We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




Volkswagen Golf III VR6 : l’habit ne fait pas le moine !

Paul Clément-Collin - 29 juil. 2022

Certains l’auront remarqué, mais j’aime beaucoup les voitures qui n’ont pas l’air de ce qu’elles sont en réalité, les berlines cachant un moteur de feu sous une robe discrète par exemple. Alors, lorsqu’est sortie en 1991 la Volkswagen Golf III VR6, j’ai donc tout de suite été séduit par le concept.

Pourtant, je n’ai jamais été un grand amateur de la Golf, même GTI, car mon côté chauvin m’inclinait toujours vers ses rivales françaises, notamment la 205 GTI (lire aussi : Peugeot 205 GTI). Mais avec la VR6, impossible de trouver l’équivalent « français ». D’ailleurs, c’est même carrément une première, un si gros moteur (V6 de 2,8 litres de 174 ch dans un premier temps, puis 2,9 litres et 190 ch) dans une compacte.

J’ai toujours aimé ce mélange des genres, le moteur de la gamme au dessus dans la caisse de la gamme en dessous, ou bien, comme chez Renault, le luxe de la gamme supérieure dans la gamme la plus inférieure (R5 puis Clio Baccara par exemple). C’est assez malin, et cela permet de toucher des cibles différentes à des tarifs bien plus élevés (et si le succès est là, avec des marges plus importantes).

Aussi, il ne faut pas voir la VR6 comme la sportive de la gamme Golf III. Ce rôle reste dévolu aux GTI ou à la G60. Avec son gros moteur, la VR6 prend aussi du poids (surtout en version synchro). En fait, la VR6 est tout simplement incomparable. Elle offre la quadrature du siècle : une excellente autoroutière puissante au physique de quasi-citadine. Une parfaite seconde voiture pour le notable habitué au feulement du V6 ou V8 de leur grande berline.



D’ailleurs, ce qui saute le plus aux yeux avec la Golf III VR6, c’est paradoxalement sa grande discrétion. Malgré quelques aménagements cosmétiques, ses jantes BBS, et son sigle sur la calandre, rien ne laisse imaginer la particularité de son moteur. Et ce n’est pas l’intérieur très « milieu de gamme » qui pourrait renseigner le badaud.

Environ 82 000 exemplaires de la Golf III VR6 ont été fabriqués entre 1991 et 1998, ce qui, sans en faire une rareté, prouve qu’il s’agit d’une voiture pour amateur averti. On en trouve à des prix très corrects : c’est une opportunité, pour qui désire goûter au plaisir du V6 sans avoir une énorme péniche.

Autos similaires en vente

50 000 km

1995 VOLKSWAGEN Golf III VR6

26 000 €
50 000 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

130 000 km

1985 VOLKSWAGEN Golf 2 GTI 16S

17 000 €
130 000 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

190 000 km

1990 VOLKSWAGEN Golf GTI

12 500 €
190 000 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article