Vaz-Porsche 2103 : prélude à la Samara

Samedi 17 septembre 2016
Retour

En ce samedi d’automne (et oui, ça y est, c’est fini l’été), je vous propose de partir vers l’Est, pour parler de Lada… Enfin, vers, l’Est, c’est vite dit. Vous qui pensiez que je vous emmenais à Togliatti (lire aussi : L’usine Lada de Togliatti), vous avez tout faux puisque c’est à Stuttgart que nous nous rendons pour un court article sur un modèle peu connu (normal, il ne sortira jamais), et rare (un seul exemplaire) : la Lada (AvtoVaz)-Porsche 2103.

Revenons au début des années 70. Si Porsche est un constructeur d’automobiles sportives reconnu, c’est aussi un bureau d’étude oeuvrant pour d’autres constructeurs contre monnaie sonnante et trébuchante, peu important la provenance. C’est ainsi que Porsche va être amené à une première collaboration en Union Soviétique, avec la firme Moskvitch, afin d’améliorer son modèle 412. Cette première collaboration qui restera au stade des « propositions » permet à la firme allemande de mettre un premier pieds dans l’industrie automobile russe.

2103-01

En 1975, la firme AvtoVaz demande à Porsche de retravailler sa berline 2102 (version « luxe » de la 2101) pour la mettre aux standards européens. C’est ainsi qu’une Lada va se retrouver à Stuttgart pour la première fois. Les ingénieurs allemands vont travailler sur un certain nombre de points : retravailler la carrosserie (notamment la face avant) pour améliorer l’aérodynamisme et la sécurité passive, améliorer les suspensions et la transmission, modification du moteur pour réduire les émissions polluantes (grâce au montage d’un carburateur Solex notamment), et surtout redessiner l’intérieur pour la rendre plus cossue (avec notamment un volant inspiré de celui de la Porsche 928). Cette 2013 « Porsche » est le prélude à une collaboration plus poussée : la création d’une nouvelle Lada, la 2108, première traction de la marque russe.

2103-02

La 2103 restera lettre morte, AvtoVaz lançant toutes ses forces, en collaboration avec Porsche, dans la mise au point et le lancement de la 2108 (que nous connaîtrons sous le nom de Samara en France). Certaines solutions seront cependant reprises du prototype 2103 Porsche, qui restera en Allemagne, puis rejoindra le garage d’un ouvrier de la marque.

A noter que cette 2103 fera aussi l’objet d’un amusant (et crédible) poisson d’Avril de nos amis de Soviet Auto : La 2103 très spéciale de Brejnev

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

1 commentaire

Emilie

Le 03/10/2016 à 10:58

Le modèle n’est pas mal du tout, mais un peu trop symétrique à mon goût !

Laisser un commentaire