’il en était besoin….
Storytelling…

Juste pour info Paul : Clay c’est Argile en Français dans le texte 😉

Merci pour cette nouvelle belle histoire en tous cas

Kara

Le 14/01/2018 à 19:15

Même si j’aime beaucoup le Range, il faut rendre à César…
Le premier 4×4 de luxe fut le Jeep Wagoner, sorti dès 1963 ! Et produit jusqu’en 1991.
Je pense qu’il s’est très peu vendu en Europe, alors que le Range a mis longtemps à débarquer aux States, donc ils n’ont pas beaucoup en concurrence frontale…
(d’ailleurs un SUV préhistorique produit pendant presque 30 malgré quelques faillites, ça pourrait être assez BR comme engin 😉 )

jo schmit

Le 16/01/2018 à 06:36

belle article avec des réponses bien renseignées. Le premier 4×4 de luxe bien que miins confortable que le Range etait le Toyota FJ35 3.8L6cylindre de 1956-1960.

Laisser un commentaire