Volkswagen Transporter T3 : le dernier du genre !

Publié le jeudi 17 décembre 2015.
Mis à jour le mercredi 10 juillet 2019.
Retour

Certains adorent le premier Combi (T1 puis T2), avec sa bouille rondouillarde, et ses relents soixante-huitards… Et d’autres comme moi préfèrent le Transporter T3, son successeur, plus carré, plus sérieux d’apparence, plus allemand d’une certaine façon ! Sans doute est-ce aussi parce que les années 80 m’ont plus marquées que les années 70. Moi j’étais trop jeune pour être un beatnik, et je trouvais le T3 bien plus New Wave, avec son côté industriel et costaud ! Comme quoi !

T3 03 Evolution

Enfin, je dis Transporter, mais pour plus de facilité, on va l’appeler de son nom de code (et de génération), T3, parce qu’avec les T1, T2 et T3, on a eu droit à toutes les appellations possibles : Caravelle, Transporter, Kombi, Microbus, Vanagon ou Camper, suivant les années, les pays, les gammes etc. C’est un coup à s’y perdre franchement.

T3 01

Avec le T3, on entre dans la modernité avec un look dessiné à la règle, surtout dans sa version restylée avec ses phares avant rectangulaires (entre autres), tout en restant dans la tradition, avec évidemment un flat four à l’arrière, refroidi par air… Enfin, au début. Car avec le T3, il n’y a pas que les appellations qui donnent la migraine, mais aussi les motorisations ! Le flat four refroidi par air cèdera sa place en novembre 1982 à des versions refroidies par eau ! Une révolution. Des moteurs diesels 4 cylindres en ligne viendront compléter la gamme dès 1981, déjà refroidis par eau eux aussi. Et pour simplifier encore tout cela s’il était possible, les T3 fabriqués en Afrique du Sud recevront des 5 cylindres d’origine Audi à partir de 1991.

T3 07

Histoire de brouiller encore un peu plus les cartes, sachez que des versions Oettinger disposant de flat 6 VW seront fabriquées (Oettinger WBX6). L’étude initiale s’était faite avec Volkswagen, mais la marque recula, laissant seul Oettinger commercialiser les engins. Porsche s’offrit aussi sa version dotée du flat six maison, sans doute le modèle le plus désirable des T3 (lire aussi : Porsche B32).

Une rare version Oettinger WBX6 !
Une rare version Oettinger WBX6 !

Histoire d’en offrir pour tous les goûts, des versions Synchro furent aussi proposée à partir de 1985. Ces modèles étaient assemblés chez Steyr-Puch, et ce jusqu’en 1992 (ce seront les dernières versions fabriquées en Europe, les modèles sud-africains continuèrent quant à eux jusqu’en 2002, avec leurs moteurs Audi justement). Au total, 43 768 exemplaires de T3 Synchro furent construits en Autriche.

T3 06

Côté carrosserie, là encore, VW offrait un choix pléthorique : fourgon tôlé, pick up, minibus, mais aussi camping-car réalisés par son compatriote Westfalia. C’est sans doute cette dernière version qui popularisa le T3, avec sa fameuse tente sur le toit ! Vous me direz que cette transformation existait déjà sur le T2, mais allez savoir pourquoi, elle me marqua plus sur le T3. Peut-être parce qu’on en voyait beaucoup sur les routes dans les années 80 !

La version Camper de Westfalia fit beaucoup pour l'image du T3 !
La version Camper de Westfalia fit beaucoup pour l’image du T3 !

Toujours est-il que le T3, fabriqué de 1979 à 2002 donc, à Hanovre (Allemagne), Graz (Autriche) ou Uitenhage (Afrique du Sud) fut un véritable best seller, avec plus de 1,3 millions de modèles fabriqués. Aujourd’hui, entre les versions de base, restylées ou non, à eau ou à air, essence ou diesel, en V6 ou en flat 6 (Oettinger ou Porsche), avec ses 5 cylindres Audi ou son aménagement Westfalia, sans compter les déclinaisons de carrosserie utilitaire, il y a de quoi se faire une gentille petite collection. C’est aujourd’hui qu’il faut en profiter, pendant que les collectionneurs s’arrachent les T1 et T2 jugés plus authentiques. Car à n’en pas douter, la côte du T3 va inéxorablement monter.

T3 09

Surtout qu’à partir de 1992 et de l’apparition du T4, la propulsion et le moteur arrière seront abandonnés par la marque de Wolfsburg. Le T3 est donc l’ultime rejeton d’une lignée qu’on est pas prêt de revoir. Rien que pour cela, si vous voyez passer un exemplaire pas trop rincé, n’hésitez pas une seconde : foncez !

 

20 commentaires

Paulo Polaroil

Le 17/12/2015 à 13:09

Un article dithyrambique qui passe sous silence la fiabilité relative des moteurs des T3. Les essences souffrent de leur carburateurs difficiles à régler, les diesel de la faible puissance du 1,7l issu de la golf qui conduit souvent à leur casse face au poids à mouvoir. Mais il est vrai que pour des raisons assez obscures, la cote des T3 monte 🙂

rubinho

Le 17/12/2015 à 13:32

Que de souvenirs… les voyages en Bavière avec celui des parents de mon correspondant allemand de l’époque. Un Espace avant l’heure, sieges individuels et pivotants, de la place… et un coffre, un vrai.
Ceci dit, fiabilité relative effectivement puisqu’ils etaient tombés en rade (joint de culasse il me semble) en France en venant nous voir.
Mais merci pour cet article revival et l’info sur la version Porsche que je ne connaissais pas

Hugues

Le 17/12/2015 à 13:54

Commentaire qui n’a presque rien à voir avec la sauce mais que j’avais envie de faire : il y a une paire d’années, des amis ont vendu leur T2 (qui consommait trop) pour un T4. Ils ont hésité avec le T3, mais une opportunité les a poussé au volant d’un fourgon « moderne ». Un super T4 de la mort qui tue. Finalement, ils l’ont trouvé tellement décevant et coûteux (problèmes moteur à répétition) qu’ils se sont vengés. Ils l’ont baptisé T Moche. Depuis, ils regrettent « un peu » le T3 qu’ils n’ont jamais eu…

Sull

Le 17/12/2015 à 19:55

« avec les T1, T2 et T3, on a eu droit à toutes les appellations possibles : Caravelle, Transporter, Kombi, Microbus, Vanagon ou Camper. C’est un coup à s’y perdre franchement. »

Ce n’est pas mieux avec la nouvelle gamme de T6 :
Caravelle, Multivan, California, Transporteur Combi, Transporteur Van, et tout ça rien qu’en France…
http://www.volkswagen-utilitaires.fr/fr/models.html#{%22VC%22:{%22gamme-amarok%22:false,%22gamme-crafter%22:false,%22gamme-caddy%22:false}}

Sull

Le 17/12/2015 à 19:57

(arf, le lien ne marche pas aussi bien que prévu ^^ )

Lionel

Le 18/12/2015 à 06:18

J’ai eu 2 T3 (et 1 T2):
Le 1er en version 8 places avec le diesel Golf : une horreur à conduire, bruyant, fumant, ramant….
Le 2eme en CC avec un amenagement Reimo et surtout le moteur WBX 2.1 : 112 CV, un bruit de Porsche (si si), et une conso raisonnable. Je l’ai revendu pour cause familiale mais gros regret.
Precision : le moteur Oettinger etait un 6 à plat et non V6 d’où le nom WBX6 (Wasser Boxer 6) developpé à partir du WBX 4 de chez VW . Le moteur WBX4 a existé en 1.9l aussi, et il y a eu des versions catalysées faisant perdre pas mal de chevaux.
Et puis, question facilité de conduite le T3 entrait dans la modernité par rapport au T2 ! tenue au vent par exemple, freinage …

Paul

Le 18/12/2015 à 11:21

Merci pour ces infos… et je corrige pour le V6/Flat6 😉

Greg passion cox

Le 26/01/2016 à 18:38

Bonjour Paul,

Petite précision sur un tard mais importante, Le VW T1 n’est pas un combi mais une cox.
Le Combi est un T2 (split, samba..) ensuite T2a et T2b. Suivi du T3 (appelé également popo..), T4,T5…

Paul

Le 26/01/2016 à 18:53

exact oups… grrr (merci, je corrigerai asap) 😉

Medvejonoc

Le 17/01/2016 à 17:49

2 4zyl à plat essences refroidis par air 1.6, 2.0, aucun syncro avec ces mécaniques.

2 4zyl à plat refroidis par eau, 1/9 2.1 (en 4 déclinaisons de puissance, de 68 à 112 cv)

3 mot 4 zyl en ligne diesel sur la même base (1.6, 1.6 d turbo, 1.7, De 54 à 70 cv), le syncro uniquement en turbo d

3 essence 5 Zyl en ligne : 2.3, 2.5 et 2.6 (syncro?)

Les modèles Oettinger WBX6 sur commande (base 2.1 4 zyl), possible en syncro

A noter la version syncro 16″ (dans toutes les déclinaisons de carrosserie possibles): en plus des roues de 16, BV et pont renforcés avec blocages des diff av et arières d’origine, ,freins de LT 35, chassis renforcé, garde au sol revue à la hausse
etc…

Les dénominations commerciales n’ont guère changé depuis les années 50

Greg passion cox

Le 26/01/2016 à 18:35

Petite précision sur un tard mais importante, Le VW T1 n’est pas un combi mais une cox.
Le Combi est un T2 (split, samba..) ensuite T2a et T2b. Suivi du T3 (appelé également popo..), T4,T5…

Lionel CH

Le 03/08/2016 à 15:36

Je ne connaissais pas les appellations T2a, T2b. C’est donc un T2a que j’ai eu pendant qq années, aménagement camping par mon père ébéniste (tout le monde voulait voir le combi !)
Je reproche à ce combi de sérieux problème de refroidissement, ce qui m’a valu deux moteurs, flat four. La conso ? Bof, c’était de  » l’ordinaire  » à la pompe; J’avais ajouté un puissant ventilateur de radiateur de R16 pour camer les monter en T° du carburateur, en montagne, à petite vitesse en montant un col, il lui fallait ça : indispensable.
Je me suis planté un jour d’août en descendant l’Alpe d’Huez derrière une longue traînée de voitures qui suivaient à toute petite vitesse un camion benne. Mes freins ont chauffé, trop, le locked a bouilli, à l’avant il y avait des disques (pas d’origine) et pas d’assistance au freinage. Bilan, un combi couché sur le côté et un côté gauche à refaire du sol au plafond.
Cequi a été fait avec une nouvelle couleur, Je le regrette malgré tout 🙁
Un T6 Calif me plairait bien aujourd’hui. On peut utiliser les parking de bord de mer pour dormir (à condition de ne pas utiliser le lit haut) Je le vois bien en V6, avec une boite auto, je vais aller me renseigner tiens !

RV

Le 04/08/2016 à 08:55

Pour reprendre le commentaire plus haut les combi split sont bien des types 1 , d’où les bays windows type 2 , pour parler de la gamme combi …
Après affectivement,les cox sont appelés type 1 et les combi type 2 et les popos type 3 etc pour la généralité des vw …

Gregocox

Le 02/09/2016 à 17:57

Non désolé même le split est un T2 et non un T1. T1 est uniquent utilisé pour la coccinelle.

rooky

Le 09/11/2016 à 01:09

Bonjour,
Pour remettre les commentaires à leurs place. Le T1 est bien un split, le t2 est un baywindow ( t2a et t2b deux versions différentes par rapport à leur date de fabrication) et pour finir le t25 ou plus communément t3 ( le popo) . Les Cox, ce sont des type 1 et les type 3, ce sont les notchback, variant ou fastback.
Voilà, pour éviter toutes erreur sur les versions VW.

gregocox

Le 17/11/2016 à 19:45

Bonjour à tous,

Désolé mais toujours non, afin d’éviter toutes erreur sur le combi qui est un « type 2 » split ou bay ou autre, le lien ci-dessous est très intéressant.

http://www.becombi.com/histoire-du-vw-combi/

Paul

Le 17/11/2016 à 20:02

Je valide le choix du site de référence, http://www.Becombi.com

Alain

Le 10/01/2017 à 14:52

Pour ma part, je trouve bien cet article.

Je m’étais déjà régalé en lisant celui consacrés aux VW 411/412 (Type 4)

Il est bon de savoir aussi que les T3 aircooled 2l sont la dernière utilisation du moteur (Type 4) issue de la famille 411/412. En effet ce moteur était monté sur les T2 à partir de 1972 en 1.7l, 1,8l et 2l et enfin sur les T3 de 1979 à 1982 à la différence des T2, le moteur était équipé de poussoirs hydrauliques donc pas besoin de régler le jeu aux soupapes. Ceci engendrait d’autres soucis que je ne détaillerais pas ici.

Je possède donc un T3 de 1982 2l aircooled automatique. Que du bonheur.
Il est vrai que les carbus ne son pas évident à régler mais quand on connaît les bonnes personnes, cela va tout de suite mieux.

J’ai eu la chance d’avoir 2 autres T3, un Caravelle Carat 2.1l wbx 87cv, merci la suisse et le catalyseur, j’ai roulé avec ce véhicule pendant 10 ans c’était mon véhicule de tous les jours, du bonheur!

Et j’ai également eu un T3 Dehler avec le 2.1 wbx 112cv, une fusée.

Pour les fans de T3 n’oubliez pas la mine d’informations et de connaissances: http://www.t3zone.fr

Matthieu

Le 20/04/2018 à 11:30

Je comprends totalement l’intérêt collection du véhicule, par contre je suis toujours étonné que pendant les années 80 les gens aient continué à acheté en masse un utilitaire avec le moteur à l’arrière! J’imagine qu’il a surtout été vendu en camper ou « monospace », parce que je vois mal comment l’engin peut être pratique pour n’importe quel professionel qui aurait souhaité transporter de la marchandise.

Chataigne

Le 29/04/2018 à 08:35

Ils ne l’ontpas forcément acheté en « masse ». C’est la génération d’utilitaire VW qui s’est le moins bien vendue. Effectivement, comment un artisan ou un transporteur pouvait hésiter entre un T3 et un utilitaire avec double portes AR et plancher plat, ne serait-ce que pour pouvoir charger des palettes…?
Celà dit, je suis bien content que certains aient sauté le pas ! Aujourd’hui propriétaire d’une caravelle GL 2L1 112ch reconvertie en camper, c’est que du bonheur ! Les diesel étaient catastrophiques en termes d’agrément et de fiabilité. C’était beaucoup mieux pour les essences refroidis par eau, mais consommation entre 10 et 13L/100… Le reste était plutôt fiable et bien construit, la qualité vantée par le marketing VW n’était pas trop usurpée sur la partie châssis et aménagement intérieur qui vieillit très bien.
Plus d’infos : http://www.T3zone.fr

Laisser un commentaire