We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




YOUNGTIMERS

Jaguar XJR-S : l'anglaise en survêtement

PAUL CLÉMENT-COLLIN - 14 nov. 2018

À la fin des années 80, Jaguar n’était pas identifiée comme une marque sportive par une clientèle attirée essentiellement par le luxe et l’ambiance feutrée et toute britannique de ses berlines et grands coupés. Étrangement, dès le milieu de la décennie, la marque s’engageait avec les équipes de Tom Walkinshaw dans une aventure sportive sans précédent, notamment en endurance, pour finir par remporter en 1988 le championnat du monde « Sport Proto » sous le nom de Silk Cut Jaguar et avec la XJR-9. Dans la foulée de cette présence sportive, une société commune entre Jaguar et TWR, appelée JaguarSport, est créée pour profiter de l’engouement et des retombées de ces victoires en produisant des dérivés sportifs, et notamment l’XJR-S.

La XJ-S « by TWR » dans sa livrée exclusive

La XJ-S « by TWR » dans sa livrée exclusive

La première Jaguar « de série » à bénéficier de l’expertise de Walkinshaw et de ses équipes sera la XJ40, étrennant pour l’occasion l’appellation XJR, mais très rapidement, on allait s’attaquer, dans l’usine de Bloxham dédiée à la jeune filiale et aux équipes sportives, au coupé XJ-S V12. Dans un premier temps de façon très light.

La Jaguar XJR-S 5.3 voyait ses suspensions et sa direction optimisées, sans modifications moteur.

En effet, TWR produisait déjà un kit « sport » pour la XJ-S depuis 1985, mettant l’accent sur l’aérodynamisme et une peinture bi-ton pas forcément de très bon goût. Ainsi parée, la XJ-S n’avait que l’apparence de la sportivité sans réellement changer de nature, et restait donc un coupé relativement plaisant mais aussi placide malgré ses 12 cylindres et ses 5.3 de cylindrées. A partir de 1988, la formule sera dans un premier temps réutilisée, avec la JaguarSport XJR-S 5.3 ! Son V12 restait inchangé (comme la XJ-S by TWR précédente, avec 285 ch), mais son kit carrosserie se faisait plus discret et moderne, abandonnant la peinture bi-ton. En outre, la voiture bénéficiait de quelques améliorations, avec notamment une suspension et une direction plus sportives.

Cette première mouture n’était qu’une mise en bouche. Elle sera produite entre 1988 et 1989 à 326 exemplaires, dont 100 réservés à l’Angleterre et appelés Le Mans, pour célébrer la victoire de Jaguar aux 24 heures en 1988. Mais TWR et son associé britannique ne comptaient pas en rester là. Sans imaginer faire de la XJ-S une pure sportive (la base ne s’y prêtait pas), il semblait important de préserver une image sportive dans la gamme en attendant la supercar XJ220 déjà dans les starting-blocks.

La Jaguar XJR-S dans sa version 6 litres poussée à 318 ch

Car c’était bien là l’enjeu : présentée en 1988 à Birmingham, la super sportive de Jaguar prenait son temps (elle n’entrera en production qu’en 1992). Il y avait bien la XJR-15 en préparation, mais il ne s’agissait que d’une série limitée à 50 exemplaires, un projet de moindre ampleur que celui de la XJ220. Voilà pourquoi la XJR-S allait devenir le porte-étendard du sport « by Jaguar », faute de mieux.

Cette fois-ci, on décida de faire un peu plus que des améliorations esthétiques et quelques aménagements mineurs : la XJR-S « deuxième série » entrait en production en septembre 1989 avec un V12 porté à 6 litres grâce à l’allongement de la course (et autres modifications issues de la compétition) et 318 chevaux (une puissance qui atteindra même 338 chevaux sur certains modèles). A cette occasion, la XJR-S recevait enfin la boîte automatique 4 vitesses qui équipait déjà les XJ-S 6 cylindres. Elle récupérait des amortisseurs Bilstein, des pneus Dunlop spécifiques (16 pouces), un freinage plus endurant et une direction adaptée aux exigences difficilement compatibles de confort et de sportivité. Ces différentes améliorations permettaient à ces gros chats a priori patauds des performances tout à fait remarquables, avec une vitesse de pointe frôlant les 280 km/h et le 0 à 100 en 6,9 secondes.

Cette version haute performante de la XJ-S restera au programme jusqu’en mai 1993, trouvant 390 clients. Ce chiffre comprend 50 exemplaires d’une version cabriolet exclusivement destinée aux USA et pourvue des mêmes modifications. Autant dire qu’il s’agit d’une vraie rareté, dernière des JaguarSport puisque la co-entreprise ne survivra pas à la XJ220 (un gouffre financier). Ford, devenu propriétaire de Jaguar en 1989, récupérera l’usine de Bloxham pour y produire l’Aston Martin DB7, l’usine de Newport Pagnell s’avérant inadaptée.

La Jaguar XJR-S, de par sa faible production, n’est pas forcément facile à trouver, et certains préféreront sans doute le charme d’une XJ-S/XJS classique, la base n’étant pas réellement sportive. Mais ceux qui aiment les voitures pas banales pourraient se laisser tenter si l’occasion se présentait. Difficile d’établir une cote quand les transactions sont rares. Selon LVA, une telle voiture reste pourtant abordable, avec une cote tournant autour de 16 000 euros (2018).


CARACTERISTIQUES TECHNIQUES JAGUAR XJR-S 6.0

Motorisation

Moteur V12 à 60 degrés, 24 soupapes
Cylindrée 5993 cc
Alimentation Injection Zytek
Puissance 318 chevaux
Couple 491 Nm à 3750 trs/min

Transmission

Roues motrices arrière
Boîte de vitesses BVA 4 vitesses

Dimensions

Longueur 4765 mm
Largeur 1882 mm
Hauteur 1262 mm
Poids à vide 1800 kg

Performances

Vitesse maxi 278 km/h
Production 390 exemplaires (1989-1993)

Tarif

Cote moyenne 2018 16 000 euros (LVA)

Autos similaires en vente

251 987 km

1996 JAGUAR Xjs 4.0 Célébration

27 900 €
251 987 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

124 000 km

2005 JAGUAR Xkr Supercharged

29 900 €
124 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

150 000 km

2004 JAGUAR Xk-r XKR

32 500 €
150 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article