Saab 9-3 Viggen: l’avion de chasse suédois !

Mardi 27 mai 2014
Retour

La Saab 9-3 première génération, lancée en 1998, n’était qu’une évolution de la Saab 900 dite « NG » (pour New Generation, lire aussi: Saab 900 NG) qui remplaça en 1994 la mythique 900 appelée aujourd’hui classique. Vous suivez toujours ?

Viggen 04

Cette 900 NG (et sa descendante 9-3), première Saab de l’ère GM, réussissait à garder un style original très typé tout en modernisant vraiment la gamme du constructeur suédois. Malgré une fidélité à la tradition Saab, elle fût longtemps mal aimée pour ses origines trop germaniques (elle est basée sur une Opel Vectra). Pourtant, elle conservait les traditionnels moteurs Turbo, développant jusqu’à 185 ch pour le 2 litres Turbo de l’Aéro. Bien entendu, un cabriolet enrichissait la gamme.

9-3-viggen

En 1998, la 9-3 change d’appellation, mais reste très proche de la 900 NG. Il s’agit surtout d’un habile restylage, mais comme souvent, il suffit de peu de chose pour changer la donne. La nouvelle 9-3 semble plus aboutie, et pour bien ancrer la voiture dans l’imaginaire Saab et rompre toute image d’Opel Vectra maquillée, la direction de l’entreprise suédoise décide de lui offrir une déclinaison encore plus sportive que l’Aéro Turbo 16.

Viggen 02

Plus qu’un modèle, Saab cherche tout bonnement à créer une marque dans la marque, à l’instar de Motorsport pour BMW ou AMG pour Mercedes. Une « division » est créée, SVO (Special Vehicule Operation), dirigée par l’australien Peter Leonard, et l’étude d’une déclinaison sportive de la future 9-3 est lancée dès 1995, pour une présentation du concept-car « SVO Concept » en 1996 au salon de Genève.

svo concept 1996

Le nom de la nouvelle gamme « performante » de Saab est trouvée dans le passé d’aéronautique militaire de l’entreprise : ce sera Viggen, comme l’avion de chasse des années 80 célèbre pour ses doubles deltas. La 9-3 Viggen sera dotée d’un kit carrosserie spécifique, de nombreuses modifications d’ordre technique (suspensions, freins, embrayage renforcé etc), et d’une évolution du 2,3 litres turbo portée à 230 ch.

Viggen 03

A série spéciale (et à l’origine limitée à 2500 exemplaires par an), production spéciale. Aussi, les caisses sont-elles prélevées sur les chaînes de Trollhättan pour être envoyée chez Valmet en Finlande (lire aussi : Valmet). La Saab 9-3 Viggen sera produite de 1999 à 2002, en version berline (non importée en France), coupé ou cabriolet, à 4500 exemplaires, loin de l’objectif initial, dont 2000 exemplaires vendues aux Etats Unis, et seulement 68 en France. Il faut dire qu’avec la Viggen, la 9-3 devient brutale, et la cavalerie est parfois difficilement gérée par le train avant, car la 9-3 reste une traction. Et son prix à l’époque était un peu élevé.

Aujourd’hui, le plus dur sera de trouver un exemplaire vu sa rareté sur le marché français, mais sa côte reste correcte. La version cabriolet coûtera un peu plus cher bien entendu. On peut trouver des conduites à droite sur notre marché, importées par des anglais installés chez nous, pour un peu moins cher. Alors laissez vous tenter par l’exclusivité Saab et la brutalité d’un moteur Turbo brut de fonderie !

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

6 commentaires

Flo Aau

Le 05/01/2016 à 20:57

Je ne sais pas si c’est vrai mais j’ai ouïe dire que l’entretien sur ce modèle là était hors de prix !

Parce qu’une était à vendre il y a quelques mois sur le coin coin du côté d’Albi dans le Tarn.

Et elle est restée longtemps sur le coin coin…

Carvani

Le 09/01/2016 à 20:21

Tiens c’est drôle, ça me rappel des souvenirs…
Quand elle est sorti en 98, j’avais 13 ans, et elle a eu droit à son reportage dans Turbo!
J’avais complétement adoré cette voiture!
Et à l’époque dans Turbo on hésitait pas à parler des chiffres, performance, vitesse de pointe, etc….
Et puis finalement, avec le recul et les années qui ont passées, bah on s’est aperçu qu’elle n’était pas si fiable la Viggen, y avait des casses moteur, etc….
Du coup j’en ai jamais acheté :p
Pourtant je peux garantir que je les ai surveillées dans les petites annonces !!

Sansplomb

Le 03/03/2016 à 01:02

Il faut en conduire une un jour pour savoir ce que c’est que la puissance a l’état brut……. C’est fantastique

MAKOWSKI

Le 03/05/2017 à 20:07

Une voiture magnifiquement brutale. À l’origine elle devait avoir 260 chevaux et un pont autobloquant. Mais tout cela sur le train avant c’était trop.
La version cinq portes était bien importée en France. La mienne était noire intérieur bicolore noir et orange (d’origine).
Quant à la fiabilité du moteur elle était tout à fait conforme aux autres moteurs. En fait, la pièce la plus fragile de cette voiture ce sont les jantes avec leurs trois fines branches.

Paul

Le 03/05/2017 à 20:25

quel honneur de vous avoir ici Claude !

JeanSaab

Le 16/02/2018 à 14:09

Elle est enfin disponible en miniature chez dna collectibles ! Dès que je la reçois, je vous dirais ce que j’en pense.

Laisser un commentaire