Saab 9-5 Limousine: une suédoise à 6 portes par Coleman Milne

Publié le samedi 16 juillet 2016.
Mis à jour le jeudi 11 juillet 2019.
Retour

Vous connaissez tous ma passion pour les Saab en général et les 9-5 en particulier. Cette berline certes conçue en collaboration étroite avec les ingénieurs de GM était pourtant restée très Saab, et se déclinait en 2 versions : 4 portes ou break. Deux versions ? Pas tout à fait puisqu’un carrossier anglais du nom de Coleman Milne se chargeait d’en produire deux dérivés : une limousine 6 portes ainsi qu’un corbillard pour les plus saabistes d’entre nous désireux de rester en suédoise pour le dernier trajet.

CM 07

Coleman Milne, née en 1953 de l’association de John Coleman et de Roderick Milne, est un carrossier encore en activité aujourd’hui qui s’est vite spécialisé dans la transformation de véhicules en corbillard, activité discrète mais rentable. Au début des années 60, Coleman Milne se concentre sur les véhicules de la marque Ford, en particulier les Zéphyr puis les Granada ! Pour réaliser ses corbillards, la société doit rallonger le châssis, ce qui donne des idées : pourquoi ne pas proposer des versions longues à une clientèle civile ? C’est ainsi que naquirent les versions limousines à 6 portes sur base Granada, avec deux niveaux de finition : « Grosvenor » (base) ou « Dorchester » (luxe).

CM 14

CM 15

A partir des années 80, le carrossier britannique diversifie les marques de ses limousines et corbillards : Rolls Royce, Mercedes et… Saab. La première réalisation de Coleman Milne sur une base suédoise sera la 9000. Une poignée d’exemplaires sera vendue au début des années 90. Le remplacement de la 9000 par la 9-5 conduit inévitablement le carrossier à proposer sa version de la nouvelle Saab.

CM 06

Il faut dire que l’Angleterre a toujours été un marché important pour la marque Suédoise, et qu’il y subsiste encore une importante communauté de saabistes. Entre 1999 et 2009, Coleman Milne va transformer quelques dizaines de Saab 9-5 en limousine 6 portes ou corbillard.

CM 16

CM 19

Les premiers exemplaires seront dotés du 2.3 Turbo de 170 ch, puis recevront une version poussée à 185 ch (comme leurs sœurs à 4 portes). Pas de version Aero ni de versions V6 a priori, bien qu’il soit possible qu’on en retrouve une un jour : ces limousines étaient construites à la commande.

CM 17

CM 13

Si ma Saab 9-5 ne vous satisfait pas (manque d’espace), vous pouvez toujours vous tourner vers le marché anglais où l’on trouve quelques exemplaires à 6 portes à partir de 10 000 £ ! Et si vraiment vous êtes un mordu de la marque, vous pouvez toujours vous rendre sur le site de Coleman Milne régulièrement pour suivre les propositions de véhicules d’occasion : il n’y a pas de Saab actuellement, mais qui sait ?

http://www.coleman-milne.co.uk

 

Articles associés

4 commentaires

Nabuchodonosor

Le 16/07/2016 à 13:49

La problématique de ces empattements longs et notamment les versions « hearse », est qu’il leur est parfois difficile de rouler à tombeau ouverts…

Pardon seigneur…
🙂

J2M

Le 16/07/2016 à 17:04

Petite question sur l’équilibre routier de ces voitures excessivement longues par rapport à leur largeur : ça doit être difficile en virage routier normal et même à faible allure le roulis doit être conséquent, n’est-il pas ?

Paul

Le 16/07/2016 à 17:05

Sûrement 😉 Mais c’est fait pour aller à faible allure et déposer la lady devant l’opéra, ou le Savoy !

Lady Silverstone

Le 06/11/2017 à 03:15

Pas de souci, le passager de la version « hearse » a l’éternité devant lui…

Laisser un commentaire