Venturi 260 Rallye-raid : le proto oublié du Dakar !

Mercredi 22 octobre 2014
Retour

La présentation de l’America sur le stand Venturi du Mondial de l’Auto 2014 m’a donné des idées (lire aussi: L’America rentre en production, même si finalement, elle n’y rentrera jamais, Venturi préférant se recentrer sur la Formule E en 2017). Car ce dune buggy n’est pas le premier de l’histoire de la marque. Et celui que je vais vous présenter aurait parfaitement fait le lien entre le prototype de 1986 et l’America de 2014.

(photo Jype / Communauté Venturi)

Comme souvent, ce proto destiné aux Rallye-raids naîtra par hasard. Après avoir fait rouler au Dakar entre 85 et 87 des Peugeot P4 dotés de V6 PRV de 2,8 litres et 170 ch puis 180 ch (ce qui avouez le, devait changer par rapport aux anémiques P4 d’origine), et après avoir tenté sans succès de créer une équipe avec le portugais UMM (Lire aussi: UMM Alter), Jean-Louis Maigret eut l’idée saugrenue de proposer d’engager une Venturi 4×4 au Dakar.

L’importateur Venturi au Japon eut vent des discussions en Maigret et Xavier de La Chapelle, le PDG de l’époque (et aussi fondateur de la marque éponyme, lire aussi: De La Chapelle / Stimula Type 55), et l’assura qu’un tel véhicule ferait sensation au Japon, où Venturi écoule quelques véhicules par an : un bon moyen d’y assurer la promotion de la marque. Mais à cette époque, l’heure est plutôt à la montée en gamme, et beaucoup jugent que l’image du Rallye Raid ne correspond pas à Venturi. En outre, le propriétaire de la marque, Didier Primat, a une autre idée en tête, pourtant bien plus folle : la Formule 1 (Lire aussi: Venturi et la F1). Le projet semble tomber à l’eau. Même Claude Poiraud n’en veut pas (mais lui a en tête ce qui sera un succès, la 400 Trophy, lire aussi: Venturi 400 Trophy et GT).

Le proto devant l’usine de Couëron (photo V-Spirit / Communauté Venturi)

Pourtant, une petite équipe de passionnés au sein de l’entreprise, emmenée par Jean-Christophe Boulay, décide de relever le défi, en dehors de leurs heures de boulot. Banco. Avec seulement 4 personnes, le prototype sera réalisé en deux roues motrices seulement, doté du V6 PRV de la 260 (2,8 litres et 260 chevaux). Il était prévu de réaliser la vraie voiture en 4 roues motrices, et sans doute avec un 4 cylindres (celui de la R21 Turbo) porté à 350 chevaux. Des versions « compétition clients » furent même envisagées.

Photos: Dingo

En 1992, le célèbre photographe automobile Dingo immortalise ce prototype mais malgré cela, les fonds pour le faire courir ne seront jamais trouvés, tandis que Venturi s’enfonce encore plus dans les difficultés financières, jusqu’au rachat par Hubert O’Neil qui lui, poursuit la politique de l’Endurance et des 24 heures du Mans. Le proto retournera donc dans le garage de Venturi.

Le proto restauré en 2013 (photo V-Spirit / Communauté Venturi)

Lors du rachat de la marque en 2000 par Gildo Pallanca Pastor, il sera ramené lui aussi à Monaco. Sans doute séduit par la bête, Gildo lui offrira une restauration complète en 2004, et changeant même le moteur pour l’ES9 de la Venturi 300 Atlantique Biturbo (3 litres et 310 chevaux). Sa ligne rehaussée, son aileron massif, et son blanc immaculé le rendent beau à mes yeux, et même si je regrette qu’il n’ait jamais couru, je me dis que face à l’armada Peugeot/Citroën de l’époque, et au manque de moyens, il n’aurait pas eu de grandes chances de briller.

Merci à V-Spirit, l’homme de science qui m’en a appris beaucoup sur ce proto (sources: Communauté Venturi)

La photo d’ouverture, et les deux photos centrales dont de l’excellent photographe Dingo, que certains ont bien connu chez Option Auto: retrouvez son interview pour BR ici.

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire