Citroën CX Orphée : vous en rêviez, Guy Deslandes l’a fait

Publié le jeudi 8 mai 2014.
Mis à jour le jeudi 4 juillet 2019.
Retour

Au début des années 80, la Peugeot 504 Cabriolet est en fin de parcours, et il n’existera bientôt plus de cabriolet français haut de gamme (je mets à part les petits cabriolet Talbot Samba ou Peugeot 205). Un ingénieur passionné de Citroën, Guy Deslandes, trouve dommage qu’il n’existe pas dans la gamme CX une version cabriolet comme il y en avait pour la DS. Désireux d’en posséder un exemplaire, il s’adresse aux carrossiers Chapron et Heuliez afin d’en faire réaliser un. Mais le devis présenté par Chapron est bien trop élevé, tandis que qu’Heuliez indique ne pas être capable de réaliser un cabriolet sur la base d’une CX.

citroen-cx-orphee

Qu’à cela ne tienne, Guy Deslandes décide de créer lui-même l’objet de son désir. Il cherche à conserver le plus possible la ligne de la CX, et s’inspirera des travaux de Chapron sur les DS pour travailler l’arrière de son cabriolet, avec une ligne légèrement plongeante. Le prototype sera présenté furtivement au Salon de Genève 1984, puis au Salon de Paris. Le bon accueil de la CX Orphée, encourage Guy Deslandes à envisager une production en petite série.

Orphee 06

In fine, seuls 4 exemplaires seront fabriqués (en plus du proto de 83 qui seul a un arrière tôlé), ce qui en fait une Citroën vraiment rare. Sans moyen financier, difficile de faire mieux. Il aurait pour cela avoir le soutien de Citroën comme ce fut le cas pour Chapron avec ses cabriolets DS. Mais il semblerait que les mauvaises relations entre la marque aux chevrons et Deslandes ont empêché toute coopération.

Orphee 05

Est-ce du à Citroën ? Pas sûr puisqu’il semblerait que le directeur commercial de Citroën, Georges Falconnet ait bien proposé à Deslandes d’exposer sa CX Orphée au Salon de Paris. Guy Deslandes semble posséder une forte personnalité qui peut expliquer ces relations troubles d’amour / haine avec Citroën. Qui sait ?

Orphee 04

Difficile de dire combien des 5 modèles (en comptant le prototype) roulent encore. J’en ai cependant retrouvé un que vous pouvez louer pour vos mariages ou événements. L’occasion un jour de rouler dans un modèle ultra-exclusif et français de surcroît !

A lire: 2769-citroen-cx-orphee-1983-cabriolet-.html

Images: Citroencx.pl (http://www.citroencx.pl/index.php/cx/limitowane)

Lire aussi: Peugeot 505 Coupé et Cabriolet

Articles associés

3 commentaires

maxime

Le 03/11/2015 à 19:42

Sur la dernière photo, de la façon dont la voiture est positionnée, on pourrait penser qu’il s’agit d’une BX cabriolet

jo schmit

Le 30/11/2017 à 02:12

j ai envie d’en construire un pour moi

http://www.facebook.com/jls.auto

Fred

Le 21/05/2018 à 11:03

Alors juste, pourquoi ne pas avoir gardé les feux arrières d’origine, je pense que c’était faisable… à condition de l’avoir prévu dans les plans certes, mais tout de même…

Laisser un commentaire