Rolls Royce Phantom V « Psychedelic » : tout John Lennon dans une voiture !

Vendredi 6 juin 2014
Retour

Les stars du rock n’roll ont toujours été attirées par les belles voitures, ou bien les plus voyantes. Elvis fut par exemple le premier client de la marque néo-classique Stutz (lire aussi : Stutz) et notre Johnny national a du utiliser à peu près tout ce qui existe qui roule, qui coûte cher et qui jette (des Excaliburs, des Hummer, un paquet de Ferrari). D’autres encore, véritables passionnés eux, se font construire une voiture sur mesure, comme Eric Clapton et sa Ferrari SP12 EC (lire aussi : Ferrari SP12 EC).

Cependant, une seule voiture de star est restée dans mon esprit, sans doute à cause de ma passion pour les Beatles : la Rolls Royce Phantom V de John Lennon. Il faut dire que cette Phantom représente bien son propriétaire : tellement british (Rolls est un monument de l’industrie britannique) et totalement déjanté (sa peinture spécifique).John Lennon prend possesion de sa Phantom en 1967, et elle possède déjà un certain nombre de caractéristiques spécifiques. John y avait fait installer une télévision Sony, un ensemble audio stéréo de haute qualité pour l’époque, un radio téléphone, un réfrigérateur, et une transforamtion de la banquette arrière en lit.

Mais surtout, il la fit repeindre par un collectif d’artistes hollandais pour la modique somme de 2000 livres de l’époque. Et c’est réellement cette nouvelle peinture qui rendit la Rolls de Lennon aussi célèbre. Sur fond jaune, des décorations psychédéliques tout à fait en phase avec l’air du temps de l’époque venait donner un nouveau look à ce symbole automobile : le mélange de la tradition et de l’avant-garde, une bonne synthèse de Lennon en somme. Bien entendu (et c’était sûrement le but), cette nouvelle peinture choque « l’establishment » britannique, qui y vit une atteinte à la fierté nationale.

Lorsque Yoko et John s’installèrent aux « states », la fidèle Phantom fut du voyage, et sera prêtée parfois à d’autres artistes, comme les Rolling Stones ou Bod Dylan. Elle sera ensuite placée au Cooper-Hewitt Museum de New York en 1977 (en échange d’un crédit d’impôt de 5000 $), jusqu’en 1985, date à laquelle est sera mise aux enchères. L’heureux nouveau propriétaire, le millionnaire canadien Jim Paterson (par ailleurs président de l’exposition universelle de Vancouver 1986), aura déboursé près de 2,3 millions de dollars pour l’acquérir. Depuis, elle est exposée au Royal British Columbia Museum de Victoria, au Canada.

Il est souvent question de cette Rolls unique en son genre. Or John Lennon eut une première Rolls Phantom, de couleur blanche. Car si la Phantom « psychédélique est la plus célèbre par sa peinture, la Phantom blanche quand à elle fut beaucoup plus utilisée par le couple Yoko/John (et achetée en seconde main en 1966). Cette seconde Rolls fut longtemps introuvable, jusqu’à ce qu’elle soit retrouvée : elle n’avait jamais quitté l’Angleterre et restait la propriété de Jody Klein, le fils du dernier managers des Beatles Alan Klein.

 

Galerie d'images

Voir toute la galerie

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Contenu alimenté par

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire