Steinwinter Supercargo : la révolution du fret n’aura pas lieu

Publié le vendredi 11 août 2017.
Mis à jour le mercredi 19 juin 2019.
Retour

Je l’avoue, je n’ai pas le permis poids-lourds. Cela ne m’empêche pas d’en admirer certains, qui peuplent de ci de là les pages de Boîtier Rouge. Mais il y en a un, tout droit sorti des réserves secrètes du Leader (du moins, je me l’imagine comme ça), qui me fait vraiment de l’effet : le Steinwinter Supercargo !

C’est quoi ce truc diront certains ? Bah, tout simplement un camion révolutionnaire, sans doute trop peut-être, enfin plutôt un « tracteur » comme on dit : un truc bien barge qui aurait pu marcher, mais qui évidemment ne deviendra jamais un best-seller. « Et ouais mon gars, les bonnes idées, ça ne marche par à tous les coups ».

Ce Supercargo, c’est un certain Manfred qui en a l’idée. Oh, il n’est pas le premier, d’autres auront aussi tenté de toucher le jackpot en révolutionnant le transport routier. Mais Manfred Steinwinter, lui, « y croit à mort » ! L’idée est simple : les standards européens imposent une longueur maximales aux camions et à leur remorque ! Aux States, c’est juste la remorque qui est limitée, tandis qu’en Australie, pays de l’immensité, on ne s’embarrasse même pas d’une longueur minimale, les camions devenant des trains. Mais en Europe, oula, on mesure, on réglemente, on tatillonne. Et tout cela, c’est un peu de sécurité perdue (les cabines avancées, vous pensez bien que c’est pas pour faire joli) et surtout beaucoup de pognon perdu !

L’idée de Manfred est donc toute bête : si on peut pas changer la réglementation, il faut changer les tracteurs pour pouvoir transporter plus de fret. Pas con le gonze, il a observé les tracteurs d’aéroport, ou bien les camions grues ! La voilà l’idée « qu’elle est bonne » : on fourre la cabine sous la remorque ! Bin oui quoi !

L’IAA de Francfort est un bon endroit pour présenter des nouveautés, même dans l’utilitaire ou le poid-lourd. Pif paf, le Manfred nous surprend tous en 1983 avec son Supercargo. Le pire c’est que j’avais 8 ans à l’époque, et que je m’en souviens encore. Avec son logo plagiant Ferrari (on dit que c’est tout bêtement l’emblème de Stuttgart stylisé, moi j’y vois quand même un signe), l’appui de Mercedes-Benz jamais loin des bons coups, le Steinwinter Supercargo est présenté à la presse comme au public !

Le moteur est donc un « Benz », avec 280 ch, placé entre les deux essieux. La boîte 16 rapports est une ZF, on reste entre allemands ! Au catalogue, des évolutions allant de 170 à 700 chevaux, en fonction de la charge. Le truc, enfin, le tracteur, vient se placer « sous » la charge, la remorque, prévue à cet effet. Double avantage : maniabilité accrue, et tonnage de fret supérieur grâce à l’utilisation de toute la longueur autorisée pour fourrer du fret en veux-tu en voilà.

Sauf que bon, hein, les bonnes idées c’est bien, mais encore faut-il les vendre. Premier problème, et non des moindres : cela veut dire que les bonnes vieilles remorques d’alors doivent être changée, à tracteur spécifique, remorque spécifique. Un surcoût que les compagnies de transport ne sont pas prêtes à payer. Dans le même ordre d’idée, l’engin n’est pas vraiment adapté à la longueur standard des conteneurs. Of course, Manfred Steinwinter y pensera, avec un conteneur sur la tête, et une remorque articulée derrière, pour pouvoir s’adapter à la standardisation du transport routier et maritime. Mais bon, c’est un frein quoi.

Ensuite, le deuxième problème : le partenaire du début, Mercedes, n’y croit plus. Sans l’appui d’un grand constructeur, prêt à révolutionner le marché, et avec un peu de pépettes, ça devient plus difficile. DAF y a bien songé, tout comme Isuzu : s’associer à Manfred, « why not » ? Mais bon, un poil compliqué tout cela.

L’ami Manfred tentera de décliner le Supercargo en Bus… sans succès

Troisième problème : les routiers eux-même. Princes de la route, ils apprécient la hauteur de vue, propice à la réflexion, mais aussi à la domination. Se retrouver plus bas que terre ne les enchante guère. Pourtant, l’ami Manfred avait pensé à tout, avec une cabine d’un confort (voire d’un luxe) inégalé jusqu’alors. Ouais mais bon, t’es gentil « vieux », mais se retrouver plus bas qu’un enjoliveur de Renault 5, ça le fait pas quand on circule sur le ruban. Et puis la « tehon » au Routier du coin, même si bon, les routiers sont sympas !

Et puis bon, un tel système aurait nécessité à par mal de chauffeurs de revoir leurs notions de conduite. Pas forcément pratique pour négocier un virage serré, le Steinwinter Supercargo ! Entre 1983 et 1987, Manfred va tenter de convaincre tout le monde, routiers, financiers, entrepreneurs du fret, constructeurs, sans succès. Il finira par jeter l’éponge malgré des tentatives de diversification, notamment en autocar (oui, cela permettait d’embarquer plus de monde). Tant pis, le Supercargo n’aura pas révolutionné le monde du transport. Reste un proto bien mal en point, qui pourrit sur son parking !

Articles associés

30 commentaires

Gérald

Le 11/08/2017 à 16:27

Je m’en rappelle aussi de ce camion magnifique, heureusement qu’il n’a jamais été produit, on a évité ainsi pas mal de remorques encastrées sous les ponts !

Henri Graber

Le 11/08/2017 à 16:34

Je vois une problème au niveau du centre de gravité, bien haut a mon avis.

Olivier

Le 11/08/2017 à 16:50

Je me demande si les chauffeurs routiers, habitués à dominer la route et voir loin,
Apprécieraient de se retrouver ainsi au raz du bitume…

Paul

Le 11/08/2017 à 16:55

c’était justement l’un des freins, cf l’article 😉

Mirage

Le 11/08/2017 à 17:17

Juste pour dire, même si je n’y connais rien en PL et transports en commun, que certains cars autoroutiers circulant rééllement ont peu ou prou le même agencement que le Steinwinter bus montré dans l’article, avec une cabine conducteur surbaissée au niveau des roues et les 1eres rangées de passagers qui vont jusqu’au dessus. En effet le chauffeur y est situé aussi bas que sur une Matra Bagheera par exemple, soit bien plus qu’avec 99,9% du reste des véhicules et je me suis fait la réflexion que ça devait être troublant face aux habitudes des chauffeurs… Mais bon sauf erreur il n’y a pas eu d’accident suscité par ce genre de matériel, donc c’est viable.

Gérald

Le 11/08/2017 à 21:55

Malheuresement si, une multitude, et le dernier à Paris lors de la manifestation pour les J.O.
En effet comme le conducteur est assis très bas, il en oublie l’étage du dessus, déjà qu’avec un tracteur normal cela arrive parfois sous certains ponts, avec cette position de conduite basse c’est beaucoup plus difficile à intégrer.
De plus je n’imagine même pas les marches arrières avec les retros au ras du sol, pour voir la dernière roue cela doit vraiment pas être la panacée…

Grégoire

Le 11/08/2017 à 17:26

Les feux avant ne seraient-ils pas les mêmes que sur l’Alpine A610 – que celle-ci partageait d’ailleurs avec la Porsche 928 ?

Eddy123

Le 11/08/2017 à 20:59

Ce sont des phares au gabarit « us »..

Eddy123

Le 11/08/2017 à 21:03

Les phares de l’a610 reprises de la GTA US…

Grégoire

Le 13/08/2017 à 01:16

Les phares escamotables étaient repris de la GTA US ; mais pas ceux qui entouraient la plaque d’immatriculation, avec les clignotants – et que l’on retrouve manifestement sur ce curieux camion.

Eddy123

Le 16/08/2017 à 10:38

Je comprends pas.

Nono 57

Le 08/09/2017 à 07:08

Si ce sont les quatre phares carrés : ce sont des feux « standard » que l’on retrouve en diverses tailles (celle montées sur cet engin est extrêmememnt courante) , un choix apprécié des carrossiers indépendants a une certaine époque. Mais pas que…

Communs a pas mal de voitures américaines importées dans les années 80, en remplacement des feux « sealed beam » d’origine. Sous la main, j’ai une Chevrolet Malibu de 1983 et un cabrio Chrysler LeBaron de 1989, ce sont les mêmes. Je dois même avoir la référence Hella qui traine, existe en halogène H4 et H1, j’en ai commandé des neufs pour les deux véhicules récemment 😉

Ils sont également largement employés sur bus, engins de voirie/ balayeuses, engins de chantier, d’aéroports, chariots élévateurs, matériel agricole… etc… Ouvrez l’oeil : vous en avez sans doutes, sans vous en rendre compte, croisé un engin ainsi équipé aujourd’hui 😀

Leur production de masse leur permet par ailleurs d’avoir un tarif défiant toute concurrence (Pour se faire une idée en prix grand public : une trentaine d’euros le bout sur un site bien connu) et sans pour autant que la qualité d’éclairage soit sacrifiée, car elle est excellente.

Nabuchodonosor

Le 11/08/2017 à 17:48

On perçoit le saut technique parcouru depuis le Belphégor, là, plus besoin de ces vitres inférieures à l’avant…
🙂
Plus sérieusement, c’aurait été un plus en matière logistique d’avoir les portes des deux côtés, permettant le FIFO (First In, first Out) sur le quai pour les denrées périssables. Idem pour la livraison des tracteurs… Par contre pour les longues distances, la couchette arrière, c’est ceinture…

Germain

Le 11/08/2017 à 18:27

J’ai repéré un problème sur cet engin, la partie repos couchette n’existe pas, et l’espace à bord est plus que limité.

Eddy123

Le 11/08/2017 à 21:01

Il y a un dessin ou le 3eme siège est remplacé par ce qui pourrait être une couchette. .

Germain

Le 12/08/2017 à 11:39

J’appelle pas cet espèce de table de médecin légiste exposé à la vue de tous une vraie zone de repos, un routier a besoin d’intimité (quand il se tape une pute entre autres)

Nabuchodonosor

Le 12/08/2017 à 17:09

Vous n’êtes pas informé ? Maintenant le gîte est souvent inclus (avec le couvert). A moins que Gente Dame ne roule en camion elle aussi… Auquel cas il leur faudra s’accomoder du brancard…
Nabuyoplaboum !

Germain

Le 11/08/2017 à 18:40

J’avais essayé de me renseigner sur cet engin quand je l’ai découvert il y a quelques années, peu d’infos et surtout en allemand. C’est vrai que conduire au ras du sol avec un conteneur sur la tête c’est fatiguant nerveusement

Germain

Le 11/08/2017 à 18:58

Cet engin est connu avec toutes les vidéos virales genre « top 10 most shocking vehicles ever made » sur YouTube

poum

Le 11/08/2017 à 20:00

Il était aussi dans un jeu d’atout.
Le style est sympa mais niveau sécurité, le manque de visibilité est clairement le plus gros souci.

Olivier S

Le 11/08/2017 à 21:40

Il faut savoir qu’en 1990, un législation fut passée en Allemagne qui a limité la longueur maximale d’un ensemble camion-remorque à 18,75m, mais plus important, la longueur de la charge à 15,65m.

C’était pour améliorer le confort des routier en cabine « sleeper » plus longue.

Après cette date, le concept Steinwinter n’avait plus aucun intérêt, car la législation a limité la longueur de remorque / baie de charge, n’importe si l’engin de traction dépasse la remorque ou non…

Michel

Le 12/08/2017 à 08:45

Celui là je ne le connaissait pas
A quand un article sur les visions de COLANI

leifur

Le 12/08/2017 à 16:44

Quid du refroidissement du moteur ? Je n’y connais riens mais cela semble compliqué ne serait-ce qu’au niveau de l’architecture du « truc ».

Franck

Le 05/09/2017 à 17:40

Pas plus compliqué que les autocars qui ont le moteur à l’arrière, et le radiateur en lateral.

Wolfgang

Le 14/08/2017 à 00:08

Visibilité pourrie. Aérodynamisme inexistant. Super dangereux en cas de choc frontal. Et espace très limité, le moteur devant occuper la place derrière la cabine…
M’étonne pas que ça n’ait pas marché.

Emmanuel

Le 14/08/2017 à 20:24

Suis le seul à avoir pensé à ce que pourrait donner comme spectacle ces engins dans une compétition dédiée?

rod

Le 29/08/2017 à 22:32

vous avez une idée du gabarit des routiers et de la mentalité pour les faire rentrer là dedans?

Franck

Le 05/09/2017 à 17:43

Ce qui est étonnant, c’est le premier essieu de la semi-remorque, il est très en avant et je le suppose directionnel.

Philippe13

Le 18/10/2017 à 12:50

Joli projet, mais sans doute pas en adéquation avec le gabarit et embonpoint de bien des chauffeurs…
C’est bas comme une formule 1.
S’y jeter en s’y laissant tomber on y arrive toujours…
En sortir……

Quentin

Le 21/10/2017 à 13:06

L’énorme porte-à-faux avant la la garde au sol ultra basse ne poseraient-ils pas aussi un petit problème (genre passage des ralentisseurs, entre autres) ?

Laisser un commentaire