Saab 900i 16 – 158 HP: une Saab peut en cacher une autre

Publié le lundi 6 novembre 2017.
Mis à jour le mardi 11 décembre 2018.
Retour

C’est vrai que lorsqu’on parle de Saab en général et de la 900 Classic en particulier, le Turbo vient tout de suite à l’esprit, comme une marque de fabrique désormais inamovible du constructeur suédois. A Volvo le break, à Saab le turbo : c’est pas forcément vrai, mais c’est l’image d’Epinal. Seulement voilà, toutes les Saab ne sont pas turbo, et si les plus férus chercheront plutôt le Graal d’un boîtier rouge (une Turbo 16 soupapes Haute pression de 185 ch, c’est bon vous l’avez), les 900 atmosphériques ne sont pas inintéressantes, surtout dans cette rarissime version réservée à la France entre 1989 et 1990 : la Saab 900i 16 – 158 HP !

La version 158 ch était disponible en France sur toutes les carrosseries de la 900i 16, dont le cabriolet

Oh je sais, certains me diront que « sans Turbo point de salut ». Mais n’est-ce pas franchement disruptif de rouler en Saab atmo tout en s’offrant des performances de sportive ? Le parfait sleeper en somme, puisque la 900i 16 – 158 HP n’affiche rien d’ostensible et malgré des jantes « turbine » offertes ressemble trait pour trait à une 900i 16 classique. Pas de kit Aero donc, juste le look d’une sage berline, mais avec des reprises canons.

C’est d’ailleurs le principal argument de cette Saab un peu particulière : ses reprises. Les documents internes à Saab France, signés du directeur du directeur de l’Après-Vente de l’époque, Jean-Philippe Theuriot, appuient bien sur cela avec un comparatif surprenant : un tableau de mesure des reprises de 80 à 120 km/h en 3ème, 4ème et 5ème.

405 Mi16

325iX

M3

190E 2.3 16

Audi 90 20V

900i16 158

Puissance

160 ch

171

200

185

160

158

Couple

18,5/5000

23/4000

24,5/4750

23,9/4500

20/4500

19,5/4750

3ème

6s

6,9s

5,5s

5,6s

7,2s

5,6s

4ème

9,1s

10,3s

8,6s

8,6s

11,7s

8,5s

5ème

14s

15,6s

12s

12,1s

16,8s

11,5

En gros, Saab France nous explique qu’avec la 900i 16 – 158 HP les reprises sont aussi canons qu’une BMW M3, et qu’elle largue sans souci une Peugeot 405 Mi16, la concurrente française dotée d’une puissance à peu près équivalente. Pas mal.

Mais pourquoi Saab France lança-t-elle un tel modèle ? Pour une raison assez simple en fait : il fallait combler à moindre coût la gamme, après la disparition de la 900 Turbo 8 soupapes (le B201 de 145 puis 155 avec un intercooler) et en attendant la 900 Turbo 16 basse pression (BP pour les intimes, le B202 de 145 à 155 ch elle aussi). Plutôt que de bricoler un Turbo, on préféra donc travailler sur un atmo 16 soupapes (B202) avec la collaboration du motoriste sis à Clamart, EIA.

Ce nom vous dit quelque chose ? Normal, ce motoriste travailla à la même époque avec une autre marque chère à mon cœur, Venturi, faisant passer sur les 2.80 puis les 260 SPC et APC le V6 PRV de 200 à 260 chevaux (lire aussi : Venturi 260). Voilà donc le trait d’union entre mes deux passions automobiles !

Les modifications de la voiture résidaient en de nouveaux arbres à cames, une nouvelle culasse, des prises d’air de Saab 900 Turbo, de nouveaux collecteurs d’admission, une transmission plus courte et un nouveau régulateur de pression d’essence. La préparation était disponible en 4 carrosseries: 3, 4, 5 portes et cabriolet.

La 900i 16 – 158 HP pouvait être livrée neuve (+ 15 000 francs TTC par rapport à une 900i 16 normale), mais on pouvait aussi « upgrader » sa 900i 16 avec une modification en concession (19 500 francs le kit). La puissance administrative passait alors à 11 CV. De 133 chevaux, le B202 atmo passait ainsi à 158 chevaux. Un gain de 25 canassons plutôt honorable, rappelez-vous qu’à l’époque, une voiture de cette catégorie dépassant les 150 ch rentrait immédiatement dans la catégorie des sportives.

Environ une centaine d’exemplaires reçurent en France cette modification EIA (cette modification est visible sur le moteur, frappé du logo EIA Moteurs). Ce qui veut dire qu’en cherchant votre Saab sur les sites d’occasion, ne balayez pas les 900i 16 valves d’un revers de la main : il se peut que vous trouviez par hasard l’un de ces rares exemplaires, dont les particularités ne sont pas toujours connues de leurs actuelles propriétaires. La chasse au collector est ouverte !

PS: la photo d’ouverture n’est qu’une illustration, il ne s’agit pas d’une 900i 16 – 158 mais d’une 900S, les images sont rares !

Articles associés

9 commentaires

Henri

Le 06/11/2017 à 12:32

Fort intéressant. Et au niveau du son du pot d’échappement, y-a-t-il une différence avec la « normale »?

Eddy123

Le 06/11/2017 à 12:55

J’avais la 900 i 8s…. 118 ch …. de mémoire. .. juste après ma BX gts 8s 125ch. Je sentais la différence. .. je ne connaissais même pas la 900i 16s. Dommage.

Docteur_Oliv

Le 06/11/2017 à 16:53

BX 125cv en 1905 cc, c’est GTi…

Eddy123

Le 06/11/2017 à 20:46

Exact.. c’est le correcteur du tel qui me joue des tours…. 🙁
Une de mes meilleur voiture….

AbuShemsy

Le 06/11/2017 à 21:34

Tiens, le modèle dont provient la photo du moteur est sur LBC ! Lui il sait ce qu’il vend !

Dommage pour le tableau comparatif : sur smartphone il est coupé. Il semblait très intéressant.

En tout cas, sympa cette 900i !

Jean tlemane

Le 06/11/2017 à 21:35

Salut Paul,
Toujours un plaisir de lire tes articles, surtout sur la 900, l’une des meilleure auto produite de ce côté ci de la galaxie.
Juste 2 ptites précisions annexe si je peux me permettre :
Pas sûr que les jantes trois branches étaient proposées de série sur les EIA, celles que j’ai pu voir étaient montées en jantes sunburst (standard)
Concernant la puissance des basses pressions, c’est 145 ch, pas de version 155 ch de série du moins. Quelques ptis malins dont j’ai fait partie, ont monté un échangeur air/air sur le turbo qui permettait de booster un peu la mécanique, mais le gain était surtout sur le couple et la baisse de la consommation plutôt que sur la puissance pure.
J’ai conscience de la futilité de ses précisions, néanmoins ça me fait plaisir de contribuer à ce post!
Ps : hâte de recevoir la version papier de BR…
A+ (les bières sont au frais et mes auto plus préhistoriques t’attendent! Par contre plus de 900 à essayer, revendue pour une 9.3 biopo 2.0t sh plus adaptée au transport de la marmaille.

Greg

Le 07/11/2017 à 14:36

Ah ben chapeau, je la connaissais pas celle-là!
Et pourtant j’ai les catalogues sur la période concernée!
Ma connaissance de la Saab 900 se limite donc à:
-moteur 8S = injection Bosch K Jetronic
-moteur 16S = injection Bosch LH, électronique séquentielle

Joe

Le 11/11/2017 à 09:17

Hello Paul,

Je corrige encore une fois les petites bévues ( l’ancien président du ssc sommeille toujours en moi!)

Pas de jantes hélices mais des sunburst, et jentlemane confond les t8 : 145 et 155 avec intercoller et les t16 basses pression 145ch.

Ce modèle est très rare, on en a vu passer 3 ou 4, guère plus, au saabsportclub.

Dont une qui a brûlé suite à un souci électrique!

Amicalement

Jean tlemane

Le 12/11/2017 à 23:22

Salut Joe

Relis l’article : Paul indique aussi les 2 puissances pour les BP « B202 de 145 à 155 CH elle aussi ». Sinon j’espère que tu vas bien, plus trop le temps d’aller sur le forum ces derniers temps. A+

Laisser un commentaire