Renault (RTD) Sherpa Light : le gros contrat « français » dont personne ne parle !

Dimanche 10 avril 2016
Retour

Après le scandale du Ford Ranger, commandé en 2015 à 1000 exemplaires par l’armée française (lire aussi : Ford Ranger, le faux scandale !), j’attendais depuis janvier qu’un média non-spécialisé reprenne « l’autre information », celle qui prouve que, s’il le faut, on sait et peut acheter français. Mais comme rien n’est venu, et que j’avais envie depuis longtemps de parler du Renault Sherpa, il serait temps de vous le dire : l’armée française a passé commande à Renault Truck Defense (ex RVI, mais regroupant aussi Panhard General Defense et Acmat, le tout filiale de Volvo Trucks, donc sans lien avec Volvo Automobile qui appartient, de son côté, au chinois Geely) de 443 véhicules à destination des Forces Spéciales.

Le Sherpa Light "FS" pour Forces Spéciales !
Le Sherpa Light « FS » pour Forces Spéciales !

Si la commande de Ranger relevait d’une première tranche de commande visant à palier le besoin urgent de véhicules légers avec malgré tout de bonnes capacités de franchissement et d’emport matériel, utilisable essentiellement pour des missions de liaison, et particulièrement en France (Vigipirate notamment, bien que le véhicule puisse aussi être utilisé à l’arrière d’un conflit hors de France), cette nouvelle commande répond à d’autres objectifs.

Le Sherpa Light APC "transport de troupe" qui lui rentre dans la catégorie des PLFS !
Le Sherpa Light APC « transport de troupe » qui lui rentre dans la catégorie des PLFS !

Pour ces véhicules, dits VLFS (Véhicules Légers des Forces Spéciales, 241 véhicules commandés) ou PLFS (Poids Lourds des Forces Spéciales, 202 véhicules commandés), la base utilisée sera celle du Sherpa Light qui n’en a que le nom : celui-ci permet de distinguer cette gamme de véhicules d’un PTAC de 7 à 11 tonnes selon la version, des « camions » Sherpa 5 et 10, qui s’avèrent être des véhicules de transport (dont l’armée Française est d’ores et déjà cliente).

Light 06

Avec cette commande, la France pourra proposer autre chose que ses antiques VLRA jusqu’alors en service dans les Forces Spéciales (lire aussi : Acmat VLRA) aux côtés du VPS fabriqué par Panhard sur une base Mercedes G (lire aussi : Panhard VPS).

Le Sherpa Light Carrier
Le Sherpa Light Carrier

Les Sherpas Light sont disponibles en plusieurs versions : Scout (4×4 de reconnaissance sans blindage, le plus léger de la gamme), Station Wagon (le même mais en version fermée transport de troupe et matériel), « Haute Intensité » (le Scout et le SW en version blindée), le Carrier (avec plateau arrière), FS (dit « Forces Spéciales »), APC (pour le transport de troupes, blindé bien entendu, le plus lourd de tous), et enfin APC « Assaut », que l’on a tous vu à l’oeuvre lors de la tristement célèbre attaque de Dammartin en janvier 2015, déjà en service au GIGN (à 1 exemplaire seulement). La presse n’avait d’ailleurs pas parlé de l’incroyable succès à l’export de cette version APC « Assaut » depuis lors, notamment dans les pays Arabes. Bref.

L'impressionnant Sherpa Light APC "Assaut" que l'on a tous vu à la TV ;)
L’impressionnant Sherpa Light APC « Assaut » que l’on a tous vu à la TV 😉

Pour motoriser ces lourds véhicules, on trouve un 4 cylindres turbo diesel de 4,9 litres en deux versions 215 ou 240 ch ! Ces Sherpas « VLFS » et « PLFS » ont été bien entendu conçus en collaboration avec l’Armée Française, et notamment le 1er RPIMA de Bayonne, ce qui explique qu’on ait pu en apercevoir au Mali notamment ! Ces véhicules sont fabriqués… à Limoges, cocorico.

Light 11 Scout

Il va sans dire qu’un Sherpa, même dans sa version la plus simple, n’a pas du tout la même valeur qu’un Ranger, et que ces 443 exemplaires représentent un budget bien plus important qui n’est pas sans conséquence positive pour l’emploi. Mais cela, personne n’en parle. Etant donné la complexité des matériels, seuls 25 PLFS serontlivrés cette année en urgence (pour remplacer les VLRA) tandis que le relativement récents VPS peut encore assurer l’intérim en attendant les premiers VLFS !

Le Sherpa Light a aussi sa version civile, blindée ou non, en Scout comme en SW et vendue en Russie, Afrique et Moyen Orient !
Le Sherpa Light a aussi sa version civile, blindée ou non, en Scout comme en SW et vendue en Russie, Afrique et Moyen Orient !

Pour ceux qui se rêveraient « militaires » sans pour autant avoir les contraintes du casernement, sachez que RTD propose des versions civiles du Sherpa Light (blindées ou non). Pour autant, il ne vous sera pas facile de vous en offrir un : il n’est vendu qu’en Afrique, Russie et Moyen-Orient, à destination d’une clientèle particulière, essentiellement des entreprises oeuvrant dans des régions troublées et nécessitant des véhicules protégés, tant pour le transport de personnes que de matériel.

On a pu voir le Sherpa au Dakar !
On a pu voir le Sherpa au Dakar !

Toujours est-il qu’entre un « petit contrat » à 25 millions d’euros (le Ford Ranger) qui fait scandale, et un contrat qui représente au moins le triple (le Sherpa), la presse a choisi… de ne rien dire. Dommage. Au moins cela m’aura donné l’occasion de parler de ce fameux Sherpa !

En savoir plus: Le Sherpa fabriqué en Aquitaine, équipera les Forces Spéciales !

 

Articles associés

5 commentaires

Nabuchodonosor

Le 10/04/2016 à 20:17

Bravo Paul, ça c’est de l’info, et cocoricoo !
Je vais faire mon Sdece, je vais faire mon Bigeard, je vais faire mon Audiard :
L’homme de la pampa parfois rude, reste toujours courtois… Mais la vérité m’oblige à vous le dire: Cette presse là commence à me les briser, MENU !
Vive RTD, vive le web libre, vive BR.

Paul

Le 10/04/2016 à 20:22

Ah ah ah… je vois que nos références sont communes… et pour tout te dire, l’armée a passé commande en janvier… et rien, ou très peu, et personne qui fait le lien avec l’affaire précédente (bon Ouest France et Le Parisien en ont parlé, j’avoue, mais sans parler du Ranger ce qui est un comble !)

Denis Pechon

Le 11/04/2016 à 07:39

bon bientôt Renault puis PSA proposeront des PU 1 t 4*4…
la parenthèse sera refermée… (? lol).
Encore faut il qu’ils les soumettent au GAC…

automania

Le 13/04/2016 à 08:46

hue acheter français ? Non. Renault Véhicules Industriel appartient à 100% à Volvo AB, Renault s’est retiré complètement de l’entreprise fin 2012. Il n’y a plus rien de français sur le plan capitalistique dans l’entreprise. Certes il demeure des sites de production dans l’hexagone mais le profit, la marge part ailleurs….

Paul

Le 13/04/2016 à 12:10

d’où les guillemets du titre… Cela dit l’emploi y est bel et bien français, lui… Tout comme l’investissement financier dans les usines de RTD (pour Volvo) ou l’usine d’Angers (pour Scania par exemple). Idem en automobile avec Toyota ou Smart. Car à ce compte là, on achèterait plus beaucoup de produits s’il fallait se limiter à ce qui est fabriqué en France à capitaux 100 % français 😉

Laisser un commentaire