Tata Winger : brève rencontre avec le Trafic indien !

Dimanche 6 mars 2016
Retour

En ce dimanche de fin de vacances (pour les parisiens et les toulousains), j’avais envie de vous parler avec légèreté d’un engin improbable, surprenant, sans pour autant rentrer dans un travail de recherche trop poussé. Et c’est par hasard que je suis tombé sur une pépite que, je l’avoue, je ne soupçonnais pas : le Tata Winger, clone indien du Renault Trafic et lancé sur le marché du sous-continent seulement en 2007, soit 7 ans après sa disparition du marché français, et 26 ans après son lancement !

J’avoue, je connaissais le Winnebago LeSharo (lire aussi : Winnebago LeSharo), l’Opel Arena et le Chevrolet Space Van (fruits d’un partenariat avec GM dans les utilitaires qui continue encore aujourd’hui avec le Vivaro), mais absolument pas cette version indienne ! J’ai par ailleurs découvert qu’il avait aussi été assemblé en Malaisie par la marque Inokom (sous le nom de Permas).

Tata a beau être propriétaire de deux joyaux de l’automobile occidentale, Jaguar et Land Rover (rachetés grâce aux revenus immenses de ce conglomérat présent dans à peu près tous les secteurs de l’industrie, et notamment dans l’acier, ou des services), sa propre marque a toujours été un peu à la traîne sur le marché indien. Si l’Indica et l’Indigo s’en sont sorties pas trop mal, la Nano s’est avérée être un bide, et Tata, pour couvrir l’ensemble des besoins du marché indien pas trop regardant sur la modernité des produits, est donc allé chercher en France les plans d’un minibus ayant fait ses preuves.

Renault a donc revendu la licence du vieux Trafic (phase 3 tout de même) à Tata qui l’a rebaptisé Winger ! Le Trafic sauce curry propose donc deux versions, minibus ou ambulance, en châssis long ou court, pouvant offrir jusqu’à 13 places, et ressemblant comme deux gouttes d’eau à son cousin français (malgré quelques petites retouches esthétiques pour apporter un peu de modernité). Bien entendu, la climatisation indispensable en Inde est de série !

Sous le capot en revanche, tout est « made in India » : un deux litres diesel Tata offert en deux versions, atmo de 68 chevaux, et turbo culminant à 90 chevaux. Ne soyez donc pas surpris de croiser ce descendant du Trafic de votre enfance. Voilà pour ce court article du dimanche !

Pour plus d’informations sur le Winger, toujours en vente actuellement en Inde : http://www.winger-tatamotors.com/

 

Galerie d'images

Voir toute la galerie

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Contenu alimenté par

Articles associés

9 commentaires

Mnbee

Le 06/03/2016 à 23:23

Merci encore Paul !

Encore une pépite …

Menée from LFLX

Mnbee

Le 06/03/2016 à 23:25

MNBEE ET NON MENÉE !

Eddy123

Le 07/03/2016 à 07:14

J’aime bien suivre la vie de se fourgon sur internet, tout comme la douce Clio Mio du Bresil (dernier mois de vie car le Kwid pointe)….
j’adore la seconde vie des ses vielles gloires Françaises…

Pour le Trafic a la sauce Winnbago, il était vendu dans les années 80 en turbo diesel et direction assisté alors que c’était indisponible en Europe!!! Curieuse philosophie car je me rappelle que mon père avait demandé a un concessionnaire Renault s’il pouvait avoir la dite direction assisté et qu’il lui avait répondu que cela ne servait a rien sur un utilitaire…. Bravo!!

Lionel

Le 07/03/2016 à 10:09

Oui la clim est indispensable mais elle n’est pas de série! Pour ce genre de véhicule utilitaire, meme si il est beaucoup utilisé en transport de personnes, c’est encore le cout qui est primordial en Inde. Je ne serais pas surpris qu’il y ait des versions sans ventilation non plus…ne parlons pas du chauffage, bien sur absent par défaut.
A noter que le No1 du segment est le Mercedes T1/TN vendu en Inde sous la marque Force motors (anciennement Bajaj) depuis 1982 (apparu en 1977 en Europe) et qui s’appelle traveller. Il y en a meme une version surprenante élargie de 250mm qui s’appelle traveller 26.

Greg

Le 07/03/2016 à 12:02

Souvenirs de Trafic…
Dans les années ’80, l’association de quartier qui nous emmenait en virée avec le minibus… essence!
Puis en 1994, les colonies de vacances du Ministère de la Défense m’envoient passer 10 mois sur une base aérienne où je m’initie à la conduite d’engins comme surgis du passé: le Trafic avec ses voies larges, ses suspension dures et sa boite à rapports courts n’est pas le moins amusant à conduire à fond-à fond-à fond-à fond…
Et sinon pour Tata, et bien j’aime aller visiter les sites web des constructeurs étrangers.
Il suffit de taper le nom d’une marque connue et de rajouter cn pour la Chine ou in pour l’inde…
C’est assez dépaysant!

eddy123

Le 08/03/2016 à 06:56

Il ne maque plus que le karsan j11 Turque le descendent du j9 de Peugeot!!

OLIVIER WASTERLAIN

Le 16/03/2016 à 20:04

le trafic n’est pas le seul ‘vieux’ utilitaire européen a survivre en Inde, le mercedes TN est assemble par Force motors sous le nom de Traveller

Dominique

Le 12/11/2016 à 22:05

J’en ai croisé 3 cette semaine au Sri Lanka, dont deux en ambulance. Donc il n’est pas anecdotique, en tous cas sur ce marché là.

Laisser un commentaire