Citroën XM Multimedia : la voiture (dé)connectée !

Publié le vendredi 8 mai 2015.
Mis à jour le vendredi 5 juillet 2019.
Retour

Fermez les yeux, revenez un peu plus de 15 ans en arrière, et rouvrez les ! Devant vous se tient une superbe XM phase 2 d’un rouge d’enfer nacré du plus bel effet. Vous montez à l’arrière et vous glissez dans les superbes sièges mêlant cuir et alcantara beige. Sur les contre-portes, la ronce de noyer vous confirme que vous êtes dans une voiture de luxe. Tandis que votre chauffeur fait ronronner le V6 et programme le GPS, vous pianotez sur votre clavier posé sur la tablette aviation en jetant un œil sur l’écran à vos côtés : il s’agirait d’envoyer un mail sans faute. Non vous ne rêvez pas, vous êtes dans une Citroën XM Multimedia !

Multimedia 01

C’est en 1998 que Citroën a présenté cette série spéciale dotée du meilleur de la technologie de l’époque. Présentée au Salon de Paris puis au salon de Genève, réalisée avec les plus grands noms (Microsoft, Cap Gemini, Sagem, France Telecom, Magneti Marelli), elle fait vraiment fort pour son époque : connection à internet, téléphone, télévision, GPS, écran tactile (oui monsieur), clavier, unité centrale (dans le coffre) et radio K7 avec chargeur ! Un vrai bureau roulant. C’est d’ailleurs étonnant que, pour ce qui devrait être sérieux comme une tour de la Défense, on choisisse cette couleur rouge bien voyante !

Multimedia 07

Avec la XM Multimédia, on rentre dans les mystères du marketing façon Citroën. En fait de série sépciale, il s’agit plutôt d’une petite série de prototypes. D’ailleurs, Citroën appelera les 50 exemplaires réalisés des « démonstrateurs technologiques », qui feront le tour des foires, salons concessions ou événements pendant un an, avant d’être préparés et vendus comme des véhicules d’occasion par la succursale Citroën Félix Faure à Paris (pour au moins 46 d’entre eux).

Multimedia 05

Malheureusement, si vous voulez acheter une XM Multimédia, vous allez être déçus, car vous ne trouverez pas trace du matériel informatique, mis à part le GPS à l’avant. Pour éviter tout problème, Citroën a fait enlever écran, clavier, unité centrale, bref tout ce qui faisait de la voiture une voiture connectée. Cela dit ce n’est pas vraiment un mal puisqu’aujourd’hui un smartphone fait mieux que le pauvre PC sous windows 98 qui l’équipait alors. Mais cela aurait pu avoir un certain charme en collection. Reste cependant le tablettes aviations.

Multimedia 03

La Multimédia perd donc son intérêt principal pour ne conserver que le nom. Mais si les amateurs la recherchent avec autant de frénésie, c’est qu’elle est l’une des ultimes XM, et que son histoire particulière l’inscrit dans la tradition des Citroën « spéciales » testées par le client (lire aussi : Citroën CX Regamo) ou rachetée par l’amateur. En outre, son V6 ES9J de 3 litres et 194 ch, sa fiabilité (oui une XM est fiable à la fin des années 90, et ce depuis longtemps), sa boîte automatique, sa ronce de noyer encore plus présente que sur une finition exclusive, sa sellerie spécifique, sa couleur et ses petits logos spécifiques (attention, elles n’en ont pas toute) en font un modèle désirable.

Plus facile à trouver: la réplique Ottomobile au 1/18ème !
Plus facile à trouver: la réplique Ottomobile au 1/18ème !

En revanche, il vous sera difficile d’en trouver une, mais pas impossible. Il doit en rester quelques unes à vendre. Parfois leurs propriétaires ne savent pas vraiment ce qu’ils ont entre leurs mains. Mais dépêchez-vous car ces satanés hollandais sont sur la brêche pour débusquer de belles Multimédia à ramener au pays des tulipes !

Lire aussi: Citroën XM V6

 

Articles associés

7 commentaires

Dabe

Le 08/05/2015 à 23:46

La peur de l’après vente par manque de confiance et de maîtrise. Une maladie bien française…

Paul

Le 09/05/2015 à 12:29

je suis bien d’accord avec toi Dabe !

Jimmy

Le 13/05/2015 à 17:57

Sauf que sur les première et quatrième photos c’est une XM Exclusive 2.5 turbo D année-modèle 1997, et pas une Multimédia ! La sortie d’échappement simple en est la preuve, tout comme la présence de la seule antenne de toit pour l’autoradio, alors que la Multimédia en a une petite supplémentaire sur la partie arrière.

Jimmy

Le 13/05/2015 à 17:58

La première photo après le titre, pas celle en chapeau.

Paul

Le 13/05/2015 à 19:42

Merci pour ces précisions… j’avoue qu’il n’est pas facile de trouver des photos correctes d’une Multimédia… Avis aux propriétaires 😉

Greg

Le 18/05/2015 à 15:30

Bonjour,
A l’origine de la création de ces XM pas comme les autres: la venue en France de Bill Gates, perçue comme une véritable visite d’Etat.
Citroën apporta donc sa contribution à l’évènement, avec l’aide des partenaires cités dans l’article, afin de déplacer M. Gates dans une voiture communicante à la pointe de la technologie… Microsoft.
On ne pouvait quand même pas lui montrer l’archaïque SM présidentielle, qui ne comportait de circuits transistorisés, que ceux de l’auto-radio…
Ces XM équipées en tout petit nombre servirent ensuite d’ambassadrices de la marque et n’avaient pas vocation à être vendues en l’état.
Mais elle ont été revendues quand même, faut pas gâcher…

Choco

Le 22/05/2018 à 18:54

Je suis venu à cet article en lisant celui sur l’oméga V8. Encore une découverte grâce à BR !

Laisser un commentaire