We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




Renault Espace F1 : de la folie furieuse !

PAUL CLÉMENT-COLLIN - 9 janv. 2016

Il faut croire que l’année 1994 était un bon cru pour l’automobile française. Sur le stand de Renault, cette année-là, au Salon de Paris, se posait sur 4 roues gigantesques une drôle de bestiole totalement inutile, un monospace tout jaune (ou presque) à seulement 4 places, et sans possibilité d’y charger une armoire normande comme d’habitude. Et pour cause, à la place de la dernière rangée de passagers se trouvait tout simplement un V10 de Formule 1. Son nom : la Renault Espace F1.

Espace F1 02

Qui a eu cette idée folle chez Renault, Matra, ou peut-être Williams ? Je ne sais pas, car il faut avoir sérieusement attaqué le beaujol’pif pour proposer en réunion un tel monstre. « Hé les gars, j’ai une idée géniale… Passe moi le calendos Roger… Bon voilà, et si on mettait le moteur d’une Formule 1 dans notre bon vieil Espace ? ». Le pire c’est que tout le monde a opiné du chef, comme si ça coulait de source. Alors que non, désolé, un monospace de 820 ch, avec 10 cylindres dans le coffre, un carénage de fusée, un aileron digne d’un tuner fou, et une couleur jaune flashy, ça coule pas vraiment de source.

L'Espace F1 fêtait en 1994 les 10 ans de l'Espace tout court !L’Espace F1 fêtait en 1994 les 10 ans de l’Espace tout court !

Alors oui, c’était une folie, voire peut-être même totalement idiot, mais Renault cette année-là marquera les esprits, et tous ceux qui comme moi s’intéressaient à la bagnole à cette époque l’ont gardé en mémoire, ce fameux monospace ! L’idée donc : célébrer les victoires du V10 Renault en Formule 1 depuis 1992, mais surtout de fêter les 10 ans de l’Espace, lancé en 1984 par la firme au losange et Matra, qui aura galéré pour trouver un constructeur pour son monospace (lire aussi: Les origines de l’Espace).

Espace F1 03

Je fais partie des gens qui ont eu la chance de voir trois fois la bête : une fois en 1994, porte de Versailles, et une deuxième fois par hasard en juin dernier, lorsque je me suis rendu à Flins pour les 50 ans de la Renault 16. Là, au fond du hangar dédié à Renault Classic trône l’un des 2 exemplaires construits par Renault/Matra. Bon, celui-ci a la particularité de ne pas avoir de moteur : il s’agit d’une exemplaire dédié aux présentation statique, et qui ne roule pas, forcément. Le vrai, celui qui hurle dans les lignes droites comme dans les chicanes, se trouve à Romorantin, au Musée Matra, là où je l’ai vu pour la troisième fois (lire aussi: Renault Espace Biturbo).

Regardez bien tout au fond du hangar (Photo Renault/B.Canonne)Regardez bien tout au fond du hangar (Photo Renault/B.Canonne)

C’est celui-là qu’Alain Prost fit rouler en 1995 pour une première fois devant les caméras de Turbo notamment (voir la vidéo en bas de page). En 2002, pour fêter le retour de Renault en F1, l’Espace F1 sera remis en route et tournera aux mains de Jean Ragnotti, pilote hors pair lui aussi. Il faut au moins des pilotes de cette trempe pour maîtriser le centre de gravité très haut, la puissance du V10 3,5 litres, les plus de 300 km/h en pointe ou les 6,9 secondes pour passer de 0 à 200 km/h. Si l’Espace est une traction, l’Espace F1 devient une propulsion, s’équipe de 4 freins en carbone (une grande nouveauté à l’époque, seule Venturi les utilisait en série sur la Venturi 400 GT). Le châssis est lui aussi en carbone, pour alléger un peu le tout !

L'Espace F1 conduite par Alain Prost à Magny Cours en mai 1995 !L’Espace F1 conduite par Alain Prost à Magny Cours en mai 1995 !

Bref, ne rêvez pas, jamais vous n’irez chercher vos enfants à l’école avec ça. Et les occasions de le voir rouler à nouveau ne sont pas légion . Mais rappelez-vous combien un concept-car de salon pouvait nous faire rêver à l’époque : complètement fou, mais pourtant si proche de la réalité (les lignes de l’Espace 2 se retrouvent facilement sur la F1, surtout les feux arrières quasi identiques à la version de série). Rien de tel pour doper l’imaginaire, et maintenir les ventes. Aura-t-on droit un jour à un nouveau concept du même acabit ? Espérons le !

L’essai d’Alain Prost:

L’essai de Jean Ragnotti:

Autos similaires en vente

160 000 km

1986 RENAULT R 11 turbo Zender

27 000 €
160 000 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

73 000 km

2003 RENAULT Clio v6 Ph. 1

43 000 €
73 000 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article