Renault AE Magnum : le dernier des Mohicans

Publié le mardi 20 septembre 2016.
Mis à jour le mardi 6 août 2019.
Retour

Je ne suis pas un fanatique des poids-lourds, mais certains ont marqué ma mémoire, allez savoir pourquoi. Sans doute parce qu’on les voyait souvent circuler, ou bien que leur look détonnait dans le paysage (lire aussi : Camions Bernard), ou bien tout simplement parce qu’ils étaient sortis à un moment où j’étais le plus curieux de tout. En 1990, j’avais 15 ans, je venais de découvrir MVS Venturi et je commençais à m’intéresser plus sérieusement à l’automobile, après avoir initié ma culture à coup de cartes de jeux (lire aussi : Top Ace: le jeu d’Atout de Ducale). En 1990, Renault Véhicules Industriels présentait aussi son nouveau camion, l’AE (qui deviendra en 1992 Magnum) et sa sortie ne passait pas inaperçue à mes yeux.

magnum-01

Avec l’AE, on rentrait enfin dans la modernité, loin des camions à l’ancienne, et, cocorico, c’était une marque française qui le lançait. A l’époque, j’étais encore très chauvin, et le savoir fabriqué à Bourg en Bresse flattait mon orgueil. Sa ligne rendait enfin un camion beau : normal, on doit son design à Marcello Gandini. Il restera en service jusqu’en 2013, avec seulement quelques retouches, mais sans dénaturer le dessin initial. Durer 23 ans avec la même gueule, et sans donner l’impression de vieillir, c’est la preuve qu’en matière d’automobile comme de poids-lourds, tout est une question de justesse du trait.

magnum-03

En 1990, ce camion était non seulement beau, mais aussi révolutionnaire dans sa conception, particulièrement celle de sa cabine. Moteur et cabine étaient en effet séparés, une première, permettant un plancher plat et un espace inconnu jusqu’alors pour un camion. Suspendu pneumatiquement, l’habitacle offre espace certes, mais surtout un confort encore inégalé. L’intérieur moderne rend la conduite encore plus agréable (paraît-il).

Le Magnum reçoit son premier lifting en 1997
Le Magnum reçoit son premier lifting en 1997

Côté technique, il y avait aussi de quoi ravir l’adolescent fièrement français que j’étais à l’époque. Si en entrée de gamme, l’AE/Magnum proposait un 6 cylindres en ligne Renault Turbo Diesel de 374 ch (AE 380), l’offre haut de gamme permettait de s’offrir un V8 Mack Turbo diesel de 503 ch (AE 500). Quoi ? Un moteur américain dans un camion français ? Oui et c’était cela qui me plaisait, car malgré la déroute de Renault aux USA et la revente d’AMC à Chrysler en 1987, RVI avait pris le contrôle total du constructeur de poids-lourds américain Mack, grignotant années après années depuis 1979 des parts du capital, pour finir par détenir 100 % en 1990. Voilà pourquoi notre nouveau AE/Magnum pouvait s’offrir un gros V8 américain de 16 litres. De l’autre côté de l’Atlantique, les Mack hériteraient quant à eux des châssis français. Cocorico (bis).

Deuxième lifting en 2001
Deuxième lifting en 2001

magnum-09-2001-2006

L’étude du nouveau camion a justement commencé en 1979, l’année où justement Renault achetait ses premiers 10 % de Mack Trucks. A partir de 1980, l’étude V.I.R.A.G.E.S (Véhicule Industriel de Recherche pour l’Amélioration de la Gestion de l’Energie et la Sécurité) prend vraiment corps, et donnera naissance à deux prototypes, le VE10 en 1985 et le VE20 en 1988, jetant les bases du camion du futur selon Renault. En 1990, l’AE est prêt, et impressionne le monde du transport routier. En 1991, l’AE est élu « camion de l’année »… En 1992, il est rebaptisé Magnum, ce qui n’était jusqu’alors qu’une finition : la longue carrière du nouveau camion était lancée, et bien lancée.

3ème lifting en 2006
3ème lifting en 2006

En 1997, il reçoit un premier restylage, vraiment léger : sa ligne reste globalement la même (il en sera de même en 2001, puis 2006 : remis au goût du jour sans jamais vraiment changer). Ces petits arrangements cosmétiques permettront au Magnum de toujours rester dans le coup. Entre temps, les mécaniques évolueront aussi… En 1996, le V8 Mack propose deux niveaux de puissance supplémentaires : 520 et 560 ch. En 2001, le V8 est abandonné au profit de 6 cylindres étudiés conjointement par Renault et Mack, de 400, 440 et 480 ch suivant les versions. Cette année-là, malgré la fusion ratée de Renault et Volvo en 1993 (lire aussi : La fusion ratée de Renault et Volvo), RVI passe sous le contrôle de Volvo Trucks dont Renault prend 20 % du capital.

magnum-17-2006-2013

Cette intégration de RVI (qui deviendra Renault Trucks) à Volvo offrira à partir de 2005 de nouveaux moteurs au Magnum : les DXi12 en 2005 (12 litres et 440 à 480 ch) puis DXi13 en 2006 (500 ch) d’origine Volvo . Adieux moteurs français ou américains, place aux mécaniques suédoises. Un peu moins cocorico cette fois-ci, mais peu importe, puisque le Magnum continuait sa longue carrière avec brio. Il marquera les esprits des plus jeunes amateurs d’automobiles en squattant les paddocks des Grand Prix de Formule 1, équipant les écuries Renault, Red Bull ou Lotus par exemple.

magnum-15-2006-2013

C’est en 2013 que le vénérable Magnum tirera sa révérence, après 23 ans d’une carrière riche et remplie. Le 21 juin de cette année, le dernier Magnum, frappé du numéro 129 346, sort des chaînes de Bourg en Bresse. Place aux T-Series dont le design semble presque grotesque à côté de son frère aîné ! On a pas toujours la main heureuse. De toute façon, depuis le Magnum, plus aucun camion « moderne » ne m’a intéressé. Question d’âge sans doute, de centres d’intérêt, ou de désintérêt plutôt. Le Magnum est sans conteste le dernier des Mohicans, dernier représentant d’une époque où tout ce qui roulait impressionnait les gamins. Maintenant, seules les supercars fascinent, avec leurs puissances démesurées et leurs performances incroyable, et c’est bien dommage !

Articles associés

31 commentaires

wolfgang

Le 20/09/2016 à 13:26

Renault était en avance pour tout ce qui était confort de cabine.
Sur les tracteurs agricoles c’était aussi le cas avec le 1181. Il avait une cabine aussi séparée du châssis qui offrait un bon confort et je crois aussi un plancher plat. Par contre moteur allemand MWM comme sur les Fendt mais sans turbo. La faiblesse c’était le pont arrière (Renault) avec des arbres qui cassaient et la roue arrière qui se faisait la malle.
Et pour le design ils étaient bon, surtout avec les jaunes du milieu des années 80. Ford avait aussi un super design à cette époque.
A présent tout se ressemble…

Je ne connais pas les moteurs mack, mais les moteurs Volvo en tout cas c’est très solide.

On est loin des diesels rapides qu’on nous met sur les bagnoles. Un moteur de camion ça fait 3 millions de km comme pour rigoler et pourtant ça tire du lourd…

Greg

Le 20/09/2016 à 13:30

Quand j’étais gamin, avec mon frangin, on s’intéressait aux camions, et il y’avait chez nous tous les ans un rassemblement de camions décorés…
Oui bon je sais… portraits de Johnny Halliday, loup hurlant à la lune, aigle déployant ses ailes, toutes les clichés y passaient…
Bref, c’est là qu’on a découvert la gamme RVI, dont le modèle sommital était alors le R370 Turboleader.
La promo de chez RVI avait nombres d’objets promotionnels pour ce genre de manifestations grand public: autocollants, blocs de post-its, dépliants sur papier glacé épais, et même… un 45 tours avec 1 chanson « En route ensemble »!!!
L’un de nous doit l’avoir chez lui et on le trouve aussi sur eBay…
Le refrain était impayable:
« La blonde qui t’accompagne
Jusqu’au bout de la nuit
Ce n’était qu’un mirage
On arrive au péage
En route ensemble, Dédé
On se ressemble, Dédé ».
Si, si.
Mais revenons au sujet!
Ce R370 Turboleader avait fière allure avec sa déco à griffes rouge-orangé, et puis sa cabine réhaussée et suspendue an 4 points était à la fois la plus confortable et la plus haute du marché: c’était le seul camion où le chauffeur pouvait se tenir debout à l’étape.
Nonobstant l’énorme carénage du moteur V8 en plein milieu: malgré un bon coup de Ripolin, Renault ne pouvait cacher la filiation avec le Berliet « R » de 1970… mais il avait de beaux restes!
Pour le remplacer, Renault avait décidé de frapper un grand coup.
J’ai aussi le dépliant d’époque sur le VIRAGES.
Le modèle définitif, l’AE (et ça se prononce a-é) était une révolution avec sa cabine dotée d’un plancher plat.
Un très beau camion sur lequel le temps n’a pas de prise.
Juste une petite remarque à Paul: je crois que le moteur Mack de l’AE500 est un V10 et non un V8, enfin je n’en mettrais pas ma main à couper.
Enfin, comme dirait l’autre, merci pour ce moment, ça m’a rappelé de bons souvenirs!

Richard

Le 28/09/2016 à 20:13

J’assure je sais 😉 http://www.bide-et-musique.com/song/8529.html :)) :))

esteban

Le 20/09/2016 à 13:55

notons aussi les freins à disques à l’avant en série (sur le AE500 ou sur tous les AE à la sortie ?).
Mais le R420 en était déjà équipé avant il est vrai

Le Sdece

Le 20/09/2016 à 13:55

Putain d’camion putain d’destin, tiens ça craint !

Jéremy

Le 20/09/2016 à 14:49

Même si Renault a cédé depuis 2012 toutes ses actions dans AB Volvo (propriétaire de Renault Trucks), quand on regarde le site de Renault Trucks, on constate qu’ils continuent de vendre des Master en version en versions fourgons, châssis cabine, etc…

Eddy123

Le 20/09/2016 à 19:33

Oui quant on voit le look du remplacement. .. enfin les goûts et les couleurs .
Pour Mack, c’est la que renault à placé aux USA un modèle qui s’est vendu longtemps. . Le MS…
http://www.concreteiron.com/putzmeister-concrete-city-pump-item-25830821a/
Il a suivie les évolutions de son frère Renault..
D’ailleurs cette cabine Saviem à été vendu sous beaucoup de marque..
Sont remplacent Mack Mildum à été vendu moins longtemps. . Mais la cabine existe encore chez Peterbilt, Kenworth grace a Daf…

Eddy123

Le 20/09/2016 à 20:26

J’ai lu que AE voulais designer Amérique Europe. … bof?

Il a eu 4 lifting de mémoire
de plus, toujours de mémoire, lorsqu’il a eu des moteurs Volvo, le châssis aussi à emprunter des composants Volvo…
Les Renault Camions n’existe plus….. sniff. ..

Lionel

Le 20/09/2016 à 21:42

AE : Advanced Engineering ? Ca pourrait coller, le camion était vraiment novateur pour l’époque. A noter la fabrication vraiment spéciale de la cabine avec une structure métallique en tôle emboutie et des panneaux plastiques collés dessus.

Jota

Le 20/09/2016 à 22:25

Toujours impressionnant la cabine pneumatique, notamment au démarrage ou on a l’impression qu’elle se tord dans tous les sens. Un vrai engin d’ingénieur en fait, la nouvelle gamme (articulée autour d’un design uniformisé) parait très fade en comparaison.
Renault Agri racheté par Claas, Trucks par Volvo… Tout fout’l’camp c’est bien triste.
Côté originalité il y a aussi les camions développés par Colani.

rod

Le 20/09/2016 à 23:40

moteur v8 mack sûr j’en ai bricolé,superbe idée pour la cabine révolutionnaire et pas suivie depuis,le routier n’était plus obligé de mettre son futal allongé dans la couchette,je comprend pas pourquoi la voie donnée par ce véhicule n’a pas été suivie maintenant on se retrouve avec des bahuts alors que ça c’était une star même si rvi a eu beaucoup,beaucoup de problèmes sur les premières séries.
pour moi aé c’était pour aérodynamique

Patrick

Le 21/09/2016 à 00:12

J’allais justement demander concernant le bon sens et la prononciation de AE (j’aime pas « aé »), mais je vois que l’on a pas encore la réponse… 🙂

Michel

Le 21/09/2016 à 11:13

La gamme AE n’a pas eu de suite, car son architecture est tres différente des produits VOLVO (serie FH). L’essieu avant est tres avancé par rapport aux chassis « standard » europeen

Michel

Le 21/09/2016 à 11:20

Si le monde des poids lourds vous interesse, avec des camions revolutionnaires a leur époque recherchez le BERLIET STRADAIR ou le BERLIET CENTAURE qui donnera la gamme R chez RVI

Greg

Le 21/09/2016 à 13:43

J’ai connu ces camions, Stradair et TR(300…) grâce à leurs très belles reproductions par Solido 😉
Autre monument, toujours chez Solido: le T12!

PND59

Le 21/09/2016 à 18:18

Bonjour Messieurs,

Je ne parle que du Style, je trouve que l’Actuel FORD Cargo dessiné par Monsieur Patrick Le Quèment est un beau Camion avec des Lignes Agressives ……….

Au Revoir, Messieurs !

Paul

Le 21/09/2016 à 18:19

ahahah c’est rigolo parce que le directeur de la com’ de Ford France m’a fait la même remarque… j’y viendrai 😉

Gérald

Le 22/09/2016 à 01:22

J’avais un TR 260 à l’armée dans le Génie de l’air, boite à bague inversée c’était pas évident de rétrograder… Et ça n’envoyait pas du bois, surtout avec la fruehauf pleine à craquer. J’ai eu aussi un R310, même cabine mais en Renault, vraiment dommage que Berliet se soit éteint…
Le Centaure le vrai dernier des Mohicans de Berliet, un très bon sujet pour BR, avec en plus des photos de la bête avec la belle…

Grégoire

Le 22/09/2016 à 16:16

Sur Le Bon Coin, il y a les photos d’un dépliant publicitaire de l’époque, soulignant notamment l’espace de la cabine – cela faisait rêver :

https://www.leboncoin.fr/collection/947768177.htm

En ce qui concerne le design, un autre produit RVI a étonnement bien vieilli, au point que ses lignes semblent toujours d’actualité : à quand un article sur le FR1 GTX ?

Paul

Le 22/09/2016 à 16:21

ça va venir 😉

Eddy123

Le 23/09/2016 à 07:08

Avec le fameux Mack FR1…. (20 exemplaires environ)… qui a pas eu sa chance au USA
Revendu dans des pays de l’est de mémoire mais avec la calandre Renault…
y en a t’il encore un en Mack?

Lionel

Le 23/09/2016 à 08:41

Si je me souviens bien, Renault en 1991 a été Voiture de l’année (clio), camion de l’année (AE), car de l’année (FR1). Il y avait une affiche où l’on voyait les 3 modèles.

poum

Le 23/09/2016 à 12:42

Dans la nouvelle gamme T la version basse remplace le Premium tandis que la haute conserve le plancher plat du magnum.

Un collègue qui venait juste de se voir attitrer un Magnum me racontait qu’un matin un peu difficile, il a malencontreusement oublié le marchepied décalé vers l’arrière … du coup, il est arrivé en bas plus rapidement que prévu …

Concernant Mack, à priori, seul les Renault JK puis Midliner ont traversé l’atlantique dans l’autre sens.

Et pour rester sur l’aventure US, il y aurai aussi une petite série de cars FR1 américanisée qui aurai finalement été refourgués en Europe de l’est.

Lionel

Le 29/09/2016 à 09:57

Concernant Mack, le remplacant du Midliner (Midlum donc) a bien traversé l’atlantique et s’appelait Freedom. Il a été vendu entre 2001 et 2003 et stoppé faute de ventes suffisantes.

eddy123

Le 30/09/2016 à 14:39

Cabine vendu sous Peterbilt et Kenworth
http://www.renaultoloog.nl/samenwerking-francais.htm

joel

Le 17/10/2016 à 21:36

AE (aé) pour Aérodynamique Espace ;).

Olivier Guin

Le 11/12/2016 à 11:48

J’ai fait quelques recherches côté design pour Car Design Archives sur FB et j’ai récemment trouvé dans Renault Histoire une conférence qu’Elios Pascual —l’homme qui a redressé Mack puis qui a dirigé RVI— avait donné en 2014. Voici ce qu’il dit, je trouve ça passionnant :

« Renault, qui a longtemps ignoré sa filiale Poids Lourds, découvre ses richesses au début des années 1980.
C’est ensuite une phase d’interrogation avec l’arrivée de Georges Besse (« Je vous aime bien. Dans ce Groupe, vous êtes les seuls à me dire la vérité, mais je n’ai pas les moyens de vous garder. »). Plusieurs tentatives de cession. GM, approché, ne donne pas suite. Les discussions avancent bien avec Mercedes mais sont stoppées au moment de l’assassinat de Georges Besse.
Changement de politique avec Raymond Lévy qui conserve RVI comme monnaie d’échange dans la négociation qui se prépare avec Volvo. Curieusement, Jean-Pierre Capron tentera une nouvelle approche avec Mercedes, mais probablement pour faire monter les enchères dans la négociation avec Volvo ! »

Par ailleurs, je vous recommande vivement le livre “Beau comme un Renault – 90 années de véhicules industriels et utilitaires Renault » d’Evelyne Demey qui comporte une foultitude d’infos rares !

Philip

Le 05/07/2017 à 22:57

40 ans de carrière chez Renault véhicules industriels puis RVI puis Renault Trucks, je vous confirme que AE signifiait Advanced Engineering

Alex

Le 06/08/2017 à 21:25

En parlant de Berliet, l’étude de l’AE n’a pas été commencée par le bureau d’étude Berliet?

MAxime

Le 25/09/2017 à 14:51

Petite anecdote. Le Renault MAgnum a été vendu en australie sous le nom de MAck 430 et MAck Magnum…

http://www.renaultoloog.nl/ruilhandel_mack_magnum.jpg

il n’a pas eu grand succés las bas, mais le voir avec un pare buffle réglementaire lui donnais un drôle de look :

http://usedtruck.org/wp-content/uploads/2013/07/Used-Mack-MAGNUM-for-Sale.jpg

seb

Le 19/10/2018 à 09:10

Ce design devait avoir une certaine résonance avec son époque car j’ai le même sentiment que l’auteur. Je ne me suis jamais spécialement intéressé au poids lourds mais celui ci m’avais tapé dans l’œil.

Laisser un commentaire