Renault 25 Limousine : la dernière tentative !

Samedi 18 avril 2015
Retour

Il est toujours amusant de voir combien les échecs des uns n’effraient jamais les autres ! Malgré l’échec de Peugeot sur le marché de la limousine avec sa 604 rallongée par Heuliez (lire aussi : Peugeot 604 Limousine HLZ), les têtes pensantes de chez Renault, préparant le lancement de la R25 censée remplacer le duo R20/R30, se dirent qu’après tout, ils étaient bien meilleurs que ces messieurs du Doubs et que leur limousine casserait la baraque là où la 604, malgré la promotion de Philippe Bouvard, avait échoué.

Dans l’idée d’un duo façon 20/30, il y eut même le projet de l’appeler Renault 35, mais certains à la Régie durent se dire que c’était un peu too much. La Renault 25 rallongée de 22,7 cm s’appelera donc Limousine, tout simplement. Comme d’habitude pour ce genre de projet, c’est Heuliez (qui reste persuadé du bien fondé d’une telle offre dans le haut de gamme depuis la découverte aux States de ce marché pourtant bien spécifique) qui s’y colle. Mais là où la 604 était fabriquée à Sochaux, puis découpée et rallongée à Cerizay (ce qui explique le toit en vinyle masquant les soudures), la Renault 25 Limousine était, elle, totalement fabriquée sur place.

Limo 04

Présentée en avant première à François Mitterrand lors de sa visite à Cerizay en 1983 (la présidence de la République passera commande d’un modèle blindé), elle ne sera dévoilée au public qu’en octobre 1984, et commercialisée à partir de 1985. Les pontes de chez Renault voyaient grand, envisageant une production totale de 9000 exemplaires. Pourtant, Heuliez savait bien que le marché était difficile, n’ayant produit que 124 limousines 604. Mais bon, sans ces projections fantasques, sans doute n’aurions-nous jamais eu cette R25 limousine, alors ne boudons pas notre plaisir.

Limo 01

En fait, ces prévisions « enthousiastes » s’expliquent en partie : la concurrente désignée de la R25 Limousine, c’était la Citroën CX Prestige, rallongée de 25 cm par rapport à une CX classique, et qui se vendra au total à 22 673 exemplaires ! Ce n’était donc pas si idiot. Mais allez savoir pourquoi, la mayonnaise ne prendra pas, et le couple Renault/Heuliez ne vendra que 832 exemplaires de sa limousine. Pourtant, tout avait été fait pour permettre à la 25 de trouver son marché : 3 motorisations (un V6 2,7 litres de 144 ch, un V6 turbo 2,5 litres de 182 ch, et même un turbo diesel de 2,1 litres et… 82 petits chevaux!).

Limo 05

A l’intérieur, c’est grand luxe, avec pour base la finition de la R25 Injection, mais surtout une tripotée d’options permettant de se faire une limousine quasi à la carte. Mieux, la finition « Executive » offrait, outre le cuir et le bois à profusion, deux fauteuils indépendants à l’arrière pour voyager (et travailler) dans un confort inouï ! Malgré cela, la R25 Limousine sera un échec, et Renault mettra un terme à sa carrière en 1986, après seulement 2 ans de commercialisation !

Il n’y eut donc jamais de R25 Limousine Phase 2, si l’on excepte le modèle vendu par Heuliez en 2012. Enfin, il s’agit d’une phase 1 accidentée (une histoire abracadabrantesque comme dirait l’autre), et réparée façon phase 2. Pour trouver une limousine Phase 2, c’est chez Labbé qu’il faudra aller, qui en fabriqua 6 exemplaires (avec une vitre latérale supplémentaire entre les portes avant et arrière). Les R25 Limousines Heuliez restent aujourd’hui assez bon marché (tout dépendra de l’état bien sûr), surtout en version turbo diesel ! Alors si vous voulez vous la jouer président de la Vème République, n’hésitez plus et sautez le pas !

A lire: http://www.renault25limousine.com/memo/index.htm

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

1 commentaire

Laisser un commentaire