Renault Siete/7 : l’inconnue ibérique

Publié le dimanche 13 avril 2014.
Mis à jour le jeudi 4 juillet 2019.
Retour

C’est à l’occasion d’un périple en stop pour rejoindre Séville et l’exposition universelle de 1992 que j’ai fait la connaissance d’une drôle de Renault. Lorsque j’en croise une pour la première fois à Madrid, je la vois de face et ne remarque rien, jusqu’à ce qu’elle arrive à ma hauteur, et là, surprise : ce que j’avais bêtement pris pour une Renault 5 n’en était pas une. Quelques détails auraient du me mettre la puce à l’oreille : pare-chocs en métal, clignotant sous les phares, l’avant dénote déjà. Mais c’est l’arrière qui n’a rien à voir, avec cette malle disgracieuse, ces feux arrière carrés, et cette signature sous le nom de Renault : Siete.

Je venais de croiser l’un des best-sellers de Fasa, la filiale espagnole de Renault qui construisit aussi des Alpines sous licence (lire aussi : Les cousines étrangères de la Berlinette). En effet, les espagnols mirent du temps à se convertir au hayon, et pour répondre aux exigences du marché, Renault lança en 1974 cette Siete (ou Renault 7 à partir de 1979) et la produisit à 240 000 exemplaires jusqu’en 1982. Elle avait été étudiée dès 1969 en France avant d’être recalée, puis réutilisée pour répondre aux spécificités espagnoles.

La Siete/7 disposait de deux moteurs 4 cylindres, un 1 litres de 50 ch (un moteur spécifique à l’Espagne qui permettait d’échapper à la surtaxe des moteurs de plus de 1050 cm3) et un 1,1 litres de 47 ch à partir de 1979. Sachez qu’elle fut développée avant la sortie de la Renault 5 à 5 portes (qui n’apparaîtra en France qu’en 1979), et repose donc sur une base de R5 3 portes. Si en 1992 on pouvait en voir encore rouler sur les routes espagnoles, on estime qu’il n’en reste pas plus beaucoup en état de marche aujourd’hui (la faute à la corrosion essentiellement).

R7 01

Si l’envie vous prend d’en importer une d’Espagne, sachez qu’il vous sera long et coûteux de l’homologuer auprès des Mines, mais rien n’est impossible: j’ai rencontré un propriétaire fanatique du modèle qui s’occupe pourtant… de la com’ de Nissan. Rouler en Siete, c’est assurément ne rien faire comme tout le monde ! Olé !

 

Articles associés

2 commentaires

Franck

Le 15/07/2017 à 19:21

Ne vous inquietez pas outre mesure pour ce qui serait de l’homologation: Ca passe tout seul et a peu de frais en carte grise collection. Et de toutes facons vu l’age, les mines vous dissuaderaient de l’immatriculer en carte grise normale.

benast

Le 29/01/2018 à 16:36

Bonjour Franck,
Je m’interroge justement sur les démarches nécessaires à l’homologation. Vous pourriez nous en dire davantage ? Merci d’avance !

Laisser un commentaire