We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




AC Ace Brooklands : la tentative ratée de relance d'AC !

PAUL CLÉMENT-COLLIN - 5 nov. 2014

Au début des années 90, j’attendais tous les ans l’été avec impatience. Pour les vacances certes, mais aussi pour acheter les suppléments annuels « Salon » de l’Auto Journal et « Toutes les voitures du monde » de l’Automobile Magazine. Ce furent (et ce sont encore) ma bible. Et pendant 4 ou 5 ans, on pouvait voir au chapitre « AC Cars » l’éternelle même photo de la nouvelle AC Ace, sensée relancer la marque. Alors qu’AC se relance désormais depuis l’Allemagne, je me suis demandé quelle avait été l’histoire de cette AC Ace nouvelle génération.

Le concept Ace of Spades

Revenons quelques années en arrière, au milieu des années 80. Ford à cette époque commençait à faire ses emplettes en Angleterre, rachetant Aston Martin, AC Cars, puis Jaguar. C’est donc sous la houlette du géant américain que commence l’étude d’un roadster moderne permettant d’élargir la gamme du petit constructeur anglais et de sortir de la culture monoproduit de l’AC Mark III. Dès 1986 est lancé un premier prototype, dénommé « Ace of Spades », doté d’un V6 issu de la Ford Taurus, et prenant la forme d’un coupé Targa. Il fut présenté au salon de Birmingham 1986 sur le stand Ford.

Mais le résultat ne satisfaisait pas Ford, qui présenta un nouveau prototype en 1991, plus en accord avec le design futur roadster Ace (réalisé par IAD). Il était doté d’un V6 Ford retravaillé par Yamaha. Mais à cette époque, l’Angleterre rentrait en pleine récession, et pour des raisons d’économie, AC se rabattra sur un bon vieux V8 Ford de 5 litres et 225 chevaux. En 1992, Ford vend AC pour mieux se concentrer sur ses prestigieuses filiales britanniques, Aston Martin et Jaguar.

Le projet n’est pourtant pas arrêté. AC déménage à Brooklands, et donne ce nom à la nouvelle Ace pour mieux la démarquer de ses ancêtres des sixities. La production de cette nouvelle AC Ace Brooklands commence en 1993. Malheureusement, les ventes ne décolleront pas, et surtout, le coût de production était tel (notamment à cause des carrosseries en aluminium) qu’AC perdait beaucoup d’argent sur chaque voiture construite. Entre 1993 et 1996, seules 46 voitures furent construites, en plus des 5 prototypes. L’un des clients les plus fameux sera bien entendu le Sultan de Brunei, qui commanda 5 exemplaires de l’Ace Brooklands (elles furent évidemment personnalisées). L’essentiel des ventes se fera en Angleterre mais quelques modèles furent exportés vers le Brunei donc, mais aussi vers l’Australie (2 ex), l’Allemagne (1 ex), l’Arabie Saoudite (1 ex), l’Afrique du Sud (1 ex), et la Thailande (1 ex).

En 1996 donc, c’est la faillite, et AC Cars est à nouveau revendu à Alan Lubinsky, qui tentera de relancer la carrière de l’Ace. La voiture pourtant joliment dessinée par IAD sera restylée dans un goût douteux (enfin selon moi), mais surtout, sera repensée pour coûter moins cher à produire. Adieu donc la carrosserie en aluminium, et retour à une carrosserie plus classique en acier. Le poids sera réduit de 125 kg, tandis que plusieurs moteurs V8 seront proposés, avec des puissances s’étalant entre 240 et 320 chevaux.

Version restylée et moteur V8 ! Contestable

Une nouvelle organisation industrielle (un mécano dirait-on) sera sensée réduire les coûts (la fabrication sera sous-traitée entre l’Afrique du Sud et Coventry). Lubinsky tentera aussi de proposer en 1998 une version coupé, l’Aceca. Malgré tous ces efforts, rien n’y fera, l’Ace restera un bide, et ne se vendra qu’à 12 exemplaires entre 98 et 2000, dont deux Aceca ultra rares donc !

La version coupé Aceca est ultra rare, seulement 2 exemplaires !

Au total, 60 exemplaires en comptant les prototypes seront fabriqués, dont 2 coupés. Autant dire qu’il vous sera difficile d’en trouver. Quoi que ! J’ai trouvé une annonce en Grande Bretagne (lien en bas d’article) proposant un modèle de 1994 pour un peu moins de 30 000 £, soit environ 35 000 euros. En revanche, si vous vous laissez tenter, il vous sera très dur d’obtenir une carte grise française.

Pour en savoir plus sur la Brooklands : http://www.brooklandsace.co.uk/

Pour en savoir plus sur AC : http://www.acownersclub.co.uk/


Autos similaires en vente

251 987 km

1996 JAGUAR Xjs 4.0 Célébration

27 900 €
251 987 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

124 000 km

2005 JAGUAR Xkr Supercharged

29 900 €
124 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

212 000 km

1991 PORSCHE 944 s2 S2

27 900 €
212 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article