We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




Renault Supercinq GT Turbo : l'anti 205 GTI

PAUL CLÉMENT-COLLIN - 22 mai 2014

Renault Supercinq GT Turbo vs Peugeot 205 Gti ? Deux salles deux ambiances comme on dit dans les discothèques de province. Lorsque Peugeot lance en 1984 sa petite bombe chic, sobre et ultra performante, Renault peaufine le lancement de la Supercinq. Pas question de laisser le champ libre à Peugeot, et Renault prépare sa vision vitaminée de sa petite citadine, qui sortira en 1985.

Si les deux autos sont concurrentes, la GT Turbo adopte une philosophie différente : là où la 205 reste une atmo, Renault, fidèle à sa tradition, greffe un turbo à sa bombinette. Là où la 205 GTI (lire aussi : Peugeot 205 GTI) reste relativement discrète, la GT Turbo enfile le survêtement. Ce qui est sûr, c’est que la petite sportive imaginée par la Régie nationale est en phase avec son époque. Trop peut-être puisqu’elle semble aujourd’hui bien plus datée que la GTI du constructeur sochalien.

Une enchère sur les chevaux

En 1985, la 205 GTI ne propose encore que 105 ch, et Renault pense prendre l’avantage avec son petit 1,4 litre turbo de 115 ch. Mais c’était sans compter la réaction de Peugeot, qui offre aussitôt 115 ch à son 1,6 litres, puis sort le 1,9 litre de 130 ch. A la course à la puissance, Renault s’arrêtera à 120 ch avec sa Supercinq GT Turbo Phase 2 sortie en 1987. Niveau vente, Renault écoulera 162 000 GT Turbo, loin derrière Peugeot et ses 294 000 GTI, mais la régie prendra sa revanche avec la Clio 16s (lire aussi : Renault Clio 16s) qui deviendra la nouvelle référence en matière de petite bombe à partir de 1992. Renault produira aussi une GT Turbo « spéciale » Alain Oreille, l’une des plus recherchée par les collectionneurs (lire aussi : GT Turbo Alain Oreille).

Une question de goût ?

Choisir une GT Turbo plutôt qu’une 205 GTI est une question de goût. De toute façon, la petite Renault reste une citadine vraiment performante, et surtout présente un look très typé années 80. De toute façon, il y en aura toujours pour préférer l’une à l’autre. Etant donné leurs philosophies totalement différentes, je dois avouer qu’avoir les deux dans mon garage me plairait bien, histoire de bien sentir les approches différentes de nos deux constructeurs nationaux.

Des GT Turbo à tous les prix

Aujourd’hui, on trouve des Supercinq GT Turbo à tous les prix (mais la cote monte, comme celle des 205 GTI). Le plus difficile sera d’en trouver une en bon état, car nombre d’entre elles ont été modifiées à la sauce Jacky ou bien pour la course. Enfin, je vous rappelle qu’il existe une très désirable Supercabrio, réalisée par le carrossier belge EBS avec l’aval de Renault, bien plus exclusive que la 205 CTI : EBS Supercabrio

Autos similaires en vente

103 800 km

1983 RENAULT 18 Turbo

10 900 €
103 800 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

27 000 km

2001 RENAULT Clio v6

49 990 €
27 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

159 000 km

1985 RENAULT 11 turbo Zender

20 000 €
159 000 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article