We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




YOUNGTIMERS

Opel GT / Saturn Sky : le roadster malchanceux

PAUL CLÉMENT-COLLIN - 15 août 2022

Dans les années 2000, il était encore courant de voir, au sein de la gamme d’un constructeur généraliste, des véhicules de niche séduisants et à l’aspect sportif (ou dans l’esprit sportif en tout cas). Chez le constructeur allemand Opel, alors encore dans le giron de General Motors, on décida donc de poursuivre dans la voie du cabriolet hédoniste en ressuscitant l’appellation GT, autrefois utilisée par un joli coupé surnommé “Corvette européenne”. Mondialisation oblige, l’Opel GT sera déclinée sous plusieurs marques du groupe.

L’Opel GT première du nom, lancée en 1968, avait connu un succès considérable. Il s’agissait alors d’un coupé 2 places aux lignes évocatrices, suggérant habilement sa grosse cousine américaine, la Chevrolet Corvette C3 sortie la même année. Après 103 473 exemplaires, sa production s’arrêtait en 1973 : dès lors, Opel n’eut plus jamais dans sa gamme de petit bolide plaisir de ce genre, laissant la place, au mieux, à de gros coupés bourgeois comme la Manta ou plus tard la Calibra. Pourtant, à partir des années 90, la firme de Rüsselsheim commença à réfléchir à un retour sur ce créneau. L’expérience de la Mazda MX-5, de la MG F, des Fiat Coupé et Barchetta, des Alfa Romeo GTV et Spider, des Mercedes SLK et autres BMW Z3 montra la voie au Blitz.

Du Speedster à la GT

C’est avec un peu de retard sur la concurrence qu’Opel lança son Speedster, en 2000. Il s’agissait alors de proposer un véhicule plutôt radical pour un constructeur généraliste. Bien que Lotus ne fît plus partie du groupe GM depuis 1993, c’est vers le petit constructeur anglais (bien connu d’Opel, avec lequel il réalisa l’Omega Lotus) que se tourna la marque allemande. L’idée ? Décliner sur la base d’une Lotus Elise un roadster un peu plus vivable au quotidien, tout en offrant une réelle sportivité. Bien qu’un peu plus bourgeoise, l’Opel Speedster offrait performances et tenue de route, le tout sous une carrosserie presque plus agressive que celle de l’Elise.

La soeur de chez Saturn, prénommée Sky

Le Speedster rencontra un succès d’estime, malgré un tarif élevé et les contraintes d’une fabrication presque artisanale chez Lotus, à Hethel. Il resta au catalogue jusqu’en 2005, trouvant 7 189 clients. Sans être un best-seller, l’expérience européenne d’un tel modèle fit réfléchir GM : et si l’on faisait de même au niveau mondial, avec un cabriolet certes un peu plus GT (pour séduire le plus grand nombre), moins radical, mais avec une ligne séduisante (à l’instar de la GT des années 70) ? C’est ainsi qu’en 2002 fut présenté le concept-car Pontiac Solstice, préfigurant le successeur mondial du Speedster européen.

Un roadster mondial

C’est en 2006 (soit presque deux ans après la retraite du Speedster) qu’est lancé l’Opel GT, mais aussi la Vauxhall GT (en Angleterre), la Saturn Sky (au Etats-Unis) et la Daewoo G2X, basées sur la plate-forme Kappa (propulsion). Tous sont dotés d’un 4 cylindres turbo 1 998 cc de 264 chevaux, un moteur Opel dérivé de celui de l’Astra GTC OPC (seul le Solstice aura droit à un 2.4 Ecotec atmosphérique de 177 chevaux). Toutes les versions sont fabriquées dans les usines GM de Wilmington, dans le Delaware. Le style est signé Franz von Holzhausen et s’avère beaucoup plus rondouillard que celui, très carré, du Speedster. Ce dernier était une voiture européenne quand son successeur se voulait mondial et présent sur les trois grands marchés de General Motors à l’époque : Amérique du Nord (USA + Canada), Corée du Sud et Europe.

La Sky (en haut) et la GT (en bas).

Comme son nom l’indique, il s’agissait d’une GT plus que d’une sportive, apte à séduire une clientèle plus large que l’exclusive Speedster. La première année (AM 2007), la Sky trouva 16 567 clients quand la GT européenne se vendait à 2 365 exemplaires seulement. Dès 2008, les ventes retombèrent à 13 662 unités pour la Saturn tandis que le couple Opel/Vauxhall écoulait 4 851 véhicules. Mais la messe était dite. La crise de 2008 ébranla le marché, et les ventes s’écroulèrent au point de décider GM à stopper les frais. Au total, 7 519 Opel/Vauxhall GT trouvèrent preneurs, contre 34 415 Saturn Sky (les rares versions Daewoo, estimées à 500 exemplaires, sont comprises dans ces chiffres).

La crise en vient à bout

Malgré une plastique agréable et des performances tout à fait correctes en dépit du poids, le roadster mondial voulu par GM restera un échec. Il manquait sans doute de caractère, ou d’aura. Le blason Saturn aux USA peinait à s’installer, quand celui d’Opel périclitait. Quant à la crise de 2008, elle faillit être fatale à GM qui devra un temps se mettre sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites. Saturn en fera les frais, disparaissant corps et biens, tout comme Hummer, tandis que Saab sera vendu au petit néerlandais Spyker avant de sombrer à son tour.

Aujourd’hui, la cote de l’Opel GT est au plus bas. Voilà pourquoi elle redevient digne d’intérêt. Bénéficiant d’une ligne agréable, de performances honnêtes, et d’une certaine rareté faisant d’elle un futur collector, elle peut être une bonne occasion de se faire un plaisir raisonnable. Avec son double bossage et ses petits arceaux à l’arrière, elle peut même parfois devenir impressionnante pour le néophyte et fera sûrement de vous la star du quartier.

Autos similaires en vente

75 700 km

2002 BENTLEY Arnage red label

43 500 €
75 700 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

119 800 km

2000 PORSCHE Boxster S

24 900 €
119 800 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

137 000 km

1994 PORSCHE 911 993 Carrera

65 000 €
137 000 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


26 mai 2023 - 09:00
Sylvie c

Superbe voiture j adore