Renault 4 Concept : pour en finir avec la rumeur !

Jeudi 4 février 2016
Retour

Quand on tient un site automobile, et qu’on est passionné de bagnoles, on fréquente inévitablement les forums et les groupes Facebook dédiés à l’automobile. J’y partage mes articles, mais je profite aussi de l’occasion pour papoter avec d’autres passionnés, car ce qui m’intéresse en règle général, c’est l’échange plus que la renommée. J’ai pris d’ailleurs beaucoup de plaisir ces deux derniers jours à rencontrer certains de mes lecteurs sur le salon Rétromobile à Paris (ils se reconnaîtront). Et si internet et les réseaux sociaux permettent l’échange et les rencontres improbables, ils ont aussi le don de m’énerver : que de bêtises je vois passer tous les jours, des fausses infos, des intox, des fakes « en veux-tu en voilà » !

4L 12

Depuis quelques semaines circulent à nouveau des photos d’une future 4L annoncée avec fierté par l’internaute partageur comme probable, voire certaine. Il est vrai que le style est assez réussi, avec juste ce qu’il faut de nostalgie et d’évocation sans pour autant tomber dans la caricature. Et il est vrai que, vue comme cela, une nouvelle Renault 4 (ou Renault 3 après tout, lire aussi : Renault 3) ne me déplairait pas. D’ailleurs, si cette photo circule à nouveau sur tous les réseaux sociaux, c’est que l’idée ne déplairait pas à bien d’autres que moi !

4L 02

4L 09

Mais vus les commentaires en exergue du partage, je me dis qu’à un moment, il faut rétablir la vérité. Si Renault se pose peut-être la question d’une descendance à la 4L, rien d’officiel n’a filtré. Et ces images alléchantes ne sont en rien officielles… Enfin presque. Disons qu’elles remontent à 2011. Cette année-là, Renault fêtait les 50 ans de la petite Quatrelle, et organisa avec le magazine en ligne Designboom (http://www.designboom.com/) un concours ouvert aux designers en herbe ou chevronnés sur le thème d’une nouvelle Renault 4.

4L 01

David Obendorfer est un designer sorti de l’université d’art et de design de Budapest, qui désormais officie en Italie au sein de l’Officina Italiana Design (http://www.italianadesign.it/). Pris au jeu, David a donc participé au concours, et sa proposition se retrouva dans la short list des 10 meilleures «Renault 4 ever ». Au sein du jury, on retrouve des membres de Renault, et surtout Laurens Van den Acker qui prit en 2009 la succession du controversée Patrick Le Quément. Si le projet du nouvelle R4 n’était pas d’actualité, ce concours était donc tout à fait officiel, avec la participation ouverte et entière de Renault !

4L 07

Bref, David ne gagne pas le concours (voir les résultats ici : Résultats du concours Renault 4 ever), mais étrangement, sa proposition ressort en ce début d’année, allez savoir pourquoi, accompagnée des éternels commentaires enthousiastes sur la « future » Renault. Comment une image vieille de presque 5 ans resurgit-elle comme ça ? Difficile à dire, les réseaux sociaux sont parfois un mystère. Il était en tout cas temps de rétablir la vérité : non cette Renault 4 Concept n’est pas un projet Renault ! Non, elle ne va pas sortir bientôt ! Oui, il est facile de trouver la vérité sur internet ! Oui, les gens disent et font circuler n’importe quoi sur Facebook ou ailleurs.

4L 13

En attendant, plutôt que de commenter bêtement, je vous propose de découvrir les œuvres de David en allant voir son site, qui met en scène la Renault 4 (R4 Concept, R4 4×4 et R4 Childhood). Et désormais, vous saurez quoi répondre quand la photo circulera !

A lire aussi, plus réaliste, et surtout réelle: DAMD Ancel Lapin

David Obendorfer : http://davidobendorfer.com/_en/index.html

Photos : David Obendorfer

 

Galerie d'images

Voir toute la galerie

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Contenu alimenté par

Articles associés

14 commentaires

Benjamin

Le 04/02/2016 à 15:36

Des fois c’était 4 par jour qu’il fallait remettre dans le droit chemin !

Flo

Le 04/02/2016 à 16:59

Cet article me fais bien sourire oui.. tu as raison combien de fois je me suis dit la même chose de toutes ces images tiraient de banque de données des désigners (en herbe ou non) …
Par contre .. sacré coup de crayon le David Obendofer 🙂 .. et si jamais sa 127 abarth sort un jour, je craquerais peut etre mon PEL…

Clément LM

Le 04/02/2016 à 19:51

Serez-vous présent au salon Rétromobile pendant le week-end ? 🙂

Fabien

Le 04/02/2016 à 20:18

Compte tenu des delais de développement automobile mais aussi de la prise de décision antérieure au développement (ce n’est pas tous les jours qu’un atron de Renault dit Banco à un projet Twingo décrié par les risk managers…), 5 ans ce n’est pas si long!
Ne peut on pas rêver d’un groupe Renault du 3e millénaire, se lançant dans l’open – innovation et le design thinking? Dans ce cas, le plébiscite du dessin de David Obendorfer peut déclencher le développement de la 4L et sa sortie pour ses 60 ans… Comme dit la pub, je sais, je rêve!!!!

Julien

Le 05/02/2016 à 10:05

Je ne sais pas si Renault à intérêt à ressortir la 4L.
La Mini et la Fiat 500 avaient un énorme capital sympathie, et il y avait une réelle nostalgie du public vis à vis de ces modèles emblématique de leur époque.
Je ne suis pas certain que la 4L ait cette même image. Pour moi (mon image à moi), la 4L c’est une voiture populaire, la voiture du paysan ou du curé 🙂
Pour les minis elles avaient également une image sportive, avec les cooper qui ont participé (et gagné 3 fois) au rallye monte carlo (les 500 aussi avaient leur pendant sportif, les abarths 595, même si elle n’ont pas cette image auprès du public qui garde plus en tête l’image de sa bouille rigolote).
Chez Fiat la 4L se comparerait plutôt ) la 126 (en terme d’image nostalgique)

Si Renault devait faire revivre un auto du passé, je pencherai plutôt pour la R5… Mais c’est peut être parce que mes parent en avaient une et que je rêve d’une R5 Turbo 🙂

Utopiaboy

Le 04/02/2016 à 22:32

Reconnaissons la force de ce dessin, son côté réaliste, et potentiellement proche d’une version de production, contrairement à un concept-car comme la « Fiftie » par exemple.
Mais vu la frilosité des constructeurs français et la trop grande proximité avec un modèle occupant déjà le segment (la twingo 3, en 5 portes elle-aussi), il est en effet peu probable que l’ex-régie se lance dans pareil projet de commercialisation. Ils se satisferont bien assez de surfer sur l’aspect nostalgique.

wolfgang

Le 05/02/2016 à 13:59

L’orange est très réussie je trouve.
ça se vendrait. Ils attendent quoi Renault ???

La même chose que PSA pour ressortir une 2 ch sans doute…

Tout le monde a ressorti du vieux, la cox, la 500, le PT Cruiser, la Mini, souvent avec grand succès. Sans compter les éternelles Golf et 911.

Greg

Le 08/02/2016 à 12:32

Ah mince alors, ce n’est pas la vraie???
Non je déconne…
Renault assume son passé, et Renault ne se complait pas dans le passéisme.
La « 4L » du futur on l’a déjà eue: c’était le Kangoo familial de 1997, avec la pub en pâte à modeler et le slogan « c’est tout simple et ça va tout changer ».
A la même période, quand les premières esquisses de la Citroën C3 ont pointé le bout de leur nez, une très large frange de nostalgiques a voulu y voir la résurrection de la 2CV… et la presse auto leur a donné ce qu’ils voulaient, avec de jolies illustrations à la une… ça faisait vendre du papier.
Quant au retour de la R5… rappelez vous juste comment la Twingo 3ème du nom nous a été amenée?
Pour elle on a convoqué rien moins que l’esprit de la R5 Turbo, avec danse du scalp, rituel magique autour du totem, et tour de piste en lever de rideau du GP de Monaco.
Ça a fait le buzz, et ça donne une justification au moteur arrière, plus glorieuse que le souvenir du sac de sable dans le coffre de la Dauphine!!!
Si la petite Renault Kwid qui cartonne en Inde devait arriver chez nous: elle ferait une excellente « nouvelle » Renault 5.
Mais ça risque pas.
La Twingo ne s’en relèverait pas.

wolfgang

Le 08/02/2016 à 15:40

La 1ère twingo était bien dans l’esprit R4 je trouvais. Sauf qu’elle plaisait qu’aux vieux et non aux jeunes comme prévu.
Et puis elle n’existait qu’en essence, comme la R4

McCloud

Le 02/09/2016 à 21:46

La Twingo actuelle est un joujou en PVC comme ses pendants la néo-Mini-BM et la néo-Fiat 500. S’il y a une descendance à la R5, c’est du côté de la Sandero que je la verrais. En même temps on a changé d’époque et les mentalités ont évolué, et on a peut-être tort de s’en tenir à ce genre de comparaisons. La Twingo 1 était farcie de bonnes idées mais souffrait de motorisations gourmandes, manquait d’un diésel et sa sécurité passive était relative. Mais dans l’ensemble c’était une jolie et excellente voiture, et on en verra circuler encore quand la Twingo actuelle aura sombré dans l’oubli. Une fois encore, la production manque d’un modèle de ce type, facile à entretenir, à réparer, qui ne soit ni « connecté » ni bardé d’électronique, et surtout qui soit bon marché.

McCloud

Le 02/09/2016 à 21:30

Les aléas du Ouèbe…
Cela dit, ce concept est séduisant et je trouve dommage qu’il ait peu de chances d’être produit. Le Kangoo actuel a plus à voir avec une bétaillère qu’avec une néo-4L, et il manque cruellement dans la production actuelle une voiture à la fois populaire et rustique, comme l’était la 4L, accessible pour moins de 5000 euros. Sans vouloir verser dans le misérabilisme, beaucoup de possesseurs de véhicules hors d’âge n’ont plus à ce jour les moyens d’investir entre 8000 et 15000 euros dans une voiture neuve (sommes qui, traduites en vieux francs, s’avèrent tout de même considérable pour avoir le droit de rouler quand on en a besoin et qu’on n’a pas un salaire de cadre sup’, ou pas de salaire du tout. Force alors est de se rabattre sur le marché de l’occasion qui, à moins de savoir où on met les pieds et d’avoir dans ses relations un bon mécano, reste une loterie.

jeanfrancois bernard

Le 23/10/2018 à 10:28

Et bien c’est bien dommage…

Laisser un commentaire