Volkswagen New Beetle : persistance rétinienne !

Mercredi 6 juillet 2016
Retour

Il paraît que mon père avait une Volkswagen Cox lorsque je suis né… Une Cox passée ensuite entre les mains de mon oncle (un 1200?) et repeinte en orange parce que… il n’y avait plus que cette couleur en stock chez le vieux peintre en carrosserie à la retraite qui l’a repeinte gratos. Voilà pour mes souvenirs de Cox « originelle »… Mais il faut croire que ma sœur, de deux ans mon aînée, en a gardé plus de souvenirs inconscients. Elle qui ne s’intéresse ni de près ni de loin aux bagnoles (contrairement à son mari qui aime les vieilles anglaises, lire aussi : Jaguar 240) n’était d’accord pour dépenser des sous dans une auto qu’à condition que cela soit une New Beetle. Volkswagen avait réussi son coup, et ma sœur et mon beau-frère roulèrent en Vévé (comme disait mon père) de 2001 à 2016 !

La Concept One de 1994, en version fermée (en haut) ou ouverte (en bas)
La Concept One de 1994, en version fermée (en haut) ou ouverte (en bas)

Concept One 03 Cab

15 ans de bons et loyaux services pour une New Beetle ? Autant dire que la réputation de Volkswagen n’est pas usurpée, même si la voiture eut quelques soucis. Et l’amour de ma sœur pour la Beetle montre combien les têtes pensantes du marketing de Wolfsburg ne s’étaient pas trompé en proposant un revival de l’antique Cox, revue à la sauce moderne.

La Beetle Concept, présentée en 1996 à Genève !
La Beetle Concept, présentée en 1996 à Genève !

Beetle Concept 1995 02

Car l’affaire « New Beetle », c’est l’histoire de « la première gorgée de bière ». Il suffisait de prendre une plate-forme de Golf IV et de lui donner le look arrondi (c’est très bien fait d’ailleurs) d’une Cox d’antan : on avait la forme sans avoir le fond. Pas de moteur à l’arrière, mais à l’avant en position transversal. Une habitabilité en berne (par rapport à la Golf) mais conforme au souvenir des Cox antédiluviennes, une fiabilité « moderne » (la preuve avec celle de ma sœur) et une bouille à croquer (et à craquer). Les bases du néo-rétro étaient posées !

Beetle 01

Beetle 03

Dès lors, la voie était ouverte aux Mini (version Béhème), Fiat 500 (qui perdait elle aussi son moteur arrière pour l’occasion) et à toutes les autres ! Lancée en 1998, la New Beetle inaugurait une mode encore présente aujourd’hui, et avec succès ! Pourtant, la Concept 1 qui initiait le mouvement était présentée dès 1994 au Salon de Détroit (tiens tiens!) mais il faudra 2 autres années pour peaufiner le concept (présenté sous le nom de New Beetle à Genève) puis deux autres encore pour lancer la voiture, produite au Mexique, comme sa sœur « à l’ancienne (qui y sera produite jusqu’en 2003).

Beetle 10
Beetle 05

Sans vouloir être péjoratif (surtout vis à vis de ma sœur), elle inaugurait malgré elle l’ère des voitures « bobo » (Bourgeoise et bohème) dont la forme compte plus que le fond, destinées la plupart à faire de la ville, aux antipodes du modèle initial ! Voiture de « meuf », voiture de ville, voiture de « style », la New Beetle n’est a priori pas une voiture d’homme, sauf que… Volkswagen se piqua d’en sortir une version RSI dotée d’un V6 de 3.2 litres et 225 chevaux (250 exemplaires seulement) !

La RSI, limitée à 250 exemplaires, offre un V6 et 225 chevaux !
La RSI, limitée à 250 exemplaires, offre un V6 et 225 chevaux !

RSI 01

Entre temps, Volkswagen nous avait sorti une version cabriolet, histoire d’augmenter encore le côté glamour de la voiture. Avec brio (le premier qui dit « avec qui » a perdu!). Résultat, il y en a pour tous les goûts, ouverte ou fermée, sportive (RSI) ou placide, essence (4 cylindres, V5 ou V6) ou diesel (1.9 TDI de 90 à 105 ch), turbo ou atmo… Si avec cette offre pléthorique vous ne trouvez pas votre bonheur, alors.

Beetle 08 Cabrio

Moi qui ne suis pas un fan des allemandes en général et de VW en particulier, force est de constater qu’au fil des années (15 ans donc) la New Beetle de ma sœur a très bien vieilli à l’intérieur. Rien n’a bougé jusqu’à sa mort. Côté carrosserie, ce genre de voiture à Paris laisse des traces, surtout qu’il n’y a pas vraiment de pare-chocs, juste du style !

Beetle 07 Cabrio

Pour la casser, et lui faire rendre l’âme (enfin la rendre économiquement non réparable), il aura fallu la prêter à des scouts peu précautionneux pour la mamie : elle n’a pas vraiment bien vécu de racler par dessous un rocher apparent ! C’est dire si la voiture, malgré son air de joujou, était dure à la tâche. Une vraie Cox en somme !

 

Galerie d'images

Voir toute la galerie

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Contenu alimenté par

Articles associés

14 commentaires

Richard

Le 06/07/2016 à 19:29

La 1ere voiture Bobo ?
La Mini MK1 sans hésitation

fc30

Le 06/07/2016 à 22:06

Pour ce titre, j’hésite entre la Mini « originale », qui l’est devenue par la force des choses (contrairement à sa remplaçante de 2001), la Saab 900 des années 80, ou quelques citadines japonaises genre Daihatsu, mais la New Beetle occupe effectivement une place de pionnière dans la « vague » de la fin des années 90 / début 2000, avec les Mini (BMW conçue pour cibler cette clientèle), les BMW série 7 voire 5 « Bangle », les Avantime / Vel Satis et l’Opel Signum.
Malgré ce, il s’agit d’une des seules VW avec la Phaeton que j’aime vraiment.

Lionel

Le 07/07/2016 à 08:00

Pourquoi mettre daihatsu dans la liste? Cette marque est tellement peu connu sur notre territoire que je suis amusé quand j’en croise une

fc30

Le 14/07/2016 à 23:13

J’ai cité Daihatsu car c’est à mes yeux la marque de voiture que personne ou presque ne connait, avec des modèles à l’esthétique souvent disons… décalée, et ciblant une clientèle typiquement urbaine. On retrouve bien le côté urbain et anticonformiste des bobos.

Eddy123

Le 06/07/2016 à 23:35

Renault avait raté le coche avec le concept car de la 4cv….

Jota

Le 07/07/2016 à 00:56

Le concept Fiftie oui un beau gâchis. Truc idiot dès que je passe à côté d’une New Beetle je regarde si les gens jouent encore le jeu de la voiture ‘fun » et mettent encore quelques années après une fleur dans le soliflore à côté du volant (pour une teutonne il faillait oser, on voit qu’ils avaient poussé le concept assez loin). Et bien le test est souvent concluant !

Greg

Le 07/07/2016 à 09:33

La New Bibi est au départ un délire du studio de design Californien de VW: une très lointaine évocation dont le profil repose sur la juxtaposition de 4 arcs de cercle: aile avant, aile arrière, capot, pavillon d’un seul tenant depuis la base du pare brise jusqu’au pare chocs arrière.
Joli dessin pour un concept car, mais la volonté de le transposer tel quel sur la voiture de production s’est traduite par des choix discutables: l’habitacle est exagérément reculé, imposant une planche de bord interminable pour faire la jonction avec la base du pare brise, et un coffre peu logeable.
Et pourtant… Coup de vœu assuré auprès d’une t’es large clientèle.
J’en avais loué une chez Europcar, qui l’a proposait alors dans sa gamme « loisir », au prix d’une compacte ordinaire…
La tête des autres clients dans l’agence!!!
« Ma » New Bibi pour quelques jours faisait tourner toutes les têtes, je n’étais pas peu fier…
Mais il faut bien avouer qu’à la conduite, c’était une auto très ordinaire, sans relief et… Sans âme.
Aussi ennuyeuse qu’une Megane ou une Corolla, autres autos conduites en location…
La nouvelle Coccinelle qui ne s’appelle plus New (…), est plus fidèle à « la vraie » Cox: habitacle situé « normalement » entre les essieux, pare brise peu incliné, tout plat…
Et la recette à moins bien marché.
Le cabriolet est absolument craquant.
A ce propos seul VAG avait la force de frappe nécessaire pour commercialiser 4 cabrios compacts simultanément: Golf, Eos, Coccinelle et A3!
Les New Bibi sont très nombreuses dans les annonces en Allemagne, parfois à des prix tout à fait dérisoires.
J’avais exploré sérieusement l’opportunité d’une 2.0l turbo 😉

Greg

Le 07/07/2016 à 09:34

Scusez les fautes: clavier de smartphone et correction automatique 🙁

wolfgang

Le 07/07/2016 à 11:12

Elle a un gros avantage par rapport à l’ancienne : elle ne rouille plus. VW est devenu imbattable contre la corrosion.
Cette auto a marqué l’histoire de l’auto par son moteur arrière 4 à plat, sa sonorité de moulin à café et sa paternité Porsche.
Il est très regrettable que le nouveau modèle n’ait pas gardé son ADN au moins en mettant le moteur à l’arrière et se soit limité au style (plutôt bien réussi par ailleurs).

Greg

Le 07/07/2016 à 15:19

Produite au Mexique, lancée aux USA où les clients se les arrachaient… il a fallu patienter longtemps avant de pouvoir « la toucher » en Europe.
Quelques fanatiques en avaient fait venir des USA…
J’ai vu l’un de ces premiers « grey imports » sur un meeting VW à Menton en 99 (puisqu’en 98 je n’avais pas encore la voiture avec laquelle j’y suis allé, CQFD…).
Elle y avait fait sensation car personne ne l’avait encore vue « en vrai »!

Julien

Le 08/07/2016 à 10:44

Je me souviens de l’engouement de cette auto a sa sortie, un gars de la boite ou j’étais en stage en 2000 voulait en louer une, mais elle était dans la catégorie « luxe » et il fallait 2 cartes visa gold en garantie pour la louer.
Alors que c’était juste une Golf avec une carrosserie rigolote…

Greg

Le 08/07/2016 à 10:57

Vers 2002 ou 2003, la folie étant retombée et les délais de livraison étant revenus à la normale, Europcar louait des New Bibi dans une gamme nommée « Loisir » ou « Fun », quelque chose comme ça.
Au prix d’une compacte ordinaire.
Ces autos ne se trouvaient que sur les aéroports mais l’ayant réservée par internet pour une prise en charge sur Marseille intra-muros, Europcar nous en avait rapatrié une… sans supplément 😉

wolfgang

Le 12/07/2016 à 09:45

La Fiat 500 chez Avis c’était pareil !
Je pouvais avoir une Mondeo mais pas la 500 !

gregocox

Le 12/07/2016 à 16:16

La new beetle était du canada dry automobile, elle avait la ressemblance, le goût (très peu) mais absolument rien avoir avec la « cox »

Laisser un commentaire