Toyota Mega Cruiser : un géant nippon !

Publié le samedi 14 mars 2015.
Mis à jour le vendredi 5 juillet 2019.
Retour

Il y a bien longtemps que les japonais ne s’amusent plus à copier l’automobile occidentale, laissant ce rôle aux chinois. Toyota est même devenu le leader mondial, coiffant au poteau Volkswagen et dépassant les 10 millions de véhicules produits dans le monde. Pourtant, lorsqu’il s’agit de produire un véhicule militaire pour la Force d’Auto-défense, le BXD10, difficile de ne pas remarquer l’étrange ressemblance avec le Humvee américain (lire aussi: AM General Humvee).

BXD10 02

De là à dire que Toyota a copié AM General, il n’y a qu’un pas que certains franchiront allègrement. Je n’irai pas jusque là, car le cahier des charges imposé par « l’armée » japonaise étant singulièrement proche de celui de l’armée américaine, il était difficile de ne pas aboutir à un véhicule relativement proche !

BXD10 01

Mais peu importe. De toute façon, le BXD10 (connu aussi sous le doux nom de Toyota Koukidousha) n’était pas destiné à l’exportation. Toutefois, il donna naissance à une version civile, le BXD20, plus connu sous le nom « grand public » de Mega Cruiser. D’abord réservés aux administrations (police, pompiers), quelques exemplaires seront aussi vendus à des particuliers. Mais le marché était forcément limité : pas d’export possible (par peur d’un procès d’AM General/Hummer?), et un prix prohibitif (environ 10 millions de yens) en font un modèle très rare !

http://www.autogaleria.hu -

Malgré tout, quelques modèles civils ont été importés aux USA en 1996 pour le SEMA puis revendus, tandis qu’on en trouve parfois en Thailande ou en Australie, importés par des particuliers. Autant dire qu’il vous sera difficile d’en acquérir un ! De toute façon, il mérite le détour surtout pour sa taille pachydermique (2900 kg tout de même), et sa ressemblance frappante avec le H1, mais n’attendez pas de lui des performances extraordinaires.

BXD20 02

Car pour propulser les presque 3 tonnes de la bête, Toyota n’a pas trouvé mieux qu’un 4 cylindres turbo diesel de 4,1 litres, développant 136 ch pour le BXD10 (moteur 15B-FT) et 153 ch pour le BXD20 civil (moteur 15B-FTE), le tout relié à une transmission automatique à 4 vitesses. Avouez que c’est peu ! Mais malgré cela, le Mega Cruiser possède un certain charme. Il sera produit de 1995 à 2002 dans l’usine de Gifu, et reste encore le plus gros 4×4 jamais construit par Toyota.

Histoire de vous donner une idée de la taille de l'engin !
Histoire de vous donner une idée de la taille de l’engin !

Si l’envie de rouler de façon décalée vous démange tant que cela, dégoter et importer un Mega Cruiser peut devenir un excellent challenge ! Certains au Canada ont même fait venir en pièce détachées des BXD10 pour les remonter ensuite. Restera toujours le problème de l’homologation, mais « à cœur vaillant rien d’impossible ». Dès lors que vous aurez pris possession de votre Mega Cruiser, voire de votre Koukidousha, vous serez assurément la vedette des rassemblements de SUV de votre région !

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire