Un chevalier blanc asiatique pour Saab ?

Publié le lundi 1 décembre 2014.
Mis à jour le dimanche 16 décembre 2018.
Retour

Saab/Nevs, le consortium sino-suédois qui a pris la relève de Spyker après la banqueroute de 2012, était pas loin d’y passer lui aussi. Après avoir de long mois joué la montre, cherchant des repreneurs à tout va (on a parlé entre autre de l’indien Mahindra & Mahindra, propriétaire du coréen Ssangyong), le couperet n’était plus très loin, et les dirigeant du constructeur suédois avaient jusqu’au 29 novembre pour éviter d’y passer.

In extremis, on apprend que NEVS aurait obtenu un délai de trois mois, le temps de finaliser avec l’un des deux repreneurs qui se seraient manifestés. Il s’agirait de deux constructeurs asiatiques, sans plus de précision. S’agit-il de Mahindra, comme envisagé il y a déjà quelques mois ? Ou bien un autre constructeur chinois serait-il rentré dans la danse ? Nul ne le sait, mais au moins Saab n’est pas morte une seconde fois.

Mais désormais, quand il s’agit de Saab, la prudence est de rigueur. Alors comme disent nos amis british, « wait and see » ! Car cela fait déjà depuis mai dernier que la production a cessé, malgré les projets d’un cabriolet et d’une version haute performance Hirsch de la 9-3 !

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire