Renault Trucks T520 High Edition – Team Alpine : puissance et exclusivité

Jeudi 15 mars 2018
Retour

Alpine semble avoir réussi son coup : après avoir pré-vendu les 1955 exemplaires de la Première Edition (voir l’essai : A110, l’essai), la marque voit plus loin et a présenté à Genève ses versions de série, la Pure et la Légende (lire aussi : A110 Pure et Légende). Mais avec de tels chiffres de vente, difficile de réellement parler d’exclusivité. Pour cela, il faudra peut-être passer à un autre modèle d’Alpine. Avec 99 exemplaires seulement, en série limitée, le Renault Trucks T520 High Edition – Team Alpine est à coup sûr beaucoup plus rare qu’une « banale » berlinette 2018.

L’observateur avisé (et nous en sommes) s’amusera de constater combien les liens de l’histoire dépassent parfois la réalité capitalistique. Voilà longtemps que la marque Renault Trucks n’appartient plus à Renault. En 2001, la branche camion du constructeur avait été rachetée par Volvo Group, Renault conservant alors 21 % du nouvel ensemble. Mais petit à petit, le losange s’était désengagé, et c’est désormais Geely (propriétaire de Volvo Cars) qui en est l’actionnaire de référence (avec seulement 8,2 % du capital). Mais si Renault Trucks n’a plus de lien avec Renault, la société garde un nom et un logo commun, ainsi qu’une histoire commune. Et puis, sur tous les circuits du monde, c’est évidemment avec des camions Renault Trucks que Renault transporte son matériel de Formule 1, question d’image.

Dans la même dynamique, Renault Trucks est le partenaire de l’écurie berrichonne d’endurance Alpine-Signatech, tant pour la logistique qu’en tant que sponsor (lire aussi : Alpine-Signatech), et pour célébrer et le partenariat, et la victoire d’Alpine en championnat du monde LMP2 2016, s’est décidé à lancer une série spéciale de son tracteur T520, présentée pendant les 24 heures du Mans 2017. Entre les résultats plutôt flatteurs d’Alpine en course et le lancement de l’A110 alors dans les tuyaux, c’était une façon intelligente de faire parler de Renault Trucks à moindre frais.

Avec le T520 High Edition – Team Alpine, vous obtiendrez tout simplement le plus puissant des moteurs jamais placé sous un capot Alpine (enfin, sous la cabine serait plus exact). Au menu, un 6 cylindres en ligne turbo-diesel de 13 litres pour la bagatelle de 520 chevaux. Car évidemment, c’est sur la base la plus puissante que Renault Trucks a décidé d’apposer la déco spécifique « team Alpine ».

Pour le reste, tout est surtout une question de cosmétique : logos Alpine sur les flancs, ou sur les sièges, jantes et rétros aux couleurs bleue et orange façon Signatech, un maximum d’options livrées ici en série, une peinture blanc nacré spécifique, et une plaque numérotée histoire de bien rappeler le côté exclusif de ce T520.

Avec seulement 99 exemplaires livrés, autant dire qu’on ne croise pas souvent de T520 Team Alpine, et je préfère même pas savoir le prix d’un tel joujou, même en occasion. Mais si vous êtes vraiment mordu de la marque, totalement frappé au A, que vous avez votre permis poids lourds et un solide compte en banque, alors, le T520 est fait pour vous.

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Articles associés

11 commentaires

Eddy123

Le 15/03/2018 à 12:49

Perso, il ai franchement banal par apport a son prédécesseur. …..

L’idée est sympa, un logo au A flèché en lieu est place du losange aurait été plus amusants. ..

Choco

Le 15/03/2018 à 14:23

Et combien elle vaut cette série spéciale ? L’idée est bonne, même si j’en aurai fait des caisses niveau personnalisation

Germain

Le 15/03/2018 à 19:54

Les chauffeurs routiers indépendants doivent vraiment être des pigeons, parce que les constructeurs de poids lourds n’arrêtent pas de leur sortir des séries limitées pour un oui ou pour un non à base de peintures spécifiques et de plaques numérotées,

Wolfgang

Le 18/03/2018 à 00:37

Des pigeons voyageurs alors parce que quand je voyage, je ne vois pas beaucoup de camions français sur nos routes.
Lituanie et autre oui…

Gérald

Le 18/03/2018 à 12:38

Des chauffeurs routiers indépendants ça existe encore ?!? En France à part des transporteurs locaux pour le BTP, oui, mais des indépendants avec des 38 tonnes pour l’international ? J’en doute.

Docteur_Oliv

Le 18/03/2018 à 18:54

En fait c’est 40 tonnes (cinq essieux et plus) mais une dérogation à 44 tonnes existe

Germain

Le 15/03/2018 à 20:24

C’est quand même idiot de faire des éditions limitées collectors sur des véhicules industriels qui partiront à la ferraille dans 15 ans, c’est pas comme si des particuliers allait pouvoir les acheter et rouler avec juste pour le plaisir comme une vieille bagnole de famille

poum

Le 16/03/2018 à 07:47

faut pas s’enflammer pour le prix, par rapport à la gamme courante le coût supplémentaire doit juste correspondre à ses packs d’option et au stripping, comme sur n’importe quelle série limitée automobile.

Suisse

Le 16/03/2018 à 19:00

Dommage qu’il ne développe « que » 520 ch. Alors que la défunte série AE (pour Advanced Engineering) rebaptisée « Magnum » en fin de carrière en avait 40 de plus en 1996 avec un moteur 16L V8 Mack E9. Lequel disparaîtra lors du restylage de 2001. Et sera remplacé en 2005 par le moteur DXi 13 d’origine Volvo que l’on retrouve sous la cabine de cette série T.

D’autant plus dommage que MAN a franchi le seuil symbolique des 600 ch en 1998 avec le F2000 doté du moteur D2640, un V10 biturbo de 18.273 cm3. Puis Volvo Trucks, propriétaire de Renault Trucks celui des 700 ch en 2009 avec une nouvelle version de son 6 cylindres en ligne de 16l (3.150 Nm !). Avant de remettre une louche de 50 ch (3.550 Nm) en 2012. Officiellement pour fêter les 25 ans de son moteur 16l, en réalité pour repasser devant Scania et son V8 16.4l de 730 ch et 3.500 Nm.

À rapporter bien entendu aux 40t de PTRA des semi-remorques… Bientôt 44t avec un sixième essieu et jusqu’à 50t en Europe Septentrionale.

Tof

Le 17/03/2018 à 21:29

Déjà en 44t en 5 essieux… Depuis 2 ou 3 ans

dufonrafal

Le 19/05/2018 à 11:40

C’est vrai que Renault a abandonné ce marché, même pas de T 6×4 ou 8×4, pas de boîte auto avec rapports extra-lents. Volvo se réserve le D16.

Mais ce T520 a quand même plus de couple que l’ancien V8 (2550Nm contre 2470Nm), ce qui est plus important pour ce genre de camion.

Laisser un commentaire